La légion d'honneur distingue une grande scientifique bretonne

-- Cultures --

Compte rendu
Par Eric An Eost

Publié le 17/11/15 18:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Cet automne une cérémonie exceptionnelle s'est déroulée à Pont l'Abbé en présence du maire et de son adjoint Bernard Le Floc'h. Le professeur Laurent Degos qui fut le premier président de la Haute Autorité de Santé remettait à Madame le Docteur Marie-Thérèse Daniel la croix de la légion d'honneur.

Après l'accueil de Thierry Mavic, Bernard Le Floc'h qui avait souhaité cette cérémonie dans la salle d'honneur de la mairie, félicita Madame Daniel avec qui il partage le goût des arts.

« Par l'exigence scientifique de votre regard, vous avez éclairé la recherche en toute simplicité. Votre travail a contribué à la progression de la connaissance et par l'enseignement vous avez partagé votre savoir. Vous êtes de ces passeurs du savoir qui ont le sens du travail d'équipe parce qu'animée d'une passion sincère au service des autres. Aussi quoi de plus naturel que d'être ici à l'étage noble de la mairie pour une bigoudène enracinée par sa famille dans la ville de Pont-L'Abbé », compléta l'adjoint à la culture.

Le professeur Degos dans son allocution développa la carrière du docteur Daniel : « Quand on a demandé à Chen Zhu, jeune médecin Chinois, ce qui l'avait le plus impressionné durant son long séjour en France, ce n'était pas la Tour Eiffel ni le tastevin à Bordeaux, mais …. Les yeux de Marie-Thérèse ! Oui les yeux de Marie-Thérèse représentent un trésor pour ce Chinois devenu ensuite Vice-Président de l'Académie des Sciences de Chine, Ministre de la santé et maintenant Vice-Président de l'Assemblée Nationale de ce pays. Il avait vu juste, Les yeux de Marie Thérèse !

Mais ce qu'a voulu exprimer Chen Zhu, c'est l'impressionnante capacité des yeux de Marie-Thérèse, hématologue, formée aux Etats-Unis chez Ronald Dorfmann à Stanford, et Costan Berard à Bethesda … Ayant fait Médecine, reçue externe à 22 ans car c'était un concours à l'époque, ayant sa spécialité d'Hématologue et une fonction d'Assistante auprès du Professeur Jean Bernard à l'Hôpital Saint Louis, elle regarde des lames et des lames de sang et de moelle osseuse origine du sang, des lames principalement de leucémies. Elles voyaient souvent venir le Professeur Jean Bernard en personne et ils regardaient ensemble au microscope le sang des malades leucémiques. Alors les yeux de Marie Thérèse pouvaient détecter le moindre détail qui lui permettait de dire que telle leucémie avait un défaut particulier des chromosomes, ou une mutation de gène sans avoir les résultats des études complexes de cytogénétiques ou de biologie moléculaire. Ses yeux suffisaient. Cela a impressionné Chen Zhu et nous tous au staff notamment où elle prédisait les résultats d'examens sophistiqués. Maxime Seligmann la dénommait « mon petit ½il de lynx » quand il lui demandait un avis. De fait, Marie Thérèse Daniel a été membre du groupe FAB, très select club de 7 membres (français américain britannique) qui a construit la classification des leucémies, elle a publié de nombreux travaux, elle est lauréate de la French (quotation) citation et elle est demandée pour effectuer de nombreux enseignements qu'on appelle « tutorial » au niveau international... »

Les yeux de Marie Thérèse résument ses qualités humaines, sa compétence et son humilité. La perfection dans la discrétion.

mailbox imprimer