La pandémie et la continuité du territoire de la République

-- Politique --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 16/04/21 15:12 -- mis à jour le 17/04/21 09:45

Le gouvernement a suspendu tous les vols en provenance du Brésil car le Brésil est la proie du plus dangereux de tous les variants du SARS_CoV2, le virus de la maladie dite Covid-19.

Aujourd’hui il y a 3000 décès par jour au Brésil et pas seulement des « vieux obèses ». Toutes les tranches d’âges sont touchées.

Mais rien n’est fait pour suspendre les vols en provenance de la Guyane française qui partage 600 km de frontières avec le Brésil. La Guyane est très touchée par la pandémie et 84% des cas sont dus au variant brésilien. Les Brésiliens et les Français séjournant au Brésil peuvent aussi passer par une autre capitale européenne pour revenir en France.

Ce qui est le plus troublant, c’est l’argument de la plus pure manifestation de l’idéologie républicaine, que certains appellent jacobinisme, avancée par Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Répondant à une question d’un journaliste le 10 avril dernier concernant la possible interdiction des vols en provenance de Guyane, il a déclaré :  "La Guyane, c'est la France, ce n'est pas le Brésil. La continuité territoriale, c'est un principe fondamental du service public qui consiste à dire qu'un Français va pouvoir se déplacer sur le territoire national".

En vérité c’est que les préfets et autres représentant du pouvoir parisien doivent pouvoir se déplacer librement pour administrer les anciennes colonies. Oui, si ces territoires étaient autonomes, les vols de passagers à destination de CDG pourraient certainement être suspendus.

Certes les voyageurs qui débarquent à CDG en provenance de Cayenne seront testés, mais on sait que ces tests ne sont fiables qu’à 60% pour les cas asymptomatiques. Et si vous attrapez le virus dans l’avion ? et c’est souvent le cas, vous passerez le test sans problème. L’avion est pire que le métro à cause de la ventilation et du confinement extrême. Quant à la quarantaine, on sait que personne ne vérifie si vous restez chez vous ou dans votre chambre d’hôtel.

Des gens vont mourir à cause de cette décision « républicaine ». Une quatrième vague est même possible au train où vont les vaccinations sans oublier que ce variant est plus résistant aux vaccins, en particulier les vaccins qui ne sont pas basés sur l’injection d’ARN messager. Il y aurait déjà 4,3% du variant brésilien-sud-africain en Loire-Atlantique.10% dans certaines communes (voir sources ). La course contre la montre entre l’immunité collective et l’arrivée massive du variant brésilien est engagée et les mesures pour entraver l’arrivée de ce variant ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Muichka
Samedi 17 avril 2021

Bref, je résume.
En métropole, on n'a pas le droit de changer de région (administrative).
Donc, moi, Vannetais, je n'ai pas le droit d'aller à Nantes.
Mais je peux aller à Cayenne, et revenir en métropole.
Bref, si je veux me rendre à Nantes, la seule solution que j'ai, c'est de passer par Cayenne.
Avec un peu de temps et d'argent.

Youenn Pibot
Samedi 17 avril 2021

Bienvenue en France... :)
Mon frère, travaillant dans l'aeronautique, s'est envolé hier sans problème pour Miami à l'occasion du départ de la mission en partance pour l'ISS.
J'habite Fréhel, en Côtes d'Armor. Hier, pour aller chercher en Finistère du malt pour ma brasserie, il a fallu montrer pâte blanche, et demain pour aller chercher une commande dans un magasin spécialisé ce sera pareil...
On marche sur la tête....

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.