La position de Bretagne Réunie pour les élections départementales en Loire-Atlantique et régionales PDL

-- La réunification --

Communiqué de presse
Par La rédaction

Publié le 12/06/21 12:20 -- mis à jour le 13/06/21 11:04
52751_1.png
Bretagne Réunie

Elections départementales Loire-Atlantique

105 000 électeurs de Loire-Atlantique ont signé notre pétition en 2018 afin que les électeurs de Loire-Atlantique puissent être consultés et exprimer leur souhait au sujet de la réunification de la Bretagne, c'est-à-dire Le Pays Nantais-département de Loire-Atlantique, du retour ou pas en Bretagne administrative.

La fin de non-recevoir du Conseil départemental a été un véritable mépris de la démocratie et des 105 000 électeurs-pétitionnaires.

En effet, le CD 44 alors présidé par Philippe Grosvalet n'avait pas daigné mettre le motif EXACT de la pétition (une simple consultation) à l'ordre du jour, préférant faire diversion avec une demande insensée de référendum, infaisable car contraire à la Constitution ! Une vraie voie de garage !

Comme les conseillers avaient par ailleurs souhaité se prononcer pour ou contre le droit d'option, nous connaissons leur position et appelons à ne pas voter pour ceux qui se sont exprimés contre la réunification B5 et à soutenir ceux qui ont voté en faveur de l'intégrité de la Bretagne.

Maintenant, dans le cadre des élections en Loire-Atlantique, les candidats aux élections départementales qui n'exprimeront pas clairement leur volonté pour que la réunification se fasse ne méritent pas nos voix. Bretagne Réunie appelle à ne pas voter pour eux.

Elections régionales Pays de la Loire

Bretagne Réunie rappelle que la partition de la Bretagne -retirer le Pays Nantais-Département de Loire-Atlantique- pour le placer dans une région technocratique dite « Pays de Loire » concrétisée en 1972 par la création d'un conseil régional, est une action de l'État afin d'affaiblir la Bretagne. La volonté étatique de faire mourir notre langue bretonne participe à ce même objectif.

Ces manœuvres politiques s'appuient sur une constitution contraire aux valeurs universelles de la démocratie et contraires aux textes internationaux protégeant les peuples minoritaires, notamment au sujet de la négation de l'identité d'une partie de leur territoire.

Bretagne Réunie appelle donc les électeurs de Loire-Atlantique à ne pas cautionner ce déni de démocratie.

Sachant que la région PDL est toujours en quête de légitimité et de visibilité, Bretagne Réunie dénonce les coûts exorbitants des nombreuses campagnes de communication en faveur d'une politique agressive de substitution de l'identité bretonne pour une identité dite « ligérienne ».

C'est donc par un boycott des Pays de Loire et de ses élections que nous entendons montrer notre volonté de retrouver l'intégrité de la Bretagne dans le respect des textes internationaux.

Cette région est un problème pour ses habitants.

Plus l'abstention sera forte en Pays de Loire et particulièrement en Loire-Atlantique plus le message sera clair : nous ne voulons pas de votre région bidon.

Nous voulons le respect de la véritable démocratie.

Le Conseil d'Administration de Bretagne Réunie

Voir aussi :
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 11 commentaires
Jean Louis Le Corre
Samedi 12 juin 2021

Mouais ! Une autre solution plus militante au lieu de s'abstenir,est de glisser un bulletin "Gwenn ha Du" dans les enveloppes,a imprimer soit meme evel just ! Ce sera considéré comme Nul certes,mais si on en voit fleurir des dizaines,voire des centaines un peu partout,ça interpelle les bureaux de votes et le public autour!Dans cette ripoublique liberticide ,on a encore le DROIT de voter NUL !
Par ailleurs trop tard pour les élections,mais faudrait retablir les "Breizh manifs"en LA,avec forte presence des Bagadou et soneurs,ça met et entretien la pression,et crée du lien entre Bretons!

François
Samedi 12 juin 2021

S'abstenir pour les Régionales quand on est partisan de la réunification ? Ce n'est pas simple. Les abstentions de ce type risquent d'être noyées parmi les autres. Il y a tout de même un candidat en Loire-Atlantique qui, par certains signes, montre que pour lui le 44 est un département breton. Un candidat qui n'a pas indiqué comme les autres qu'il était pour la fusion.
En étant candidat en région Pdl, difficile de se prononcer de suite pour sa dislocation sans avis de tous les électeurs du 44.
Quant aux départementales comment apprécier l'engagement des candidats dans les cantons ? L'appartenance à un parti politique n'est pas un marqueur d'une volonté pour la réunification.

François
Samedi 12 juin 2021

L'association Bretagne Réunie a fait un travail remarquable.
Pourtant des élus PS, de la mairie de Nantes, et d' une association qui leur est liée, indiquent souvent que la pétition des 105 000 demandait un référendum. Ils font de la publicité à ce sujet, encensent le président monsieur Grosvalet qui a refusé la consultation simple avec avis seul, mais a proposé un référendum impossible.
Le référendum est impossible mais il est aussi imprudent dans une première étape : il figerait les résultats. Que se passera-t-il si la presse locale -et elle le fera- obéit au puissant PS en 44. PS prônant la fusion?
Rappelons la légitimité de la pétition des 105 000
-Côté collectivités territoriales : celles-ci peuvent consulter leurs électeurs mais pas sur les modifications des limites territoriales lesquelles ne sont pas dans leurs compétences.
Côté électeurs : peuvent-ils demander à être interrogés ? Oui Articles L1112-15 et 16-17 utilisés par Bretagne Réunie.
(voir le site) Section 2 : Consultation des électeurs
Article L1112-16-Dans une commune, un cinquième des électeurs inscrits sur les listes électorales et, dans les autres collectivités territoriales, un dixième des électeurs, peuvent demander à ce que soit inscrite à l'ordre du jour de l'assemblée délibérante de la collectivité l'organisation d'une consultation sur toute affaire relevant de la décision de cette assemblée....
Article L1112-17L'assemblée délibérante de la collectivité territoriale arrête le principe et les modalités d'organisation de la consultation. Sa délibération indique expressément que cette consultation n'est qu'une demande d'avis

Anne Merrien
Dimanche 13 juin 2021

Un bon indicateur de l'engagement des conseillers sortants du CD 44 : leur vote sur le droit d'option le 17 novembre 2018.

Anne Merrien
Dimanche 13 juin 2021

La différence de participation entre le scrutin régional et le scrutin départemental pourrait être interprétée comme un refus de la région PdlL. Une différence quant au nombre de bulletins nuls serait plus difficile à lire.

Alan-Erwan Coraud
Dimanche 13 juin 2021

Si nous avons un taux d'abstention significativement plus élevé en 44 qu'en B4 (région administrative de Rennes) ainsi qu'une différence forte entre le vote pour le CD 44 et la région PDL, Bretagne Réunie saura communiquer là-dessus de façon forte voire très forte. Alors que des Gwenn ha Du au dépouillement ne concerneront que les quelques personnes présentes au dépouillement.

Lesur
Dimanche 13 juin 2021

Pas d'ac ; qui peut analyser un "taux d'abstention significativement plus élevé en 44 qu'en B4" : impossible à comparer par ex. 60 % d'abstention en 44 et 55 % en B4. Faut comparer les courbes d'évolution, les structures des votes par socio-professionnelles, par âge. en revanche, analyser le taux de bulletins nuls, ça oui : entre 10 % chez nous et 4 % en B4. Là, Bretagne réunie aurait réussi un beau coup. Tant pis.

Jean-Paul Touzalin
Lundi 14 juin 2021

Il est intéressant de noter que pour la première fois ( sauf erreur ?) Bretagne réunie s'engage résolument envers des élections en proposant des mots d'ordre.
A chacun de s'y retrouver!
Chans vat ...

Lesur
Lundi 14 juin 2021

Je lis un rapide article sur OF. Le CA de Bretagne Réunie a voté à 23 voix pour le boycott, 4 voix pour de Rugy, et 3 voix pour l'abstention.
Aucune pour un vote nul, le seul mesurable ?
Est-ce que cette possibilité a été proposée ?
Trist eo

jakez Lheritier de St Nazer
Mardi 15 juin 2021

Pour les "régionales"en PDLERIE:
Boycotter c'est une des solutions.
Voter nul avec nos slogans dessus ou blanc est une autre stratégie qu'il faudra analyser quand même!
Tout le monde n'aura pas lu dans la presse et vu le site de BR.
Qui lit la presse en %,qui en % voit les émissions de télévisions?
Qui peut parler de l'influence des communiqués sur les fameux réseaux?
Pour les départementales:
Sauf à Pornic avec des candidats (T Jamet) d'une organisation politique bretonne ou c'est clair.
Devant les montagnes de promesses il est plus difficile faire son choix.
Tenir compte du parcours des candidates candidats concernant la Bretagne que ce soit sur la Réunification que sur d'autres aspects de la vie Bretonne,la vie sociale,les objectifs maritimes,transports
vie démocratique,humanisme,etc..

philippe renaud
Mardi 15 juin 2021

Même si certaines têtes de liste en pdl, apparaissent plus ouvertes ... sur la question de la réunification B5 ..., et après avoir été colistier MoDem en 2010, et colistier Denigot en 2015, je pensais voter blanc cette année.
J'opte finalement pour le boycott de cette élection, à cette .

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.