La onzième journée annuelle de MAB aura lieu le 28 janvier 2012, comprenant l'assemblée générale de l'association, le repas chanté suivi du fest-noz.

24517_1.jpg

Tout d'abord à 14 h 30 aura lieu la visite du terrain de Koad Sav Pell, (4 ha 25 a), afin de voir les travaux déjà réalisés sur le projet de parc de sculptures-mémorial de la bataille de Saint-Aubin du Cormier. Nous avons achevé l'abri de four en bois ainsi que le cercle de pierres levées de la future hutte. Les trois lignes de menhirs représentant les troupes bretonnes et alliées avant le début du combat sont érigées au tiers de leur longueur finale. Depuis le début nous avons reçu environ 220 blocs de trois carrières bretonnes ainsi que quelques blocs de granit étranger (Inde, Brésil…). Cela correspond à plus de 34 semi-remorques, déchargés et placés pour un poids total d'environ 1 000 tonnes. Je salue de nouveau les quatre entreprises qui nous aident à réaliser ce parc de sculptures-mémorial, en espérant qu'elles puissent nous accompagner jusqu'au bout, c'est-à-dire, au rythme tranquille où nous allons, encore quelques années ! Pour cette visite, ceux qui le désirent peuvent se rendre sur place, à 300 m du Mémorial aux Bretons, direction Sens de Bretagne en sortie de Saint-Aubin du Cormier.

Par ailleurs, j'annonce que nous sommes sur le point de clore une augmentation de capital de la SCI Koad Sav Pell... Celui ou celle qui voudrait encore nous rejoindre en achetant une ou plusieurs parts (100 € la part) dans cette SCI, doit être parrainé(e) par un de nos membres, ou bien être déjà connu(e) pour son engagement en faveur de la cause bretonne (politique, langue, identité, réunification, culture, histoire, musique, arts et littérature…). De façon générale, les trois points importants de cooptation sont : être un défenseur de l'Histoire de Bretagne dans son intégrité culturelle et territoriale, ne pas soutenir un parti jacobin de droite comme de gauche, ne pas nourrir de sentiments xénophobes. Les qualités humaines de savoir vivre, dans la bonne humeur et la convivialité sont bien sûr nécessaires…

Ensuite, à la salle des fêtes de Gosné, aura lieu à 15 h 30 l'Assemblée Générale de MAB et de Koad Sav Pell avec le bilan moral et financier, les projets et perspectives, des questions diverses… Tout cela sera redonné dans la lettre d'info de MAB n° 39, pour ceux qui la reçoivent, associés, adhérents ou membres d'honneurs.

A 18 h 30 commencera par un apéro, le repas musical de MAB ouvert au public : au cours du repas, musiciens et chanteurs égayeront l'assemblée de leurs airs, en scène ouverte. Muscadet ou kir en apéro, Chop Suey (crudités crevettes), Porc Massalé (réunionnais), dessert et café. Prix du repas, boissons comprises + Fest-noz : 17 €, enfants moins de 12 ans : 7 €. Réservation dès que possible au 02 99 66 37 56 ou par mail à : jean-loup.lecuff @ wanadoo.fr (Envoyer votre règlement à : MAB, Bel-air, 35 140 GOSNE)

A 21 heures débutera le fest-noz avec : Ourawen, Trio Budet-Chenot-Pénard ,Deux ans , Les Harpiotes, Elluard – André, Au Pied du Fût, Serge Charles. Entrée 6 €, gratuit moins de 16 ans ou compris dans le prix du repas précédent.

Par ailleurs, toute personne qui désire nous rejoindre dans notre association MAB (qui bien sûr n'est pas subventionnée) afin de soutenir notre action en faveur de l'Histoire de Bretagne, peut adhérer pour 30 € par an. Elle recevra trois lettres d'info par an sur nos actions, l'histoire et l'actualité de Bretagne. Nous sommes actuellement 170 membres de divers horizons.

Voici nos actions déjà réalisées Réalisation du Kern de la Liberté, mars 2000, Mézières sur Couesnon ; Festival des Libertés Bretonnes, juillet 2001 et 2002 ; Château de Saint-Aubin du Cormier (qui fut copieusement saboté…) ; Randonnée commentée sur les lieux de la bataille, avec Huchehault, mai 2002 et 2003 ; Repas et fest-noz à Gosné, depuis 2002, chaque année le dernier samedi de janvier ; Cours de danses bretonnes à Gosné et de breton à Saint-Aubin du Cormier, puis Gosné, depuis 2002 ; Constitution d'une SCI KOAD SAV PELL pour achat de terrain sur l'épicentre de la bataille (100 € la part) ; Aménagement de ce terrain pour un futur parc de sculpture international (menhirs, hutte, four à céramique) ; Les Feux de la Rencontre, sur Koad Sav Pell, depuis 2004, diverses animations (tous les ans le week-end fête des pères, possibilité camping) ; Les Premiers Feux d'Automne, sur Koad Sav Pell, depuis 2009, diverses animations (premier week-end d'octobre, possibilité camping) (Les animations : musique, danse, théâtre, artisans d'arts, contes, jeux bretons…)

Je profite de ce communiqué pour redonner encore, et à quelques mots près, (rien n'ayant changé depuis les années passées !), mon sentiment sur l'état de notre « Histoire de Bretagne » qui n'est pas mieux préservée ou soutenue que celui des autres aspects de l'identité bretonne, par nos élus majoritairement centralistes et uniformisateurs…

L'Histoire Bretonne bafouée : Toutes nos pièces archéologiques majeures, trouvées sur le sol armoricain breton, sont dans leur grande majorité soustraites à notre regard ! Sans doute ne faut-il pas réveiller l'émotionnel breton, car un peuple sans histoire est sans revendications, endormi et bien soumis ! Ainsi, ce que révèlent les vitrines des Musées de Saint-Germain en Laye ou bien de Cuny, sur les pièces archéologiques majeures trouvées dans notre sol, ne sont qu'une infime partie de celles qui sont « cachées » dans les réserves et inaccessibles à notre regard ! Sans exagération, nous pouvons à la fois parler de pillage et de désinformation acculturante, faisant partie de notre ethnocide toujours en application aujourd'hui à tous les niveaux : linguistique, historique, culturel, territorial, spirituel, politique…

Si nous étions en démocratie, nous aurions aujourd'hui au moins trois grands musées en Bretagne : un musée d'archéologie, des origines jusqu'aux périodes celtiques et gallo-romaines ; un musée médiéval sur les Royaumes et Duchés de Bretagne, depuis les origines péninsulaires bretonnes jusqu'à l'annexion française ; puis un troisième musée depuis cette annexion jusqu'à la période contemporaine… et sans aucun révisionnisme !

Rien de tout cela n'existe aujourd'hui, bien sûr ! (Nos vestiges monumentaux ne sont pas mieux lotis, quand ils ne sont pas ignorés ou laissés à l'abandon, voir détruits… Il existe des exemples récents.) Savez-vous que le seul monument de Bretagne inscrit, sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco, (tout récemment en juillet 2008), est la Tour dorée ou Tour Vauban de Camaret !? Cela veut dire que les alignements de Carnac ou bien le Cairn de Barnenez (2 000 ans plus vieux que les trois grandes pyramides d'Égypte) ne sont pas inscrits, eux, au patrimoine de l'humanité !!! Étonnant non ? J'ai lu récemment dans la presse, que la question commençait juste à être envisagée par les élus locaux. Il était temps, n'est-ce pas ?! Tout cela nous montre pour l'instant, que les jacobins (français ou bretons) ne peuvent demander le classement au Patrimoine de l'humanité d'un monument de Bretagne, que si ce monument est de culture française (même monarchique)…

Ceci n'est-il pas la marque de l'esprit néo-colonial de nos « bons maîtres » ? Rappelez-vous qu'en 2000 et 2001 nous avons dû nous mobiliser pour préserver le site de la bataille de Saint-Aubin du Cormier, d'un projet profanateur et déshonorant. Cela en dit long sur le peu de respect de la France pour notre Histoire toujours pas enseignée, c'est à dire sur le peu de respect de la France pour nous Bretons. Malheur aux vaincus ? L'avenir nous le dira… Pour l'instant je laisse le dernier mot à un illustre auteur français, Victor Hugo, issu de son livre « Quatre vingt treize » : « La Bretagne est une vieille rebelle. Toutes les fois qu'elle s'est révoltée pendant deux mille ans, elle avait raison. Contre les Romains ou les Francs, contre la Monarchie ou la Révolution, contre les gouverneurs du Roi ou les représentants de la République, c'est toujours la même guerre que la Bretagne a faite, la guerre contre l'étouffante centralisation. »

Certes le combat n'est pas achevé : il le sera, le jour de la reconnaissance officielle de tous nos droits bafoués ! Là, une véritable démocratie commencera enfin à voir le jour ! Pas avant !

Nedeleg laouen ha bloavezh mat d'an holl evit 2012 !

Pour MAB et Koad Sav Pell, Jean-Loup LE CUFF

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1540 lectures.
mailbox imprimer

En 2000-2001, notre collectif de défense s'est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d'enfouissement d'ordures ménagères sur la partie nord / nord-est du champ de l'importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d'indépendance de la Bretagne. Là reposent environ 8.000 hommes de dix nationalités différentes, Anglais, Germains, Français, Flamands, Suisses, Espagnols, Basques, Napolitains, Gascons et de nombreux Bretons…. Cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'Histoire Bretonne, qui n'est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de Bretagne.
Aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'oubli sur notre histoire plus que millénaire, nous voudri

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.