La victoire du SNP en Ecosse doit être mise à profit pour la traduire dans une proposition politique d'espoir pour la Bretagne au moment des élections régionales 2015

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Sébastien Girard

Publié le 13/05/15 18:40 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'élection au Royaume Uni la semaine dernière et la victoire très nette du SNP nous rappellent que l'aspiration des Écossais à vivre différemment des habitants de Londres reste très vive.

David Cameron devra rapidement apporter des réponses claires, ce qu'il a d'ailleurs annoncé, et les Écossais devraient, à brève échéance, gérer au moins 50% de leurs recettes fiscales… de quoi laisser rêveur de ce côté de la mer…

Au moment où les élections régionales en France vont occuper l'espace médiatique, nous devons mettre à profit cette avancée démocratique et la traduire dans une proposition politique d'espoir pour la Bretagne.

Il nous faut d'abord rappeler que la France continue de faire exception en Europe avec son organisation centralisée. Il nous faut ensuite montrer par les nombreuses réussites des systèmes décentralisés en Europe et dans le monde que les aspirations des habitants sont mieux traitées, que la vie en société y est mieux organisée, que le sens des responsabilités, qu'elles soient économiques, sociales, sociétales y sont mieux assumées.

Ce sera tout l'enjeu de cette élection en Bretagne. Par la défiance qu'ils ont exprimée pour les partis hexagonaux lors des derniers scrutins, les Bretons ont manifesté leur insatisfaction. A nous maintenant de les convaincre que comme en Écosse, il existe un autre choix pour mieux vivre la démocratie ensemble avec pour projet une Bretagne belle, prospère et solidaire.

Le Parti Breton est résolument engagé pour réussir cette transformation profonde de la vision de notre territoire. Il se réjouit de prendre part à l'émergence d'une nouvelle voie en Bretagne. Nous sommes convaincus que le travail patient de conviction que nous avons initié avec toutes les composantes de Nous te ferons Bretagne lors des élections de 2010 va se traduire par un large succès en 2015. Nous souhaitons pour cela que le rassemblement soit le plus large possible pour l'intérêt général des Bretons. C'est un esprit d'ouverture nouveau qui doit nous animer pour faire gagner la Bretagne.

Yves Pelle

Président du Parti Breton

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité

Vos commentaires :

Yannig Pennkalet
Vendredi 15 mai 2015

A la différence des partis bretons tels que le PB ou l'UDB, le SNP ne s'allie pas aux partis ennemis de la nation écossaise dans le but de récupérer quelque strapontin. La confiance est primordiale. Comment les Bretons peuvent-ils faire confiance à une organisation qui se présente aux élections sous une étiquette jacobine ? Les tentatives de justification alambiquées lues ou entendues par ci par là ne sont guère convaincantes. A vouloir gagner petit à court terme on finit par perdre gros à long terme ...

Sebgi35
Vendredi 15 mai 2015

Vous êtes mal renseigné car pendant de nombreuses années le SNP a noué des alliances avec les travaillistes et les écologistes mais leur contrat était négocié par rapport aux intérêts Écossais et permettait au SNP de ce développer à la différence de L'UDB. Le PB n'a jamais fait d'accord national comme L'UDB mais uniquement des accords locaux.

Yannig Pennkalet
Vendredi 15 mai 2015

Le SNP a noué des alliances mais ne s'est pas présenté sous l'étiquette d'un parti qui ne reconnait pas la Nation Ecossaise.

Sebgi35
Vendredi 15 mai 2015

Les Écossais sont reconnus depuis 1997 avant le SNP et la nation Écossaise n'était pas reconnu. D'autre part le PB a fait des accords locaux avec des gens qui nous reconnaissent. Les élections nationales bretonnes sont là pour nous compter et défendre nos idées.

Yannig Pennkalet
Vendredi 15 mai 2015

Ni l'UMP ni le PS ne reconnaissent le peuple Breton, contrairement aux partis anglais qui reconnaissent l'Ecosse en tant que nation.

Si vous reconnaissez légitime l'alliance, même au niveau local, avec des partis dont l'objectif est la négation et la destruction de l'identité bretonne c'est votre choix. Mais il faudra faire preuve d'un peu plus de pédagogie pour convaincre les Bretons qui ont une autre vision de l'avenir de leur pays.

Sebgi35
Vendredi 15 mai 2015

Nous n'avons jamais rien signé avec l'UMP au national breton contrairement mais seulement au niveau local à Rennes avec L'UDI ou avec le MODEM c'est à dire des personnalités politiques sur des engagements pour la Bretagne. L'UDB lui a signé des chèques en blanc sur l'ensemble du territoire sans rien obtenir. Mais l'objet du communiqué n'est pas celui là c'est de proposer une alternative crédible au premier tour des élections régionales de 2015 pour faire échec au PS et à L'UMP en Bretagne. C'est sur ce sujet que nous allons travailler demain à Redon avec nos militants et sympathisants.

Le Denmat
Samedi 16 mai 2015

Je crois que les alliances locales s'il elle sont choisies de manière rigoureuse ne sont pas un problème à mon sens : ce n'est à mon sens pas un problème de se retrouver sur une liste municipale ou un ticket pour des départementales avec Marc le Fur, ça l'est avec Lebranchu ou Leguen par ex.

Il faut toujours être vigilant et se méfier de l'en fumage comme avec Urvoas ou autres.

Par ailleurs, pour gagner en crédibilité, avoir des élus est important.

Maintenant, c'est vrai que c'est un exercice périlleux et pouvoir justifier de ses choix sans que la nécessaire tentation d'avoir des élus ne soit plus forte que la promotion des idées pour la Bretagne.

C'est un peu ce que l'on peut reprocher à l'UDB et pas (ou pas encore pour les plus sceptiques) au PB

À suivre comme le lait sur le feu, sans angélisme mais aussi sans acrimonie pour ceux mettent les mains dans le cambouis.

An Floc'h
Dimanche 17 mai 2015

@Sebgi35

C'est beau. On dirait de l'UDB. Justification foireuse sur l'alliance avec un parti jacobin et fantasme d'une importance.

Je dis ça mais j'ai trouvé très bien l'arrivée du PB et qu'il soit encore là. J'aime bien le logo aussi (par contre, la photo là, collée, ça fait ridiculement corporate, trop posée, trop montée).

Si j'ai la possibilité, je suis capable de voter avec enthousiasme pour le PB.

Mais ce qui est irritant avec le PB, c'est de reproduire les mêmes attitudes dédaigneuses (à un Troadec près, pour l'instant, je ne doute pas que l'UDB finira par y venir) reprochées à l'UDB.

Les partis bretons se doivent de limiter leurs critiques, et les dissensions qui viendront avec, envers les autres partis bretons.

La sagesse étant de ne pas oublier le passé tout en le dépassionnant (pour commencer, peu importe qui a commencé). Le PB a raté plusieurs occasions.

Même chose pour ceux en face, qui devraient être sur la voie d'à côté, se doubler, se dépasser, se céder aussi le passage mais pas se rentrer dedans !

Sebgi35
Lundi 18 mai 2015

La seule à faire maintenant c'est proposer un programme pour l'ensemble des Bretons pour les élections régionales et non pour les 3% d'initié. Le Parti Breton va le faire comme nous l'avons fait en 2010. Les autres polémique n'ont plus court pour moi

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.