La liquidation de l'agro-business breton continue : 1 000 emplois menacés à Josselin
Point de vue de Philippe Argouarch

Publié le 13/08/14 4:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La direction de l'abattoir de porcs Louis Gad S.A (*), à Josselin dans le Morbihan, a annoncé son intention d'arrêter la procédure de redressement et d'ouvrir une procédure de liquidation judiciaire. La société n'arriverait plus à payer ses factures, une dette d'environ 4,5 millions d'euros.

1 000 emplois sont menacés et la fermeture pourrait avoir un impact direct sur la vie économique de la région. Les salariés et les habitants sont écoeurés, neuf mois après la fermeture d'un autre abattoir Gad dans le Finistère. Ironie du sort, les dirigeants syndicaux du site de Josselin avaient approuvé la fermeture du site de Lampaul-Guimiliau, en espérant sauver leur site et suivant la bonne vieille tradition syndicale propre à n'importe quel lobby : chacun défend son morceau sans se soucier de l'intérêt général. Certains des employés du site de Lampaul-Guimiliau avaient toutefois été relocalisés à Josselin.

La question est : La France deviendra-t-elle pour l'Allemagne ce que le Mexique est pour les Etats-Unis ou bien ce qu'est le Canada__Alain Glon

On se souvient que le mouvement des Bonnets rouges, dont de nombreux licenciés de Lampaul-Guimiliau font partie, voire, sont des membres fondateurs, avait décollé autour de la crise générée par la fermeture d'abattoirs bretons comme celui de Gad dans le Finistère. Les Bonnets rouges prévoient, d'ailleurs, une manifestation le 15 août sur tous les axes routiers bretons.

Le ministre Le Foll, le pompier de service, a déclaré qu'il ne fallait pas s'inquiéter car un repreneur, Intermarché, se serait présenté. Comme si changer de propriétaire pouvait changer quoi que ce soit aux causes profondes du manque de compétitivité des entreprises françaises, en général, et des entreprises agroalimentaires bretonnes, en particulier, dont les bénéfices sont par définition bas, voire très bas et à la merci des fluctuations des cours mondiaux. Tant que la fiscalité des entreprises restera la plus haute en Europe, rien ne changera et on attend toujours les effets du pacte de compétitivité et du pacte de responsabilité et de solidarité dont les implémentations sont bien lentes à venir comparées à l'empressement, voire la marche forcée, pour la réforme de la carte des régions.

Le Pacte de responsabilité qui allégerait les charges des entreprises de 10 milliards avait été annoncé le 13 janvier par le président. La Cour constitutionnelle vient de rejeter une des clauses du pacte, justement applicable à GAD. Le 6 août, le Conseil constitutionnel a rejeté la baisse des charges sur les bas salaires c'est-à-dire les salaires compris entre 1 et 1,3 Smic. Là se trouve le coup de grâce, l'estocade finale donnée à GAD et à d'autres qui vont suivre et, non pas comme l'affirme l'AFP, la décision de la Russie de fermer son marché aux exportations européennes. Si le porc breton brut était produit à des prix compétitifs, il trouverait des débouchés partout.

Quant au Pacte d'avenir de la Bretagne, signé en grande pompe à Rennes en décembre 2013 suite à la suppression de 8000 emplois (GAD, Marine Harvest, Doux, Boulet-Nicolas,Tilly-Sabco), l'article 1, pompeusement intitulé "Article 1 : Soutenir les entreprises en difficulté pour éviter les licenciements ", ne promettait pas de mesures de soutien à la compétitivité des entreprises comme annoncé dans la presse mais juste des aides financières à la hauteur de 15 millions seulement, plus une aide exceptionnelle d'aussi 15 millions à la politique agricole commune ou PAC et uniquement pour la filière volaille.

Comme si balancer des millions pouvait résoudre les problèmes de fond. A noter quand même, que des mesures ont été prises à Bruxelles sous la pression de la France pour éviter le dumping social en particulier l'emploi en Allemagne dans les abattoirs de travailleurs venus de pays de l'est de l'Europe. Mais les choses ont t'elles changées ? les tomates, les fraises et les pêches espagnoles ne sont t'elles pas toujours cueillies EN Andalousie par des Marocains sans papiers ? les prix des produits agricoles espagnols déversés en France sont là pour le prouver.

Est-il en effet concevable que dans le même espace économique, des salariés étrangers ne coûtent que quelques euros de l’heure dans un pays et plus de dix euros dans un autre ou que la première puissance économique de la zone n’ait pas de salaire minimum ou encore qu’un pays attire les sociétés étrangères par un impôt sur les sociétés anormalement bas ? Cette situation explique pour partie la fermeture d’entreprises en Bretagne et en France.__Jean_Louis Baslé

Le problème de l'agroalimentaire breton, c'est qu'il est soumis aux réglementations et à la fiscalité françaises. Une fiscalité régressive qui considère que l'entreprise est une vache à lait qu'il faut traire au maximum et qu'importe si elle crève ! Surtout ne pas toucher à la sacro-sainte protection sociale érigée quand la France, alors prospère, et deux ou trois autres pays, dominaient le monde. Une époque où la France exploitait des colonies et où les BRIC n'existaient pas encore.

Le monde comme si. Comme si rien n'avait changé. La France, à ce jour, n'a fait aucun effort pour s'adapter à la mondialisation des marchés agricoles et agroalimentaires. ( voir l'article ), et ce que dit Philippe Chalmin, spécialiste des marchés agricoles, est applicable au cours du porc "La météo en Nouvelle-Zélande affecte le prix du lait en Bretagne". Tout a changé.

Louis Gad S.A. est une entreprise bretonne de la filière porcine. Elle a été fondée par le Breton Louis Gad en 1956. Elle a été intégrée au Groupe CECAB (Centrale coopérative agricole bretonne) en 2007. La CECAB détient 65 % de l'entreprise et Prestor en détient 35 %.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 13 commentaires
Paul Kerguelen
2014-08-13 00:47:00
Rappelez moi juste...
N'étaient-ce pas ceux-là même qui se battaient contre les GAD du Finistère??? (si si! rappelez vous! les images sur les chaînes françaises (Tf1, France 2..etc)...
OUI???
alors que ceux la même qui se battaient contre les GAD du Finistère me répondent:
Où cela vous a amené de vous battre contre vos "frères"???
répondez-moi s'il vous plaît!!!
Pourtant, l'affaire était pliée depuis le départ!!!!
que cela nous serve de leçon!!!!
A trop vouloir faire confiance, on se fait plumer...
A ne pas être unis, en un "bloc"....on se fait dépecer...
(0) 
SPERED DIEUB
2014-08-13 08:23:28
Tugdual je suis de votre avis ,j'y vois aussi d'une part une séquelle d'un départementalisme primaire dans la logique du pouvoir jacobin qui joue ici non sans arrières pensées, sur la rivalité ,Morbihan Finistère pour se protéger de la solidarité bretonne C'est aussi symbolique de la marginalité de la pointe bretonne victime de la fracture territoriale ,dans ce sens les courants économiques s'orientent pour l'essentiel vers l'est au lieu de mettre en avant la vocation maritime de la péninsule qui a toujours fait sa richesse depuis l'antiquité
(0) 
iffig cochevelou
2014-08-13 11:19:47
la question de l'agriculture et de l'agro alimentaire est bien un problème spécifique a la Bretagne , et ce ne pourra être réglé qu'a condition que les Bretons puissent gérer eux mêmes cette activité et se défendre directement auprès de Bruxelles . Nous subissons un système colonial qui nous mène à la catastrophe. Faudra-t-il attendre l'effondrement total de notre économie pour qu'enfin nous réagissions ?
Nous devons convaincre nos compatriotes que nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre pour obtenir une totale autonomie dans le domaine économique et politique qui nous permettrait une relance.
Les syndicats agricoles et ouvriers jouent le jeu du pouvoir en place et ne peuvent envisager d'autre solution que d'implorer le système qui nous conduit inévitablement à notre perte
(0) 
LHERITIER Jakez
2014-08-13 12:23:28
La CFDT de GAD Josselin que l'on vient de voir manifester au FIL n'a pas eu honte !
D'avoir construit une milice anti GAD de Lampaul Guimiliau est pour moi qui a été un des premiers délégués Syndicaux en 1969 CFDT -Chimie -à la négociation sur la mensualisation -après 1968;le contraire d'un mouvement Syndical moderne.
J'avais d'ailleurs quitté la CFDT en 1983,parce que l'union locale de St Nazer ne voulait pas lancer d'actions (Interdire les société intérimaires et pour obtenir les mêmes droits que dans les grosses boites etc..)contre le gouvernement de "gauche" de l'époque(PS,PCF,PSU,)
L'autre raison de quitter la CFDT:ils avaient accepter de se structurer -sans consultations des syndiqués-en syndicat PDL.J'ai d'ailleurs vu beaucoup de militants bretons défiler derrière ces banderolles (CGT,FO etc) contrairement à leur engagements politiques bretons!
Svp: Que devient ESB?
Il faut reconnaitre que comme à la CGT (d'obédiance communiste à l'époque)la CFDT était et est encore un vivier pour le PS (voir les élus à tous les niveaux),comme ils sont dans une grande Mutuelle Nazairienne!
Ex: la manifestation du 1er mai des Bonnets Rouges à St Nazer avec la CFDT à côté en moindre nombre,et dont la responsable Nazairienne est devenue la responsable PDL.Je ne me tromperais pas beaucoup en la voyant dans quelques années -à un poste d'élue de Haut niveau!
Conclusion:les partis politiques,les syndicats français
soutenus financièrement par tous les gouvernements....municipalités sont en 2014 OBSOLETE et dangereux pour les employés et ceux qui veulent créer leur entreprise dans un nouveau climat relationnel en Bretagne.
Ce doit être un des objectifs des Bonnets Rouges.
(0) 
eugène le tollec
2014-08-13 15:38:33
Une seule question fondamentale
Qui est redevable de qui...?
Qui obéit à qui?
Qui est sous obédience?
Syndicats où partis politiques...?
Quelle est la philosophie qui dirige tout ce beau monde!
(0) 
Sanjy
2014-08-13 17:18:08
Petite information quand méme a cette heure la CFDT du morbihan a porter plainte pour diffamation contre certains salariés licenciés de Lampaul. Pour des propos écrits sur les pages Facebook suivantes :
SAUVONS LAMPAUL
SAUVONS L'ENTREPRISE GAD
(0) 
Paméla
2014-08-14 09:55:36
Je suis une ancienne de GAD LAMPAUL, et oui j'étais à Josselin lorsque les dirigeants ont demandés à leurs salariés de sortir nous "pousser" pour pouvoir reprendre le travail. Les propos de certains cadres ont été enregistrés et voici ce que l'ont peut entendre" Regroupement immédiat, vous allez les déloger, nous allons faire passer cette action pour un mouvement spontané des salariés de Josselin"
10 mois ils ont tenus à bout de bras cet outil de travail en grande difficulté financière déjà plusieur liquidations judiciaires, OLiMPIG,EUROPIG,GAD....
Nous salariés de la SA LOUIS GAD, avons donner nos parts de participations annuelles, d'intéressement sur les bénéfices, primes que nous touchions depuis toujours et cela à hauteur de plus de 15 millions d'euros. je ne referais pas l'histoire. a ce jour les dirigeants préparent leur départ. Sachez tout de même que la société vient d'acheter des voitures neuves à tous les directeurs en partance. A bon entendeur
(0) 
Emilie Le Berre
2014-08-14 12:05:55
Très peu d'empathie pour Josselin de ma part suite à leur comportement face aux gens de Lampaul.
(0) 
Léon-Paul Creton
2014-08-14 12:16:47
La liquidation apparaît comme une évidence depuis un certain temps déjà!
Par contre le "dressage" de salariés d'un établissement de GAD contre ceux d'un autre établissement de GAD, montre la déliquescence des syndicats (guère représentatifs) aux intérêts particuliers et pour qui les ouvriers apeurés, minés par le chômage qui se dessine, ne sont que des commandos utilisés pour les préserver.
Je me demande ce qui s'est passé entre le brassard syndical de Monsieur Le Bras délégué chez Gad, et son Bonnet Rouge ???
Ce syndicalo-politisme français plus au service de partis politique n'a jamais été efficace, qui n'est qu'une illusion depuis des décennies est largement responsable de cette errance ouvrière. Ce conflit entre ouvriers d'une même entreprise met en lumière les comportements de cadres-domestiques et la nature profonde d'un grand nombre de dirigeants.
Il est plus que temps de fédérer et imprégner les différentes strates de notre société bretonne de l'idée de cohérence et cohésion humaine, culturelle, économique au travers de notre identité de Bretons ; pour le développement de nos atouts et de tous nos intérêts essentiels, dans un territoire geo-historique, La BRETAGNE.
Enfin je passe l'information parue hier dans le Télégramme suivant laquelle de nombreuses mairies en Bretagne ont été contactée, approchée par la société VARISCAN MINES (financeurs australiens) qui est très intéressée par le sous-sol armoricain et du massif central.
J'ai conservé le texte intégral si cela intéresse quelqu'un.
Du « reuz » en perspective si l'on ne veut pas se laisser dépouiller une fois de plus…
(0) 
eugène le tollec
2014-08-14 13:07:24
Officiel...bonjour
Tout ce qui se passe m'interroge sur les capacités actuelles des bretons à sortir de leurs problèmes...ce peuple est trop soumis...asservi à des théories "d'État"...et à des credos des différents outils sous obédience nationale ...syndicats et autres mouvements centraux...
Mais pourquoi le travailleur breton n'arrive pas à s'émanciper..
POURQUOI le fil directeur de ce peuple est gangrené de là sorte.
IfFIG,crois moi nous ne sommes pas prêts..et à 75 ans je rigole en souffrance.
Une poignée tente d'influer un nouveau souffle( tu en fais parti)...mais,mon pauvre ami c'est un travail de forçat
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-15 00:16:14
Leon Paul CRETON . Je connais un peu VARISCAN . Leur HQ est a St Leonard dans l'Etat du NSW ( New South Wales .Australie ) Ils ont je crois deja un permis en Bretagne .. Pour de l'Or . Ils sont interesses par l'Australie of course et par l'Europe dont la France : Bretagne - Massif Central et Pyrenees .
Je suis interesse par le texte integral .
(0) 
Donbzh
2014-08-16 23:47:43
Petites paroles de bonnets rouges
S'émanciper des partis et syndicats français est absolument nécessaire mais demandent à chacun une réflexion et une remise en cause de ces usages intellectuelles...
Certains l'ont déjà fait Thierri MERRET, Corinne NICOLE et plein d'autres ...
Il faut en avoir le courage et les moyens , ou en accepter les risques.
Ne jugeons pas ce qui n'ont pas franchi le pas ,hors évidemment les calculateurs politiciens!
La réflexion est là chez beaucoup de gens en perte de repères . Rendons nous crédible et soyons solidaires.
Il m'était plus facile cette été de tracter pour la réunification dans les rues de Loudia ou dans un festival Rock que dans un festival breton (délit de bonnet Rouge).
Prenons le temps de réfléchir à nos erreurs ou manque de solidarité non pour s'accuser, mais pour ne pas les reproduire et se renforcer...

BEVET BREIZH
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-09-19 03:51:05
SARKOZY . que je n'aime pas et souhaite pas voir revenir... ne disait pas que des C..... A l'americaine ( ou l'australienne ) il avait dit , si vous perdez votre job , ce n'est dramatique , si vous en trouvez un autre dans les 15 jours qui suivent .
Il faut rendre la Bretagne attractive aux investisseurs Bretons et etrangers ( mondialisation )et cela il nous faut notre autonomie et des gens competents a notre tete .
Sorry ,pour l'instant il n' y a ni l'un , ni l'autre .
Presse australienne : le Groupe RAMSAY (Australie ) en JV avec le CREDIT AGRICOLE vaa prendre le controle de 80 % des Hopitaux francais ???, et de France , s'etendra a l'Europe.Le Groupe Westfield Corp.Australie , negocie avec une filiale de AUCHAN pour investir et administrer dans la Region PACA , un super MALL ( que je traduis - mal- par Galeries marchandes) tres courant dans les pays anglo Saxons .
Rien n'est desespere , il faut chercher , mais bien .
Je viens de recevoir un mail d'un de mes petits fils(21 ans ) : Il me dit en France , la jeunesse est desesperee et cherche a partir ?????????.
Mr MACRON , moi je l'aime bien et pourtant l'Education Nationale c'est Paris , c'est la FRRRRRRRRANCE , donc si nous sommes illetres , c'est de leur faute . La FRRRRRRRANCE a toujours mal traite ses colonies ....... des soushommes quoi ????
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.