La mode bretonne jusqu'en Hollande

Le style breton.
Le style breton.
Une des retombées positives du tourisme, ce sont les images et les choses qui repartent dans la tête dans les valises et dans les sacs à dos de millions de touristes étrangers qui viennent régulièrement en Bretagne.

Nous inspirons des modes, des recettes de cuisine, des airs de musique (Tri martelod est joué jusqu'en Pologne, en Russie et même au Japon), et des tas d'autres choses insoupçonnées qui plaisent au reste du monde par leur simplicité, leur authenticité et les vieilles traditions, voire les légendes qui les accompagnent.

Une Hollandaise, Nicole Hoefsmit, a ainsi lancé à Harlem en Hollande, il y a deux ans, un site de vente par internet de vêtements bretons ! Principalement des marinières et des pulls rayés. Un service de vente B2B mais aussi de vente au détail. "Ca marche bien", a déclaré une des responsables à ABP. Les articles sont manufacturés au Portugal et en Chine.

La marque BREIZH WORLD (voir le site) prouve que, contrairement à ce qu'avait affirmé Produit en Bretagne il y a quelques années, le nom BREIZH commence à être connu au niveau international.

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

Jacques
Mardi 19 septembre 2017

Dans le temps les Hollandais étaient de grand acheteur de tissus et de toiles fabriquées en Bretagne.

Il me semble avoir entendu ou lu (sur ABP peut-être) que certaines grandes toiles seraient toujours appelées en Hollande des "pouldavi"... (hérité de Pouldavid à Douarnenez qui était un port de charge pour l'exportation des toiles)...

Donc le textile de qualité en provenance de Bretagne, les Hollandais connaissent...

L'affirmation de Produit en Bretagne, je l'avais déjà trouvée surprenante à l'époque, allait dans la continuité d'affirmer que des noms commerciaux (de produits ou d'entreprises) en langue bretonne était un frein au business.... au titre que les gens ne comprenaient pas...

Le principe d'une marque est de communiquer pour affirmer des valeurs...

Si on n'utilise pas de mots bretons et qu'on ne communique pas, c'est sûr que personne ne risque de comprendre....

Comme j'ai du mal à comprendre une entreprise qui communique sur la Bretagne et qui colle un méga "Made in France" avec un drapeau "Triliv" sur ses emballages. Comme j'ai des amis étrangers qui tout content m'annoncent l'ouverture d'une crêperie bretonne dans leur ville, et qui me dise... oui mais ils ont mis un drapeau français et sur le menu c'est indiqué cuisine française... c'est complétement idiot...

L'affirmation de Produit en Bretagne était plus dans la continuité du complexe breton que dans une véritable étude marketing ou commerciale...

Le problème ce n'est pas d'utiliser commercialement des mots bretons (Breizh ou tous les autres...) mais de cultiver le complexe d'infériorité sous différentes formes....

C'est le complexe qui est un frein au business, pas l'emploi de mots en breton...!

Complexe que l'on retrouve d'ailleurs dans le Logo de Produit en Bretagne :

- Pays Nantais tronqué,

- Début du Cotentin normand,

- frontière-est de la Bretagne non visible... les seules frontières visibles étant maritimes... (Ce qui laisse à penser que si c'était la marque Produit en Luxembourg nous aurions un rond bleu clair sensé représenter la carte du Luxembourg... sans aucune frontière visible... pour ne vexer ni les Français, ni les Belges, ni les Allemands... libre à chacun d'imaginer le Luxembourg où il veut et comme il veut...)

-utilisation du français...

Donc sortit du complexe d'infériorité, qu'une marque de vêtements bretons en Hollande s'appelle "Breizh".... c'est d'une normalité évidente.... c'est bien ainsi....

Reste à le faire comprendre aux Bretons....

Lheritier Jakez
Mardi 19 septembre 2017

Pop plinn d' alan Styvel etait déjà en indicatif d'une station de radio nationale marocaine en 1971.

En 1972, au stade de foot ball d'Alger au match Algérie contre Yougoslavie:Tri martelod,Pop Plinn

A la fête du Parti Communiste de St Nazer en 2017,Gilles Servat a fait chanter " sa Blanche Hermine " d'autres aux militants présents

Les rugbyman de Sallanches (Haute Savoie) chantent la Tribut de Dana de Manau,Tri martelod....quand ils gagnent.

Suite à cette information:

Un regret que les vêtements vendus par cette société Néerlandaise ,sous le nom commercial Breizh ,ne soient pas confectionnés en Bretagne.

Définition et protection de la marque Breizh :cela existe t il?

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat