Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
La marine britannique reconnaît avoir presque coulé un chalutier irlandais
ABP avait rapporté l'incident du 15 avril 2015 , le chalutier nord-irlandais, Karen alors en Mer d'Irlande a failli être coulé dans les mêmes circonstances que le Bugaled Breizh, coulé en janvier 2004.
Philippe Argouarch pour ABP le 10/09/15 10:37

ABP avait rapporté l'incident du 15 avril 2015 ( voir l'article ), le chalutier nord-irlandais, Karen (de 24 m de long comme le Bugaled Breizh), alors en Mer d'Irlande entre l'Écosse et l'ile de Man, est stoppé net, puis est violemment tiré vers l'arrière par ce qui ne pouvait être qu'un sous-marin qui s'est pris dans son chalut ou dans un des câbles qui le tirent. L'équipage a juste eu le temps de couper les câbles pour ne pas couler.

Finalement et à la surprise générale, car les protocoles en vigueur interdisent de dire quoi que ce soit sur les sous-marins, la Ministre de la défense britannique Penny Mordaunt a reconnu les faits : "The Royal Navy has now confirmed that a UK submarine was, in fact, responsible for snagging the Karen's nets. The incident, the delay in identifying and addressing the events on that day, and their consequences are deeply regretted". a déclaré lundi Penny Mordaunt

"It is standing Ministry of Defence (MoD) policy not to comment in detail on submarine operations but, exceptionally, I can say that this incident occurred because the submarine did not correctly identify the Karen as a fishing vessel with nets in the water, and thus did not give her the berth she would otherwise have had. Moreover, had the submarine been aware of the incident at the time, which it was not, then the protocols in place under the code of practice for submarine operations in the vicinity of fishing vessels would have required the submarine to surface and remain on scene while the matter was investigated." rapporte le Evenig Mail du 10 septembre

La ministre a déclaré regretter l'accident et admet que reconnaître ce genre d'incident est exceptionnel. Elle admet qu'elle a décidé de le faire car l'équipage du sous-marin, dont on ne connaît pas le type, avait mal identifié le chalutier.

Voir aussi :
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons