La loi Blanquer et le forfait scolaire : Nous serons tous vigilants

-- Langues de Bretagne --

Communiqué de presse de Div Yezh
Porte-parole: Frédérique Mouden, Rémi Toulhoat

Publié le 20/06/19 11:17 -- mis à jour le 20/06/19 11:17

La loi Blanquer «pour une école de la confiance» vient d'être adoptée par le Parlement le 13 juin. Elle comprend une mesure qui devrait faciliter le versement du forfait scolaire communal pour tout l'enseignement bilingue, en élargissant les dispositions qui valent pour les écoles publiques aux écoles sous contrat d’association et dispensant un enseignement bilingue en langue régionale.

Nous serons désormais tous vigilants pour que le forfait scolaire soit donc effectivement versé pour les élèves des diverses filières bilingues en breton.

La bonne nouvelle est que cette mesure concernera la Bretagne historique à 5 bien sûr, mais aussi l’ensemble du territoire français pour toutes les autres langues vivantes régionales. L’engagement et l’union des élus bretons, notamment du président du conseil régional de Bretagne et des députés bretons, ont été précieux et indispensables dans cette étape.

Le regret, c’est que la loi n’a pas encore répondu aux attentes des acteurs de l’enseignement bilingue, à savoir la mise en place d’un « quatrième cas dérogatoire » qui simplifiera et favorisera l'accès à un enseignement bilingue en langue régionale pour tous les élèves.

Parce que ce quatrième cas dérogatoire est la mesure qui permettra le développement de l’enseignement bilingue et la transmission du breton, nous comptons toujours sur l’engagement et l’union des élus de Bretagne.

Rémi TOULHOAT Président div yezh

Stéphanie STOLL Breizh Présidente Diwan

Document PDF 47981-20190614communiqueforfaitscola.pdf le communiqué. Source : Div Yezh
mailbox imprimer
logo
Association de parents d'élèves pour l'enseignement du breton à l'école publique - secteur de la Cocopaq.
Voir son mur