Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
La population est à nouveau contre le projet de réaménagement des sites mégalithiques de Carnac

Au début du mois d’août, l’association Bemdez commençait à diffuser un avis à la population (ci-dessous) au sujet du devenir des sites mégalithiques de Carnac. Ce collectage d’opinions est la conséquence de l’absence de volonté de concertation de la part des pouvoirs publics.

Bertrand Deléon pour Bemdez le 27/10/03 14:00

Au début du mois d’août, l’association Bemdez commençait à diffuser un avis à la population (ci-dessous) au sujet du devenir des sites mégalithiques de Carnac. Ce collectage d’opinions est la conséquence de l’absence de volonté de concertation de la part des pouvoirs publics.

A ce jour, la remarquable homogénéité des 87 réponses parvenues à l’association nous oblige à faire un premier bilan :

La totalité des avis est défavorable à tout projet de réaménagement.

A notre grande surprise, nous n’avons reçu, pour l’heure, aucune proposition de nouvel aménagement des sites mégalithiques de Carnac. Les réponses se résument souvent en quelques mots : " contre tout projet d’aménagement des sites ". Une certaine nostalgie de l’époque pendant laquelle " les menhirs étaient livrés à eux-mêmes " est perceptible.

Aucune association et aucun spécialiste connu n’a encore répondu. Cela explique probablement l’absence d’esquisse de propositions nouvelles (hormis le collectif).

La majorité des opinions sont exprimées par des Carnacois-e-s (beaucoup de commerçant-e-s) où des habitant-e-s des communes limitrophes.

Bemdez remercie les personnes qui ont déjà répondu à cette consultation. Jusqu’à la fin décembre, les membres de notre association continueront à recueillir et analyser les avis dans le but d’élaborer un " livre blanc ". Pour ce faire, nous relançons l’appel en nous tournant particulièrement vers les spécialistes des questions environnementales, historiques et d’aménagement du territoire, ainsi qu’aux associations et partis politiques.

Pour Bemdez, le président, Bertrand Deléon

-------------------------------------------------------------------------

Copie de l'appel complet diffusé depuis début août :

Mégalithes : AVIS A LA POPULATION

Il y a un an, le ministère de la Culture et le Centre des Monuments Nationaux, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, la préfecture du Morbihan et la mairie de Carnac tentaient par la force d’accélérer la mise en place du projet de réaménagement des alignements mégalithiques de Carnac. Cette décision était annoncée par le Préfet en dépit du résultat de l’enquête d’utilité publique révélant que l’écrasante majorité des Carnacois désapprouvait le plan d’aménagement et malgré le désaveu de très nombreux visiteurs de ces sites.

Après 41 jours d’occupation du belvédère, la " verrue de Kermario ", par le collectif d’associations " Holl A-Gevret " et le dépôt d’une plainte contre l’Etat pour non-respect de la loi " Littoral ", le ministre de la Culture en visite à Carnac annonçait officiellement, à la fin de l’année 2002, l’abandon du projet en avouant ses torts.

Il a fallu 12 ans à l’Etat pour mettre fin à son projet, 1 mois pour jeter les bases d’une nouvelle mouture, et 8 jours pour demander l’avis d’une poignée d’associations choisies !

Actuellement, les associations sont mises devant le fait accompli. Aucun calendrier n’a jusqu’alors été présenté mais des travaux sporadiques ont bien lieu. On nous avait dit qu’il n’y aurait plus d’expropriations, plus de grillages, plus de structures immobilières défigurant le paysage, que la gratuité serait assurée et surtout qu’un dispositif plus léger serait envisagé. Il n’en est rien.

En totale contradiction avec les promesses de M. Aillagon, ministre en charge de la Culture et de la Communication, au début de l’année, la nouvelle mouture exécutée par étape risque d’être encore plus lourde. Des visites démontrant l’utilité des grillages, la présentation de prototypes de clôtures, et l’impression de 300 000 tracts aux frais du contribuable dévoilent une attitude opposée à la concertation.

Il y aura de nouveaux grillages, donc pas d’accès libre mais payant par visites guidées ; de nouvelles structures immobilières à la place du belvédère détruit ; la réhabilitation du blockhaus " Archéoscope " rebaptisé " maison des mégalithes " avec la possible installation du musée d’archéologie de Carnac (ce qui serait contraire au vœu de son fondateur Zacharie Le Rouzic) ; une déviation de route quasi-similaire à l’ancien projet, au plus grand mépris de la loi " littoral " ; et l’éloignement des parkings afin de laisser place à un large no man’s land, sans aucune activité professionnelle extra-saisonnière. Le tout pourra alors être ceint d’immeubles, d’hôtels, de boutiques souvenirs et de supermarchés pour les estivants. Ce dernier point explique l’appétit exponentiel des agences immobilières pour acquérir les terrains alentour. En revanche, la restitution à leurs anciens propriétaires des terrains, maisons, ou locaux expropriés sous ‘la coupe’ du décret d’utilité publique du projet de protection des alignements de Carnac, qui a été jugé illégal par le tribunal administratif de Nantes le 27 décembre 2002, n’a toujours pas eu lieu.

Le Préfet précise qu’il n’est pas nécessaire de procéder dans l’immédiat à de nouvelles expropriations ; ce qui certifie qu’une zone morte est bien programmée sur l’ensemble des sites (Kermario, Ménec, Petit Ménec, Kerlescan…). L’incertitude reste donc totale quant à la pérennité des activités professionnelles − agricoles surtout mais aussi de " tourisme artisanal " – de la proximité des sites. Le but semble bien de sacrifier une économie locale diversifiée à un tourisme estival de masse.Le problème est donc de savoir si chacun doit déjà se résigner à ce projet clef en main, en acceptant d’une part l’énorme gaspi d’argent public engagé depuis 12 ans et, d’autre part, les perspectives peu réjouissantes qu’il offre pour la majorité.

Il semble que le ministre de la Culture envisage désormais de mettre en place " un conseil scientifique, qui proposera un programme de recherches archéologiques et environnementales ". Après la création d’un mystérieux comité de suivi et la commande d’études des sols orientées par le ministère, la constitution de ce nouveau conseil scientifique ne laisse pas d’étonner.

Tant qu’une véritable commission de suivi dont la composition sera diverse n’est pas constituée, nous ne pourrons croire à la volonté d’une remise à plat honnête du projet de réaménagement des alignements de Carnac. Face à ce simulacre de concertation, l’association Bemdez se propose de recueillir les avis dans l’objectif de mettre en place une véritable entente.

Spécialistes en aménagement du territoire, en histoire, en histoire de l’art, en écologie ou en biologie, archéologues, syndicats de tous horizons, associations, mais aussi commerçants carnacois, ou encore femmes et hommes connaissant des exemples étrangers d’aménagement de sites historiques ou ayant simplement l’envie d’exprimer votre point de vue, vous êtes appelés à envoyer vos avis par courrier postal ou par internet. L’association Bemdez se chargera de synthétiser ces avis, publiera un livret fin décembre à l’attention des élus et se chargera de le diffuser.

Chacun peut faire partie du comité de pilotage, votre opinion est précieuse.

Merci d’avance.

L’association Bemdez.

Association déclarée en préfecture selon la loi 1901, dont les buts sont de promouvoir le patrimoine culturel breton et d’assurer la légitimité de son développement.

Avis à envoyer à :

Kevredigezh / Association BEMDEZ

Ti ar c’hevredigezhioù / Maison des associations

6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie

56 000 GWENED / VANNES

ou

jean-yves.deleon [at] wanadoo.fr ; 06 11 51 43 15

Important : seules les réponses signées seront prises en compte. N’oubliez pas de préciser la qualité au nom de laquelle vous vous exprimez. Le respect de l’anonymat sera garanti pour les personnes qui motivent ce souhait.

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?