La relance du port-musée de Douarnenez
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 2/06/06 13:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Soleil magnifique hier pour la réouverture du musée du Porzh-Ruz à Douarnenez. Rénovés, agrandis avec des salles prévues pour des expositions permanentes ou temporaires, dans une architecture élancée, les lieux ont pris des dimensions et un souffle très modernes. Les plafonds sont hauts vue la hauteur des mâts. Il y a donc de grands espaces aérés et lumineux. Thème inaugural on ne peut plus de mise en ce pays de Penn Sardin : la conserverie que l'on aborde en entrant… dans une boite de sardine, à bonne dimension.

Une immense maquette du Douarnenez des années vingt accueille le visiteur, puis des bâteaux grandeur nature : langoustiers bretons, pirogues africaines, barques portugaises, currachs irlandais, coracles gallois, kayaks, le plus ancien yacht de France, construit à Nantes en tôle rivetée (voir la photo) et que d'autres moyens de se déplacer sur l'eau à travers les âges et les continents. L'ensemble raconte la vie des hommes de la mer au fil des siècles. Des photos d'époques, des outils, de la "réclame", de l'audio, des documents révèlent la place des femmes dans l'économie sardinière, le travail des enfants…

Autre thème en juillet : la survie en mer.

Des audio-guides feront partie du prix du billet (de 3 a 6 euros). En français, en anglais ou en breton.

Pour plus d'infos consulter le site (voir le site)

ABP/Argouarch

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2224 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.