La mystérieuse suspension de l'évêque de Quimper : règlements de compte à OK Corentin
Dépêche de Christian Rogel

Publié le 19/05/14 17:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Mise à jour du 27 janvier 2015

Le 22 janvier 2015, le Bulletin quotidien de la salle de presse du Saint-Siège a publié l'annonce de l'acceptation par le Pape du renoncement à sa charge de l'évêque (suspendu à sa demande) de Quimper et de Léon en conformité avec le canon 401 du Code de droit canonique.

Cette annonce a été développée le même jour sur le site de la Conférence des évêques de France :

"Le Saint-Siège rend publique, ce jeudi 22 janvier 2015, la décision du Pape François d'accepter la démission de la charge d'évêque de Quimper et Léon que lui a présentée Mgr Jean-Marie Le Vert. Celui-ci a exprimé le désir de disposer d'un temps pour refaire ses forces, dans l'attente d'une nouvelle nomination qui pourra lui être confiée dans le futur.

Le Pape François a demandé à Mgr Le Vert de se rendre dans l'archidiocèse de Bordeaux pour offrir au Cardinal Jean-Pierre Ricard une collaboration pastorale temporaire.

Mgr Philippe Gueneley continuera sa fonction d'Administrateur apostolique jusqu'à l'installation d'un nouvel évêque dans le diocèse de Quimper et Léon".

Une décision papale inattendue et étonnante

Le 12 mai dernier, le porte-parole des évêques de France a annoncé une nouvelle stupéfiante : la suspension de l'évêque de Quimper et Léon, Jean-Marie Le Vert. Une telle décision extrêmement rare, - la dernière date de 26 ans -, a été soumise à l'approbation du Pape François sur le rapport de l'archevêque de Rennes, Mgr Pierre d'Ornellas, qui était venu passer deux jours à Quimper pour une médiation entre le clergé du diocèse et son évêque.

Langue de bois et interventions des conservateurs

Officiellement, « Le Saint-Père autorise Mgr Jean-Marie Le Vert, pour raison de santé, à suspendre jusqu'à nouvel ordre l'exercice de sa charge pastorale du diocèse de Quimper », mais, ce veut bien écrire la presse locale ne concerne qu'un comportement autoritaire de l'évêque qui, selon Laurent Laot, un des prêtres, aurait amené à ce que « progressivement, » (le clergé se serait) « retrouvé dans l'impossibilité de discuter avec lui sur des points ordinaires, sur lesquels » (il était) « en désaccord avec sa position » (Ouest-France, Quimper, 14 mai). Le même informateur de l'intérieur parle d'un « étau logique de comportement ». Cela fait deux esquives très typiques du langage ecclésiastique (« points ordinaires » et « étau logique ») dans la variété langue de bois.

L'intervention de Laurent Laot a provoqué une réaction publique de Philippe Abjean, professeur de philosophie au lycée catholique de Lesneven et connu pour avoir ranimé la pratique du pélerinage du « Tro Breizh » et avoir été à l'origine de l'établissement du parc de sculptures de Carnoët, appelé « La Vallée des Saints ». Il est choqué par le fait que « l'abbé Laot » ait exclu que l'évêque puisse revenir exercer à Qumper, car, il y voit l'introduction du suffrage universel incompatible avec l'obéissance au Pape. Pour qu'on comprenne bien le reproche principal qu'il lui fait, il signale que Laurent Laot a pris position pour le mariage pour tous. Sachant que l'évêque suspendu a appelé les catholiques à se rendre à la manifestation parisienne anti-mariage pour tous de mars dernier, les camps sont clairement délimités.

Un complot de prêtres de gauche contre un évêque orthodoxe, c'est la thèse de ceux qui ont appelé à un rassemblement dans la cathédrale saint-Corentin, à Quimper le 18 mai (300 personnes). Voir à ce propos, un communiqué en breton sur l'Agence Bretagne Presse (voir le site)

Qui est Mgr Le Vert?

Mgr Jean-Marie Le Vert, né en 1959, a suivi les cours de l'École navale de Brest et après avoir navigué sur la Jeanne d'Arc, est promu lieutenant de marine, mais, il résilie son contrat pour entrer dans un séminaire protégé par l'archevêque de Gênes, le cardinal Giuseppe Siri. La Communauté Saint-Martin qui le gère peut être classée comme très conservatrice, d'autant que certains anti-Vatican 2, les sédévacantistes, sont persuadés que le cardinal Siri a été élu pape en 1958, deux jours avant Jean XXIII, car on a vu la fumée blanche sortant du poêle de la Chapelle Sixtine, puis la Garde suisse se mettre en position devant Saint-Pierre avant qu'elle ne soit rappelée et que la fumée devienne noire. Comme d'habitude, il y eu un noir complot des progressistes pour faire renoncer Siri, trop anticommuniste, et propulser leur candidat révolutionnaire.

Il ne fait donc pas de doute que Jean-Marie Le Vert soit un homme très conservateur, ce que confirme le fait qu'il ait été l'un des tous premiers évêques nommés par Benoît XVI, fidèle successeur de Jean-Paul II. Il l'a été, alors, qu'il n'avait qu'une faible expérience de la vie habituelle du clergé diocésain, une sorte de commando papal envoyé en mission. Ses positions pro-actives sur le mariage pour tous ont pu choquer une partie des fidèles, dont beaucoup, même activement engagés dans les paroisses, sont tolérants à l'égard des homosexuels et, donc, de leur éventuel mariage. Parfois, il s'agit de pas se couper de ses propres enfants. En d'autres termes, le goût de l'évêque pour la navigation sur l'Odet ne lui aurait pas été utile dans la vie du diocèse.

Interrogations et perplexité

Une des réflexions les plus entendues est que la résistance du clergé et les démissions en cascade des hauts responsables ne peuvent pas expliquer à elles toutes seules la décision papale. Il y a eu un élément insupportable qui a aggravé les dissensions. Pendant des mois, l'actuel archevêque de Vienne, Mgr Schönborn, nommé par Jean-Paul II, a été la cible de manifestations publiques répétées d'un mouvement rassemblant 10% des prêtres, sans que Rome n'intervienne. Avec ses mots «points ordinaires » et « comportement », Laurent Laot nous invite, peut-être, à voir autre chose que des questions purement hiérarchiques. Il manque donc des pièces au puzzle, mais, elles finiront par nous parvenir.

Addendum du 23 mai

Ce jour est parue une interview de Mgr Guéneley (Ouest-France Finistère), en poste comme administrateur du diocèse depuis 4 jours qui précise être là pour longtemps et que Mgr Le Vert lui a paru "excessivement fatigué".

Il parle de "climat pas très serein", d'"absence de dialogue" et de la nécessité de "pacifier". "L'explication (sur l'absence de dialogue) demanderait à être affinée." Consensus général sur le verrouillage de l'information.

Un exemple de demande de suspension par l'intéressé est celui de l'évêque de Bâle en 1995 et il a été réduit à l'état laïc et s'est marié. Il travaille au Service des migrations du Canton de Lucerne.

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 25767 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 45 commentaires
Ar Gedour
2014-05-19 19:00:07
AR GEDOUR a été l'un des rares à souligner un point non relayé médiatiquement, à savoir que le "Pape ne suspend pas Mgr Levert" mais autorise l'évêque "à suspendre l'exercice de sa charge pastorale" (cf Code de Droit Canonique can 401-2)., ce qui est sensiblement différent, tant sur l'approche que sur les implications diverses. Il existe des tensions dans ce diocèse que nous ne souhaitons pas relayer ici, les médias divers s'en chargeant "à merveille", mais il conviendrait que lesdits médias informent correctement et évitent de tomber dans une mauvaise foi contribuant à ces tensions.
cf sur AR GEDOUR (voir le site)
(0) 
morvan schwank
2014-05-19 19:25:32
D'après ce que je lis,Mgr Le Vert est un très bon Eveque,comme il en manque beaucoup aujourd'hui .et Il est la cible de certains nouveaux curés,rouges autrefois, "roses" ,c'est la couleur du temps...maintenant. C'est la changement.
Je souhaite et prie pour que François reçoive l'Esprit Saint , et remette Mgr Le Vert sur le trone episcopal. Et que les curés rentrent dans le rang.
(0) 
Reun
2014-05-20 08:38:08
Pourquoi chercher des complots, il est peut-être tout simplement malade comme le dit sa suspension
(0) 
Kroaz ar Vretoned
2014-05-20 11:52:36
Votre article est basé sur plusieurs raccourcis erronés et notamment le parallèle entre la Communauté Saint Martin et le milieu sédévancatiste (mais tout le monde voit que ce raccourci n'est là que pour servir votre propos contre Mgr Le Vert).
Voici la réponse de Kroaz ar Vretoned à votre article : (voir le site)
(0) 
Victor Hache
2014-05-20 12:11:17
Bonjour,
Je suis très surpris du peu de professionnalisme de la presse dans son exposé des faits. Où est passé le journalisme d'investigation? Où est passé le journalisme d'analyse? La presse quotidienne régionale me semble très légère et peu rigoureuse dans sa façon de traiter un sujet pour le moins sérieux.
Ainsi, Monseigneur Le Vert aurait des difficultés relationnelles avec ses subordonnés en raison de sa formation d'officier de marine à l'Ecole Navale, formation marquée par la discipline! Sachez chers journalistes du Télégramme et autres que sur tous les navires de guerre, le terme Discipline est étroitement associé à ceux de Honneur, Valeur et Patrie. Faire preuve de discipline n'est pas une tare mais au contraire une garantie de réussite et de succès. Combien de personnes n'échouent pas dans leurs entreprises par manque de … discipline!
Au lieu de mal informer, voire de désinformer, faites donc, chers journalistes, de bonnes enquêtes et ne vous contentez pas d'informations parcellaires distillées par des personnages non habilités.
S'il vous plaît, informez-moi sur ce vicaire général qui a démissionné! Est-ce bien lui qui avait si mollement condamné le strip-tease sur l'autel de la chapelle Saint Pierre de Mahalon lors du vernissage d'une exposition (sans doute son côté progressiste)? Que fait-il aujourd'hui? Aurait-il le déshonneur de reprendre demain son poste et le bureau qu'il a abandonné? Dans son poste de vicaire général, ne devait-il pas obéissance à Monseigneur Le Vert?
S'il vous plaît, informez-moi sur cet économe de l'évêché (un laïc) qui entre en conflit ouvert avec son évêque! A quelle date prennent fin ses fonctions au sein de l'évêché? Qui souhaiterait renouveler son mandat? Qui souhaiterait s'en séparer? Quel est son type de management (la médecine du travail pourrait vous informer utilement)? Quels sont ses émoluments, ses avantages en nature… Imaginez un tel comportement dans une entreprise soumise à la concurrence?
S'il vous plaît, informez-moi sur ce curé (Laurent Laot) et sur ses prises de position opposées à celles de l'Eglise (cf le mariage gay)! Un curé, c'est aussi un ministre et comme un ministre il est tenu à une solidarité avec ses pairs et ses supérieurs. A-t'il été recadré? Veut-il se venger? A-t'il reçu délégation pour prendre position dans la presse?
Voilà, chers journalistes quelques pistes de travail qui vous mèneront à la vérité qui, finalement, n'est peut-être pas si compliquée qu'on veut bien le penser. Et si tout cela était un conflit de personnes?
Profondément humain, Monseigneur Le Vert est un évêque compétent qui effectue un travail remarquable dans son diocèse. En peu de temps, il a su redonner dynamisme et vitalité à un diocèse qui manquait singulièrement de leadership. Aujourd'hui, c'est un homme blessé que nous devons épauler. C'est une tâche que je me fais un honneur d'accomplir.
Victor.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-20 13:37:59
@Kroas ar Vretoned (réponse à l'article cité)
Je n'ai nullement dit que le cardinal Siri et Mgr Le Vert aient pu être opposés à Vatican 2. J'ai indiqué que, si le premier a pu être pris comme supposé "vrai" pape, cela indique qu'il est dans ce qu'on appelle, faute de mieux, un conservateur dans l'Eglise (l'est-il ni plus, ni moins que JP II ou Benoît XVI, c'est à déterminer).
Laurent Laot mentionne "les composantes plurielles de l'institution" et il est probable que celle du Finistère en a les mêmes variétés que dans l'archevêché de Vienne.
Mgr Le Vert en fait plus que ses confrères opposés au mariage pour tous, il a appelé à une manifestation dont il n'ignorait pas la couleur politique dominante.
(0) 
Ewenn M.
2014-05-20 14:25:52
"Mgr Le Vert en fait plus que ses confrères opposés au mariage pour tous, il a appelé à une manifestation dont il n'ignorait pas la couleur politique dominante."
Quand on ne connait rien du dogme catholique et du catéchisme ou si peu, mieux vaut parfois s'abstenir. Mgr Le Vert ne faisait pas de "politique", ni ne soutenait de mouvement politique, mais une position de principe, qui est celle de l'Eglise Catholique Romaine, à savoir une définition du mariage très précise. Le scandale fut, face aux millions de Français mobilisés, l'incroyable silence des évêques majoritaires dont on sait aussi le manque d'allant.
Quant à interroger un prêtre qui n'a de catholique que le nom, puisque professant des positions hérétiques, cela en dit plus long sur la nature de ce papier que sur ce sur qui il est écrit.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-20 14:38:39
@Ewenn M.
Inutile d'nvoquer mes prétendues lacunes (inexistantes, en l'occurrence), pour défendre une manoeuvre politique d'un évêque, qui aurait, semble-t'il, du s'en tenir à la prise de position officielle de l'Eglise, est plutôt curieux. Celle-ci n'est pas restée silencieuse, elle est restée digne et responsable.
Il est sûr que s'il a voulu entraîner son clergé dans l'activisme politique, il n'est pas étonnant et, c'est même légitime d'un point de vue théologique, qu'il y ait eu des résistances.
(0) 
Ewenn M.
2014-05-20 17:30:14
Je maintiens bel et bien que vous avez des lacunes et le contenu de votre commentaire me donne raison.
Vous parlez de "manoeuvre politique". Laquelle ?
Vous dites qu'il aurait "du s'en tenir à la position de l'Eglise". Ce à quoi je répondrais : cela ne vous regarde pas mais l'autorité ecclésiastique qui n'a en rien remis en question les choix de Mgr Le Vert. Ceci pour une raison simple : sa position est subordonnée à celle du Saint-Siège et de l'Eglise Catholique et que c'est précisément dans ses strictes limites qu'il a agi, contrairement à M. Laot qui lui est un hérétique assumé.
D'un point de vue théologique, défendre la doctrine de l'Eglise Catholique est un devoir pour tout Catholique, à commencer par les prélats et c'est l'inverse qui ne l'est pas.
Où avez-vous qu'il était interdit par l'Eglise à un évêque de défendre la morale catholique dans le débat public ?!
Ce qui est interdit en revanche c'est, pour un prêtre, de prendre ouvertement position contre le catéchisme de l'Eglise Catholique, ce qui est le cas M. Laot.
M. Rogel, je confirme bien que vos lacunes sont manifestes. Mais elles s'expliquent par une position visiblement a-catholique, bienveillante à l'égard de ceux qui se démarquent de l'Eglise, y compris au prix du scandale.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-20 17:52:34
@Ewenn M.
Un évêque dispose d'une autonomie d'appréciation dans une prise de position publique moins subordonnée que vous ne le décrivez. Il était donc possible à Mgr LV d'aller un peu plus loin que la position anti-MPT, mais sans appel à manifester, qui était celle des évêques et du pape. Cepedant, ce qu'il n'est pas permis à un évêque, c'est de prendre de risque de mettre de l'huile sur le feu qui avait démarré depuis quelque temps, d'où l'intervention rapide de son supérieur.
(0) 
yann erwann
2014-05-20 19:34:57
............pas si vert que ça alors cet évèque !............perso je m'en fout de vos bondieuseries VIVE LE FRONT DE GAUCHE à kemper
(0) 
Yann Maneguen
2014-05-20 23:30:24
Une toute petite remarque en passant qui en dit long sur ce haut clergé finisterien : il n'a pas démenti les dires du prêtre Laurent Laot dans ouest France qui enfoncaient leur évêque : ils sont donc complices par omission et c'est grave. Qui ne dit mot conseent.
de ce fait ce sont de simples laics qui sont montés au front menés par Philippe Abjean.
Même si en effet l'article de Rogel est très inexact en plusieurs points, il dit juste en fin d'article sur le morceau de puzzle manquant. D'après mes sources, il semble que la secrétaire particulière de Mgr La Vert soit mise en cause et actuellement poussée à carrément démissionner : on l'accuse d'avoir relayé l'autoritarisme supposé de l'évêque, et de commander par dessus les vicaires généraux et le conseil épiscopal, d'où des démissions en cascades.
Je voudrais aussi souligner que :
- Laurent Laot n'a plus de mission ecclésiale depuis longtemps, sa position sur le mariage des prêtres et des invertis l'ayant de facto mis en touche. Il se venge donc ici contre son évêque un point c'est tout. Je redis qu'il est écoeurant qu'aucun prêtre sauf celui de Carantec, ne l'aie contredit ;
- Le vicaire général démissionnaire JP Larvol était pro gaillot en 1993 et a ambitioné d'ête éveque en vain (passage à Paris à la Conférence des Eveques);
- Le curé de Landerneau F. Calvez, un des démissionnaires du conseil épiscopal est un signataire pro Galliot en 1993.
Pour moi il est assez évident maintenant que Mgr La Vert a eu des pb de santé suite à une opposition systématique de son clergé depuis 7 ans... et que Laurent Laot a donnné l'estocade puisque le clergé en ne faisant pas de mise au point l'a définitivement trahi.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-21 00:47:16
Laurent Laot a esquivé une question sur l'entourage de l'évêque
L'étau logique mentionné deux fois par lui est un lapsus facile à déchiffrer.
Quand la tempête s'est levée sur l'Odet, le Christ n'était pas là pour rassurer.
(0) 
Victor Hache
2014-05-21 12:04:32
Bonjour,
Je persiste à dire que tout ceci est avant tout un conflit de personnes et de génération. Petit à petit, des noms de responsables du clergé sont mis en avant. Lorsque les prises de position passées de ces responsables sont analysées, on ne peut que convenir que cette situation devait un jour ou l'autre se produire.
Monseigneur Le Vert a pris ses fonctions, en 2007, dans un diocèse très mal en point car très mal dirigé voire pas du tout dirigé. Cette situation convenait parfaitement aux membres du clergé car ainsi chacun dans son coin pouvait jouer au petit chef sans avoir à rendre de comptes. Et çà, nos braves curés l'appréciait énormément. Entourés de laïcs toujours cooptés (le critère de compétence ni même celui d'honnêteté ne sont jamais évalués), ils assuraient tant bien que mal (mais plutôt mal que bien) une gestion quotidienne au jour le jour. Reclus dans leurs presbytères entretenus à grand frais, ils étaient particulièrement absents du terrain et éloignés de leur base. Avec Monseigneur Le Vert, un vrai leader s'est installé à la tête du diocèse. Le style de management a changé et les méthodes de fonctionnent et de travail ont pu être remises en cause. Ceci a certainement froissé plusieurs responsables du clergé habitués à être chef à la place du chef. Rien de surprenant à cela, mais il faut cependant avoir en tête que dans toute organisation, il y a une hiérarchie; l'Eglise n'échappe pas à cette règle. Ainsi, l'évêque détient son pouvoir de par le pape et les vicaires généraux ou les prêtres le détiennent de par l'évêque. Ceci induit un devoir d'obéissance, de loyauté et de solidarité et ceci, en dépit de désaccords ponctuels qui ne doivent pas se retrouver sur la place publique.
Les résultats de l'investissement de Monseigneur Le Vert au service de son diocèse sont aujourd'hui unanimement reconnus hormis sans doute par les curés et les laïcs en responsabilité qui ne supportent pas l'autorité et qui, plutôt que de coopérer, mettent toute leur énergie à détruire, à calomnier (hier) ou à se mettre (aujourd'hui) en évidence, comme de jeunes enfants, devant l'administrateur apostolique du diocèse. Avec de tels comportements, nous sommes bien loin de l'idéal et des fondamentaux de l'Eglise!!! Devant le silence assourdissant des prêtres de ce diocèse, incapables de soutenir leur évêque, comment peut-on imaginer aujourd'hui qu'ils puissent encore avoir, à l'avenir, un quelconque soutien et respect de leur base? Pauvre Eglise ...
(0) 
Jaki Kwartz
2014-05-22 23:50:25
M. Rogel, qu'est-ce donc cette histoire "ethologique" facile à déchiffrer ? Et qu'est-ce donc cette phrase énigmatique digne du Nom de la Rose "Quand la tempête s'est levée sur l'Odet, le Christ n'était pas là pour rassurer." ? Vous en dites trop peu pour le néophyte...
(0) 
Christian Rogel
2014-05-23 00:39:14
Yann Manéguen a pointé un possible morceau de puzzle. Je suis d'accord avec lui sur ce point. Sinon, Laurent Laot a du étudier le grec et le sous-texte de son interview pointe vers la mise sous influence.
Je répète donc qu'à une relativement banale différence d'approches pastorales qui peut se retrouver à Luçon ou à Bayonne dont les évêques ne sont pas forcément admirés par tous les fidèles, ont du s'ajouter des faits plus consistants.
Pour que Laurent Laot ait si tranquillement indiqué que l'évêque ne reviendrait pas à son poste, il faut que l'administrateur apostolique (évêque provisoire) n'ait même plus à s'en préoccuper.
(0) 
Christian Rogel
2014-06-08 01:49:49
@A de N
Vostre commentaire n'est pas publié, car, il déborde des règles fixées : être critique n'est pas diffamer en utilisant des adjectifs très négatifs.
De plus, il s'agit d'on-dits comme le montre une erreur sur le prénom de quelqu'un qui a occupé des fonctions importantes.
(0) 
Sourdine
2014-06-29 03:07:44
Bon je mets les pieds dans le plat. Mgr LV a peut être commis quelques erreurs de management (ce n'est pas le 1er évêque dans ce cas et certainement pas le plus tyrannique). Il a eu des positions conservatrices (d'autres en France ont fait plus). Est ce que ça justifie une mise à pied à l'intérieur de l'Eglise? nullement. Alors? Il semble que vous ne connaissez pas la diplomatie ecclésiastique. "raison de santé" "entourage". De mon point de vue il est tout bonnement tombé amoureux et seulement cela peut justifier ce type de décision.
(0) 
Christian Rogel
2014-07-01 00:16:12
@Damien
Il est rappelé qu'un commentaire ne doit pas inclure des termes diffamatoires.
(0) 
Damien
2014-07-01 00:35:38
diffamatoire?
Et ce qui est dit sur Mgr Le Vert ne l'est pas, Monsieur Rogel?
(0) 
Christian Rogel
2014-07-01 20:37:02
@Damien
La critique, même forte, et la diffamation sont deux choses différentes et la seconde est sanctionnée par les tribunaux.
Dired de quelqu'un qu'il est conservateur, autoritaire, etc. n'est pas de la diffamation, mais, dire qu'il est menteur ou manipulateur est sanctionnable.
(0) 
FRED BALOT
2014-07-14 16:22:51
UN CATHOLIQUE du diocèse de SAINT BRIEUC
CE n'est pas de notre faute si monseigneur LE VERT est devenu amoureux .Tant pis pour lui s'il s'est trompé lorsq'il a voulu envoyer un email a sa chérie et qu'il la envoyé à ses confrères !...
Quand les responsables de L'EGLISE en auront ils fini avec le déni ?
(0) 
Damien
2014-07-16 11:51:29
Quelle étrange censure que la vôtre, M Rogel!
vous n'acceptez pas de diffuser ce que je dis sur le problème flagrant qui se passe à l'évêché de Quimper, en parlant de diffamation, mais vous laissez dire tout et n'importe quoi sur Mgr Le Vert...
Vous avez raison sur un point: ce qui est dit sur Mgr Le Vert n'est pas de la diffamation, mais de la calomnie; et cela aussi est sanctionné par les tribunaux.
Je persiste à dire que le problème vient de la manière dont est géré le personnel de l'évêché. La médecine du travail a enquêté pendant près de 5 mois sur ce sujet: plus 1 salarié sur 3 est en souffrance, avec suivi psychologique pour plusieurs d'entre eux désormais, d'après le rapport du médecin qui a enfin été distribué aux salariés, avec un mois de retard, et juste au moment du départ en vacances... Mgr Le Vert a tenté de résoudre ce problème. C'est pour cela qu'il a été éjecté, car il s'est opposé à l'économe qui a craint alors pour "sa carrière". Il a insulté l'évêque devant témoins en décembre dernier. Entre la mise en cause de la probité de l'évêque, de sa manière de gouverner et de sa moralité, tout y est passé dans ce qu'on a pu ensuite dire de lui! Mais cela n'est pas la réalité.
Et là, ce n'est pas simplement des "on-dit", mais bien à partir d'un document officiel irréfutable de la médecine du travail et de faits réels que j'écris ces lignes. Pourquoi ne pas en parler?
Et si on allait vraiment demander pourquoi tant de salariés sont en suivi psychologique? Et si on essayait de comprendre vraiment ce qui se passe?
Pourquoi les personnes de l'évêché ne peuvent aborder l'évêque remplaçant et lui parler? Pourquoi l'économe diocésain a-t-il été reconduit officiellement dans sa mission sans enquête?
Damien
(0) 
Christian Rogel
2014-07-16 17:34:03
@Damien
Il faut distinguer calomnie, diffamation et atteinte à la vie privée, d'une part, lesquels car, ils sont susceptibles d'une traduction judiciaire et la critique légitime, d'autre part.
Ce qui est conté, ici, peut être inexact, mais, n'entre pas dans une catégorie judiciaire. Ce le serait si la personne tierce était nommée. Sachant que nombre d'ecclésiastiques enfreignent leurs v½ux de célibat, l'imputation n'est pas diffamatoire en elle-même.
(0) 
Côme
2014-07-16 19:52:58
J'abonde dans le sens de Damien. J'ai l'impression de voir deux poids deux mesures. Je trouve bien des commentaires à propos de Mgr Le Vert être proches de la calomnie plutôt que de la critique constructive.
J'ai effectivement entendu parler de ce rapport de la médecine du travail qui pointe du doigt la façon dont les salariés de l'évêché sont gérés dans leur quotidien sous la houlette de l'économe.
Quid de ce rapport ? qui va en donner une suite ?
Il y aurait un consultant qui aurait la charge de l'analyser. Qui l'a choisit ? Choisi par une instance objective ou seulement par un homme ?
(0) 
philippe le maitre
2014-07-31 17:37:07
preuve en est que la religion n'est qu'une affaire de pouvoir! et l'absence de transparence; le secret:... il est plus facile de faire rentrer les 8 millions d'especes(X 2 ) dans l'arche de Noé que de connaitre les raisons de la mise à l'index de mgr le vert .... là encore l'eglise, c'est la grande muette!
(0) 
Christian Rogel
2014-08-01 21:12:40
@Côme
Effectivement, votre commentaire n'était pas paru. Maintenant, c'est le cas. Désolé pour le retard.
(0) 
Côme
2014-08-02 19:59:30
@Christian Rogel : merci !
(0) 
Benoît MEIGNEN
2014-09-08 21:29:09
Après lecture des commentaires précécents, je constate l'ignorance d'une info capitale : L'état de santé de notre Evêque.
Mon épouse et moi l'avons rencontré à l'issue des vigiles pascales 2014 et il nous a paru épuisé et démoralisé.
Alors arrêtez avec les supposés amours de Mgr le Vert et regarde les choses en face.
Ne parlons pas de conservateurs et de progressistes mais plutôt de ceux qui cherchent à s'adapter au message de l'Evangile et ceux qui veulent l'adapter à leur petit confort personnel.
Evidement Jésus lui même dérangait il y a 2000 ans aujourd'hui il dérange toujours car nous n'admettons pas la franchise sans détour et la vérité.
Prions ensemble pour grandir dans la Foi et dépasser nos préjugés.
(0) 
Jakez RAULIC
2014-10-07 19:13:18
Il est des fourbes qui mériteraient la dague !
(0) 
Marc Court
2014-11-01 15:33:35
Que voulez-vous, Victor, le Temps des Le Nobletz n'est plus, il nous faut discuter d'égal d"égal à égal avec notre voisin, se montrer islamophile, surtout, ne pas convertir, ne pas parler des Chrétiens d'Orient (silence écrasant pour ne pas dire scandaleux de la Bonne Presse Bretonne là dessus,) faire ami-ami avec un vieux clergé marxiste , lequel n'entend pas remettre en question ses prébendes, ses ½illères, son pouvoir. Je passe sur Le Saint Concile, et le joyeux Duo Jean XXIII -Paul VI, dont on peut dire que Dieu hait leurs ames. A la vérité, les rats qui ont eu la peau de ce prélat sont les descendants des prêtres rentés contre lesquels s'insurgeait un Bernanos. Mr Laot n'est rien d'autre que Mr Ouine, et le coup de pied de l'ane décoché dans les colonnes de Ouest-Torchon montre quels abimes de néant il y a derrière ce masque de nullité crasse, hélas si représentatif de l'eglise d'aujourd'hui, celle des bureaux, des grenouilles de bénitiers, et du "ne soyons pas fier d'etre chrétien" généralisé.
MCourt
(0) 
Christian Le Borgne
2014-11-04 22:42:23
Que voila de belles paroles chrétiennes certainement inspirées par l'amour fraternel !!!
"Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c'est dire du mal de la Loi et juger la Loi. Or, si tu juges la Loi, tu ne la pratiques pas, mais tu en es le juge.
Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?"
Jacques 4, 11-12
(0) 
Damien
2014-11-13 17:21:39
Vos paroles, ou plutôt celles de l'apôtre Jacques, sont d'or, Monsieur le Borgne (ou Père Le Borgne, si vous êtes le curé de Guipavas, près de Brest)...
Mais vous les êtes-vous appliquées à vous-même vis à vis de votre évêque, Mgr Le Vert? N'a-t-il pas été jugé, sur rumeurs, sans preuve et sans charité? A-t-il été l'objet de l'amour fraternel que vous appelez de vos v½ux? Etes-vous resté uni à lui?
Comment le diocèse de Quimper reçoit-il les paroles du Pape François s'adressant aux Français présents à Rome lors de l'audience générale du 5 novembre dernier: "Il ne peut y avoir d'Eglise saine si les fidèles, les diacres et les prêtres ne sont pas unis à leur évêque. Une Eglise non unie à son évêque est malade. C'est Jésus qui veut cette union de tous les fidèles avec l'évêque, laïcs, prêtres et diacres. Ils doivent être conscients de ce que l'évêque rend visible le lien de chacun avec l'Eglise, de l'Eglise avec les apôtres et les autres communautés, elles aussi unies à leurs évêques et au Pape dans l'unique Eglise du Seigneur" (voir site de la Conférence des Evêques de France: (voir le site)
Bon courage pour retrouver la santé!!!
(0) 
Christian Le Borgne
2014-11-17 18:37:19
C'est bien moi, et je ne m'en cache pas... même si je ne réclame pas l'usage de "Père", puisque contraire à l'Evangile (Mt 23,9) !
Par contre je ne sais qui vous êtes sous le pseudo de Damien, sinon que vous êtes "parfaitement au courant des problème actuels de l'évêché de Quimper, pour y être lié de près"...
Vous me demandez si je suis resté uni à Mgr Le Vert... Avez vous des informations me concernant vous permettant de m'interroger sur ce point ?
Ma citation de l'apôtre Jacques est en réaction à la contribution outrancière de Mr Marc Court en date du jour de la Toussaint... "le joyeux Duo Jean XXIII -Paul VI, dont on peut dire que Dieu hait leurs ames. A la vérité, les rats qui ont eu la peau de ce prélat" etc...
(0) 
sourdine
2015-01-15 23:35:51
avez vous des nouvelles de Mgr jean marie le vert?
(0) 
Christian Rogel
2015-01-16 16:04:03
@Sourdine
Nous n'avons, à l'ABP, aucune nouvelle. Cependant, il semble établi qu'à côté des motifs intra-diocèse, il ait été atteint d'une forme de dépression, qui, si elle a été intense, a pu l'empêcher de faire tout travail pastoral, à Paris où ailleurs.
Mgr Guéniffey avait dit l'avoir vu quelques mois après et s'est contenté de dire qu'il allait bien.
Si quelqu'un a des informations...
(0) 
Claude
2015-01-17 20:10:30
Monsieur Rogel,
Que recherchez-vous vraiment en écrivant de telles informations fausses dont il semble établi, d'après vos propres dires, que vous n'en avez aucune source certaine?
Mgr Le Vert n'est pas dépressif, puisqu'il continue à s'occuper chaque mois de l'Enseignement Catholique, qu'il a participé à l'Assemblée plénière des Évêques à Lourdes, et qu'il vient de prêcher début janvier la retraite spirituelle des prêtres du diocèse de Cayenne où il a été très apprécié. Tout est facilement vérifiable et n'est en rien secret. Mgr Le Vert est-il alors vraiment incapable du moindre travail pastoral, comme vous osez l'affirmer?
Je pense que la clef de toute cette affaire a été donnée par Damien, dès le 16 juillet 2014... Mais là aussi, c'est le silence du côté de l'évêché, qui a carrément enterré le dossier du médecin du travail. Lamentable!
Claude
(0) 
Christian Rogel
2015-01-17 21:09:10
@ Claude
Diverses informations se recoupant donnaient une impression de dificultés psychologiques sans qu'on puisse les évaluer.
Je ne cherchais rien d'autre qu'à tenter de répondre et à susciter des remontées d'information et j'ai réussi, grâce à vous.
Petite remarque en passant : la majorité de ce que vous dépeignez n'entre pas dans les catégories de le pastorale. J'ignorais que s'adresser à des ecclésiastiques relève de celle-ci.
(0) 
joelle sinet
2015-01-22 13:49:29
cela est éminemment ces querelles intestines au sein de l'église où régne si peu l'amour et cela est quelque peu décevant l'une des mes cousines dont je tairai le nom d'est efforcé sans charité d'aucune sorte à faire le procés de mon mari disparu dans un drame ineffable et qui est-elle pour juger cela m'attriste profondément de voir ces rumeurs et divisions et calomnies au sein de cette église qui épouse trop la position du monde et cette division entre conservateurs et progressistes comment ne le soutenez-vous pas cet évèque au lieu de l'accabler de tous les maux et sa position contre le mariage homosexuel n'est-elle pas légitime je suis vraiment décue par ces querelles politiques et divisions au sein de cette église comment voulez-vous que l'on aille dans vos églises aujourd'hui si l'on n'y rencontre ni compassion ni amour ni sollicitude pauvre église pauvre france
(0) 
Tanguy Merle des Isles
2015-02-15 13:07:07
J'ai lu cet article et tous les commentaires avec beaucoup d'intérêt. Pour être honnête, je suis plutôt conservateur, et j'ai dû subir les divagations idéologiques de certains prêtres "rouges" dont le père Le Borgne semble faire partie.
Il apparaît clairement, à la lecture de tout ces éléments, que Monseigneur Le Vert a été "purger" par un clergé de gauche et habitué à faire sa petite cuisine dans son coin depuis les années 70/80. Et que ce clergé n'est pas supporté qu'on lui rappelle la nature Universelle de L'Eglise.
Comment un prêtre peut-il écrire "je ne réclame pas l'usage de «Père», puisque contraire à l'Evangile (Mt 23,9) !" !!!! Voulez vous dire que les dizaines de milliers de prêtres qui se font appeler "Mon Père" ont une attitude contraire à l'Evangile ??!!
Je peux comprendre que si une majorité de prêtres du diocèse partagent vos positions, cela soit devenu ingérable pour son Evêque.
Vous avez réussi à évincer votre Evêque avec le soutien de Monseigneur d'Ornellas, connu pour son approche anti-conservatrice de la doctrine de l'Eglise.
Mais pour que les choses soient claires, Père Le Borgne, et afin que chacun comprenne dans quel camp vous vous trouvez, aurez vous le courage de vous prononcer sur ces quelques points ?
Que pensez vous du mariage des prêtres ? (le Saint-siège y est défavorable)
Que pensez vous du mariage entre personnes de même sexe ? (le Saint-siège y est défavorable)
Que pensez vous du port du clergyman ? (Le Saint Siège le recommande)
Je vous plaints, Mon Père, et je plaints les fidèles qui vont été confiés. Parce que je pense que vous vous trompez, et que vous vous êtes égaré du chemin que Dieu, par l'intersession de son Fils, notre Seigneur Jésus Christ, a tracé pour nous.
(0) 
Christian Le Borgne
2015-02-17 15:29:37
Monsieur Tanguy Merle des Isles, je suis surpris de me voir ainsi décrit dans ce forum... Que d'erreurs et de préjugés que ne sauraient corriger les expressions comme"semble" ou "il apparaît clairement"...
Me voici donc qualifié de "prêtre rouge"... Je ne sais pas ce que cela signifie, mais si vous me soupçonnez de connivence avec Mr Melanchon ou Mme Taubira, interrogez mes proches et mes paroissiens : c'est vous qui seriez rouge... de confusion !
Je trouve proprement scandaleuse la manière dont vous disqualifiez les prêtres des années 70/80. Je suis pour ma part prêtre de 1988, et totalement solidaire de mes confrères, reconnaissant pour le travail apostolique qu'ils ont accompli vaillamment, avec foi et charité. Que leurs options ne vous plaisent pas, c'est votre droit, mais qui êtes vous pour jeter le discrédit sur leur action ?
Je me contente dans ce forum de citer l'apôtre Jacques et un verset de l'Evangile de Matthieu, et me voici l'objet d'une diatribe virulente et de tous les soupçons d'infidélité à la doctrine de l'Eglise !
Non, je ne répondrais pas à votre interrogatoire... Un sujets aussi conséquent que l'ordination au ministère presbytéral d'hommes mariés, (et non pas le mariage des prêtres comme vous dites) ne peut être envisagé dans un contexte polémique. Vous dites que le saint Siège y est défavorable... Il n'est pas favorable ou défavorable, il fait respecter le droit, tel qu'il est écrit par les hommes ayant autorité pour cela. Je vous signale que cette question est ouverte au sein même du Saint Siège !
Et puisque vous faîtes sans cesse référence au Saint Siège, acceptez la décision prise par le Pape François de relever Mgr Jean Marie Le Vert de sa charge. C'est le saint Siège, et non le clergé diocésain, comme vous le prétendez, et pour des motifs qui doivent rester secrets par respect pour la personne concerné, qui a évincé Mgr Le Vert.
Demain nous entrons en Carême, pour ma part je ferais jeûne de ce type de discussions stériles qui ne sont en rien animées de la charité chrétienne la plus élémentaire.
(0) 
Didier-Marie DUBÉDAT
2015-02-17 16:57:46
Officier de marine, prêtre de la Com. St Martin, évêque par la grâce de SS Benoît XVI, cela suffit pour un clergé malintentionné à vouloir s'en débarrasser.
Être contre le mariage pour tous démontre sa catholicité et Mgr CENTEME a, lui aussi, défilé (pas d'ORNELLAS)...
SS Paul VI l'avait bien dit : les fumées de Satan sont entrées dans l'église ! (prêtres pro LGBT, anciens gaillotistes, et la haine contre ceux qui maintiennent contre vent et marée...) in Xto
(0) 
Meunier Annick
2016-06-13 17:12:39
Je suis sidérée , non pas d'entendre, mais de lire que des prêtres puissent parler ainsi. La charité chrétienne qui nous a été enseignée depuis notre plus jeune âge, où est - elle, qu'en reste t - il ? Je souhaite que Monseigneur Le Vert reprenne sa force, peu importe ce qu'on lui reproche, et retrouve sa place d'évêque, malheureusement, sans doute pas dans notre diocèse de Quimper et du Léon. Que la paix du Seigneur descende sur vous tous.
(0) 
xxl
2017-08-25 09:28:09
Sur l usage du mot Père
(voir le site)
Et bonne fête de la Saint Louis. Prions pour la France et pour l Eglise qui en ont tant besoin
(0) 
Ascsaso Jean
2021-10-14 16:05:22
Les choses sont beaucoup plus simples. Monseigneur levert avait une relation très forte on va dire avec une dame qui en fait avait pris le pouvoir à sa place dans le diocèse. Encore une histoire de célibat mal assumé.... il est temps de remettre de l'ordre au niveau du pouvoir comme le demande le document de la Ciase
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.