Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
L’autocollant Fresque humaine est aussi disponible en affiche.
L’autocollant Fresque humaine est aussi disponible en affiche.
- Dépêche -
La prochaine fois on fait quoi ? s'impatiente le Collectif 44=Breizh
Depuis la fresque humaine de février dernier, les jeunes du Collectif 44 = Breizh s'impatientent question réunification de la Bretagne. Ils publient trois nouveaux autocollants. L'un reprend l'idée de recoudre le 44, un autre s'inspire de la photo aérienne de la fresque humaine de Nantes le 3e est un simple bandeau Réunification aux couleurs de la Ligériose...
Maryvonne Cadiou pour ABP le 23/07/10 15:53

Depuis la fresque humaine de février dernier, les jeunes du Collectif 44=Breizh s'impatientent question réunification de la Bretagne. Ils publient trois nouveaux autocollants. L'un reprend l'idée de recoudre le 44 (avant, ce fut au fil et à l'aiguille en carte postale) avec une fermeture zippée ! Un autre s'inspire de la photo aérienne de la fresque humaine de Nantes (1), le troisième est un simple bandeau Réunification dont les couleurs rappellent celles de la Ligériose, la maladie que les Bretons de Loire-Atlantique disent contagieuse dans le 44...

« Cela fait près de 40 ans que des manifestations réunissant des milliers personnes ont lieu en Bretagne, notamment en Loire-Atlantique. De la manifestation organisée à Nantes en 1976 et qui rassemblait déjà 7.000 personnes à la dernière fresque humaine, en passant par la FestiManif de septembre 2008 et ses 10.000 participants ».

Les jeunes du Collectif 44=Breizh rappellent les voeux ou résolutions des collectivités locales : « des centaines de communes, ainsi que le Conseil général de Loire-Atlantique et le Conseil régional qui cumulent depuis 1972, date de la création du Conseil régional des Pays de la Loire, une quinzaine de votes favorables à l'unité de la Bretagne ».

Ils confirment que le sentiment d'appartenance des habitants de Loire-Atlantique à la Bretagne historique est une réalité, comme le constatait en 2001 le Conseil général de Loire-Atlantique qui disait aussi « il est dangereux que les pouvoirs publics restent indéfiniment sourds aux aspirations des citoyens ».

Même si Jean-Yves Cozan – ancien conseiller régional de Bretagne, conseiller général – a pu proposer de prendre en otage le préfet de région PDL, ce n'est pas le but de 44=Breizh. Ils veulent dénoncer « cette situation de blocage démocratique » et encore « dénoncer cette classe politique dans son ensemble, qu'elle soit locale ou étatique », et qui, toujours d'après Jean-Yves Cozan, « semble proposer des alternatives à la population, qu'elle s'empressera de condamner si on la prenait au mot ». Ils reprennent aussi, dans l'interview de Patrick Mareschal parue dans le magazine Bretons, un passage affichant un certain attentisme de sa part...

Le temps joue contre la réunification, car les populations se mélangent, ce qui est normal, et les avis pro-réunification ne seront peut-être pas aussi marqués dans quelque temps. Compter aussi avec la propagande ligérienne auprès des jeunes lycéens depuis des années. Que vont penser, savoir, croire – arrivés à l'âge adulte – ceux qui n'ont pas la chance d'être épaulés par une famille ou des amis connaissant l'histoire, la géographie et la culture bretonnes ? Ces questions sont des vrais problèmes dont l'Emsav – le mouvement des militants bretons dans son ensemble – est conscient depuis longtemps... L'État français de son côté ignore-t-il l'effet d'usure qu'a le temps qui passe ? Ces marques affirmées d'impatience des jeunes de 44=Breizh sont donc les bienvenues dans le milieu breton.

(1) L'autocollant Fresque humaine est aussi disponible en affiche. Pour la fresque, ici colorée en rouge, ( voir l'article ) par exemple pour les photos originales et tous les articles ABP “tagués” fresque humaine.

(voir le site)

La-Boutik

14 rue de l'Arche Sèche

44000 Nantes /Naoned


Maryvonne Cadiou


Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1629 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 20 commentaires
herve leray Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il est normal de se mélanger en Bretagne mais quand ça se passe au Tibet les démocrates hurlent .
Il est donc normal en Loire-Atlantique que peu à peu les Bretons soient remplacés par des parisiens, vendéens, angevins, et autres ... mais que les chinois Hans envahissent le tibet est scandaleux. cherchez l'erreur !
Il parait evident que peu à peu les Français de toute origine residents en Loire-Atlantique n'auront aucune raison farouche de voir le 44 en Bretagne ...soyons lucides aussi
(0) 

Zav eus Naoned Le Mardi 31 août 2010 23:27
http://www.paysderetz.info/sondage/6-0-6-0.html
Voici un sondage trouvé par hasard sur un site pays de retz... 42% de pro réunification contre 48% contre! A nous de voter pour inverser la tendance, il ne faut laisser aucun terrain au pro-pays-de-loire!!!!!
(0) 

Pierre CAMARET Le Mardi 31 août 2010 23:27
Tres bonne image de Herve LERAY . Les Bretons de LA vont devenir les Serbes du KOSOVO :ume minorite dans ce qui a ete la terre de leurs ancetres .Il y a des peuples forts qui subsistent , il y a des peuples faibles qui disparaissent ... et le combat cessa faute de Combattants .( Le CID . Corneille ).
(0) 

pierre camaret Le Mardi 31 août 2010 23:27
J'aurais pu egalement rajouter les Maoris en Nouvelle Zelande : 16% de la population . Les aborigenes en Asutralie 2% de la population .Je les vois dans les rues , souffler dans leurs longues cornes et recolter quelques pieces ???Et pourtant ils ont une Culture , des peintures , des endroits sacres (pres d'Alice Springs).Ils sont completement ignores par la population blanche et asiatique qui forme la majorite en Australie . Triste tres triste .
(0) 

Herve Le Borgne Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il y a près de quarante ans que je répète que la seule façon de faire réagir les adversaires de la réunification est de les traiter publiquement et nommément de Pétainistes.
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ces 2 autocollants (ou affiche) exposent avec précision et force la problématique de la réunification bretonne.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mardi 31 août 2010 23:27

La réflexion de 44=BZH en forme d'amorce de bilan, va tout à fait dans la bonne direction et le "Collectif" ne devrait pas être le seul à le faire, parmi l'ensemble des acteurs politiques et culturels que je n'ose plus appeler "l'Emsav". Définition que je prends uniquement dans son sens de "Soulèvement" ou "Révolte".
L'approche démographique rejetant la pensée unique, orientée et façonnée, tout en stigmatisant le lavage de cerveaux des populations bretonnes scolaires, estudiantines et adultes en Loire Atlantique, est de première importance.
Enfin, le Collectif semble en quête d'actions
"plus productives".
Je ne suis pas entrain de dire que c'est ce qu'il faut faire, mais plutôt trouver ou retrouver l'esprit d'une « emsavadenn » permanente mais...
En 1979, à Plogoff il y avait des gens qui étaient prêts à retirer leur argent des banques françaises et à en fonder une "authentiquement" bretonne, après tout il y en a bien d'islamiques. D'autres voulaient faire la grève de l'impôt, etc... etc...Mais tout cela relevait-il seulement du doux rêve? De l'utopie?...
...puis vint Mitterrand!...
(0) 

Stephane Morvan Le Mardi 31 août 2010 23:27
C'est bien por ça que l'idée du referendum est suicidaire.
Imposons notre réunification!!!
(0) 

iffig cochevelou Le Mardi 31 août 2010 23:27
On fait quoi ?
On continue,il n'y a pas autre chose à faire, mais encore une fois , je vais me faire encore traiter de pessimiste, trouver des soutiens , car ce ne sont pas les quelques dizaines de membres de BZH=44 ou les centaines de militants, voire du millier, de Bretagne Réunie qui feront bouger les tenants de la République Française de gauche comme de droite qui ont forcément raison , bien loin d'une certaine démocratie que l'on voit en Grande-Bretagne ou en Espagne. Dans ce pays qui a pu donner une certaine liberté aux peuples qui le composent , malgré tout il est nécessaire de mettre 1.5 million de personnes dans la rue, comme on l'a vu tout recemment, pour faire avancer les choses.
Alors allons-y puisque 70% sont favorable à la réunification, il faut aller les chercher et les faire adhérer à nos mouvements !
Sans cela , il n'y a pas beaucoup d'illusion à se faire.
(0) 

Emilie Le Berre Le Mardi 31 août 2010 23:27
A propos de la fresque j'aurais aime savoir ou est la video. Parce que sur place nous avons fait une fresque animee mais seulement des photos sont publiees.
Z'auriez oublié de monter la camera dans l'helico ?
Autre point que j'ai deja souleve: a force de confiner les manifs traine galoches uniquement sur Nantes vous vous etes prives de la sensibilisation du reste de la Bretagne et c'est maintenant que ça va couter cher.
Il faudra apprendre (reapprendre?) à raisonner en tant que breton d'abord et pas droite-gauche d'abord comme actuellement.
Enfin une force politique bretonne digne de ce nom non assujettie aux partis parisiens au premier tour comme au second tour des elections.
(0) 

Pierre Camaret Le Mardi 31 août 2010 23:27
Mon dernier message à ABP avant plusieurs semaines. Je pars me reposer au VietNam, suite à un petit pépin de santé.
On fait quoi ? : très simple : 1.000.000 de Bretons défilent à Nantes, autres défilés à Rennes, Brest, Vannes, Quimper etc. Ensuite demander aux députés bretons de "toutes tendances" de constituer un Groupe Réunification au Parlement français, interpeller avec ce Groupe le Gouvernement et étudier les modalités, afin de les appliquer, du processus de réunification.
(0) 

Patrick Lecat Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je trouve l'idée d'un groupe de pression parlementaire pro-breton très intéressante. C'est comme celà que le CELIB a obtenu des résultats à l'époque. Je pense que même en Loire-Atlantique nous pourrions en réunir un certain nombre.
(0) 

Iffig Cochevelou Le Mardi 31 août 2010 23:27
On fait quoi ? On continue, mais il ne faut pas rêver, ce ne sont pas les quelques dizaines de membres de BZH=44 ni le millier d'adhérents à Bretagne Réunie qui changeront l'état d'esprit de la France et de ses politiques de gauche comme de droite : même chez des peuples vivant dans des pays bien plus démocratiques, ce n'est pas toujours évident de se faire entendre, la manifestation des 1,5 millions de Catalans à Barcelone en est la preuve ! Alors allons chercher les 70 % des habitants de Loire-Atlantique favorable à la réunification, à part cela je n'ai rien d'autre à proposer... et pour information je signale que comme chaque année les militants du Comité local du Pays de Lorient seront présents pendant les 10 jours du Festival pour tenter de faire bouger les choses !

(0) 

Caroline Le Douarin Le Mardi 31 août 2010 23:27
Mademoiselle Le Berre
Laissez-nous "traîner nos galoches" à notre guise... ou même nos sabots, direz-vous peut-être la prochaine fois que vous critiquerez à nouveau ceux qui font quelque chose.
Que faites-vous vous-même ? Adhérente à Bretagne Réunie ? Au Parti Breton ? Ce parti "non assujetti aux partis parisiens" que vous semblez ignorer, existe depuis 2000. S'est présenté à deux élections sans aucune alliance à aucun tour avec aucun parti français... Ils ont même un site Voui, voui, que Google vous donnera...
Vous devriez lire ABP AUSSI pour vous renseigner pas seulement pour critiquer...
De plus le reste de la Bretagne était à la Fresque, des gens de Brest, de tous les autres départements bretons, j'en ai moi-même fait le tour pour savoir. Il est à supposer que si le temps avait été un peu brillant nous aurons été plus du double.
Cordialement
(0) 

Emilie Le Berre Le Mardi 31 août 2010 23:27
@ Caroline,
Disons que je fais la différence entre perséverrer dans le surplace, position bien confortable pour beaucoup, et être efficace. Dans le premier cas je ne reste pas perdre mon temps à papillonner, dans le deuxième cas avec un plan de travail, des lignes directrices et des structures qui fonctionnent je peux m'engager sur du long terme.
"Ce parti non assujetti aux partis parisiens",
penaos neuze da
zisplegañ an Traodeg emzalc'h, penn al listenn NTFB, fenoz an dro kentañ evel
ur c'hi hag eñ deus kollet e maestr, mont da gentañ war-zu PS ha goude
benn ar fin e kemenn e voto Eu.Eco ? Ne larit ket din doganet eñ deus ar strollad breizh gantañ.
Nous te ferons Bretagne couchée,
Met ma raje al listenn NTFB muioc'h a 5% pe
10% gant un emzalc'h heñvel evel deskrivet a-us, eo war he c'hein gant divorzhed distoket e welljemp Breizh. Benn ar fin an disoc'h diwezhañ
n'eo ket pell diouzh se.
Da laret eo, araok mont e-barzh ur strollad , kemer a ran ar fedoù pas an diskleriadennoù.
(0) 

Luc GUIHARD Le Mardi 31 août 2010 23:27
pour Emilie le Berre, un lien vers la vidéo de la fresque :
(0) 

Luc Guihard Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je pense, comme d'autres intervenants, que notre lutte et nos actions doivent quitter le territoire purement "44" et s'étendre à l'ensemble de la Bretagne. Les opposants à la réunification se comptent aussi parmi les habitants de la Bretagne administrative, et mes multiples discussions à ce sujet m'ont montré que c'est par ignorance de leur histoire, même récente, que de nombreux Bretons refusent cette évidence. Une fresque pour la réunification, n'importe où dans le B4 aurait à mon humble avis, un impact plus fort sur les consciences, y compris à l'extérieur de la Région, que dans le seul 44, où se revendiquer Breton est souvent perçu, à tort, comme un acte simplement passéiste ! Il y a de multiples occasions de se manifester, de provoquer des actions symboliques et spectaculaires du type "fresque" en Bretagne administrative. Profitons d'un festival pour inviter tous les Bretons à s'investir dans ce combat pour la réunification. Les évènements "nanto-nantais" n'intéressent pas forcément, malheureusement, la communauté Bretonne "administrée" ...
Cela n'enlève rien bien sûr, à la reconnaissance que j'ai pour ceux "qui se bougent" en Loire-Atlantique, moi qui en suis éloigné aujourd'hui et aimerais être près d'eux au quotidien.
Ce qui me semble aussi très important, c'est de replacer la Loire-Atlantique dans sa spécificité gallèse (à part la presqu'ile guérandaise)comme a su le faire l'Ille et Vilaine, afin d'expliquer que la Bretagne est multiple et ne se résume à l'image de la Basse-Bretagne habituellement véhiculée. Expliquer la multiplicité des traditions en Bretagne, relativiser les choses en quelque sorte, sera peut-être plus fructueux que de relever sans cesse l'injustice de la partition de la Bretagne par Vichy. Pour les jeunes générations, la seconde guerre mondiale est bien loin, et le découpage actuel des régions semble à beaucoup une évidence, une réalité contre laquelle on ne peut plus rien ... à moins que cette revendication ne devienne celle d'une majorité de Bretons, au-delà de la Loire-Atlantique, et que le rue de Rennes, de Brest ou de Vannes ne s'emplissent de manifestants pour cette cause. C'est sans doute dans ce sens qu'il faut aller aujourd'hui, même si la tache peut sembler difficile !
(0) 

Jean-Loup LE CUFF Le Mardi 31 août 2010 23:27
C'est à Paris, en plein centre de Paris, devant l'Elysée ou l'Assemblée Nationale, qu'il faut la faire la prochaine grande manif, pour qu'enfin tous les médias soient obligés d'en parler et que les politiciens soient enfin dans le jus!
(0) 

nicolas gentet Le Mardi 31 août 2010 23:27

Je suis tombé sur ce site par hasard et je tenais à réagir.
je suis nazairien de 19ans et je soutiens l'idée d'un mouvement ailleurs que dans le 44. Etant étudiant à Nantes, je me rends compte que les lavages de cerveau made in pdl ont très bien marché, meme chez les autres bretons. Alors oui c'est très urgent, mais il faut sensibiliser tous les bretons!
C'est de la pure acculturation, je connais pas mal de monde du 35/29/22 et aucun ne savait que le 44 faisaient partit de la bretagne avant 41, ou pire le nie. Rejet, à la limite de la discrimination mais j'ai su aider à ouvrir les yeux à certains. Je suis persuadé comme vous que c'est des bretons que la réunification peut venir, pour ça il faut le nombre et le plus important pour moi est de réunir les gens, et ça passe aussi par une prise de conscience des antiréunification! Il faudrait une espèce de campagne "éducative", bref relancer le débat sans attendre que ça vienne d'ailleurs...
(0) 

Caroline Le Douarin Le Mardi 31 août 2010 23:27
À Émilie, avec mes excuses pour le délai de réponse. Si le Parti breton a en effet été victime d'un "coucou", (vous employez une autre image !) c'est au coucou qu'il faut s'en prendre, pas au Parti Breton. Je ne lui souhaite pas de succès avec encore un nouveau parti politique en Bretagne, ah ! non !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons