La première journée des Assises de la Culture Bretonne 2006
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 7/05/06 0:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La première journée des Assises de la Culture Bretonne se tenait aujourd’hui a Carhaix en présence d’un grand nombre d’acteurs aussi bien de la défense et de l’enseignement de la langue bretonne que de la promotion de la culture. Le Président de la région Jean-Yves Le Drian, était représenté par Jean-Pierre Thomin, Vice-Président au Conseil Régional de Rennes et chargé des questions regardant la langue bretonne. Celui-çi a lu une déclaration de Jean-Yves Le Drian [video1]

Organisé conjointement par l’Institut Culturel et le Conseil culturel de Bretagne la première journée a largement débordé sur les horaires prévus.

Le premier panel Minorités, communauté et citoyenneté était modéré par Yvonig Gicquel, président de l’Institut culturel. La table ronde se composait d’Yves Lainé (le rapporteur), Alain Fenet, Angèle Jacq, Jean Pierre Levesque, Yvon Ollivier et Tanguy Louarn [video2]

Un deuxième panel intitulé : politiques culturelles de la région était composé de Patrick Malrieu (modérateur}_, Jean-Pierre Vincent (rapporteur), Alain Monnier, Riwanon Kervella. [video3 et video4]

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2330 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.