Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
La langue bretonne en danger, la SNCF complice
La SNCF a encaissé en 2005 un bénéfice record de 1,4 milliard d'euros. Elle va par ailleurs dépenser 350 millions d'euros dans les 4 années qui viennent pour faire rénover par le couturier Christian Lacroix l'intérieur de ses TGV. Dans le même temps, elle refuse qu'en Bretagne, au Pays Basque et en
Jérémy Robin pour Ai'ta ! le 22/05/06 18:12

La SNCF a encaissé en 2005 un bénéfice record de 1,4 milliard d'euros. Elle va par ailleurs dépenser 350 millions d'euros dans les 4 années qui viennent pour faire rénover par le couturier Christian Lacroix l'intérieur de ses TGV.

Dans le même temps, elle refuse qu'en Bretagne, au Pays Basque et en Catalogne, les langues bretonne, basque et catalane puissent être affichées et utilisées dans ses gares et trains, avec comme argument le coût du bilinguisme !

Or combien coûtent quelques annonces haut-parleurs bilingues ? Des plaquettes horaires bilingues déjà traduites ? Un dispositif pour que nous, usagers bretonnants, puissions utiliser le breton avec les guichetiers bretonnants des gares du Tregor ? Bien peu, surtout au regard des sommes engrangées par la SCNF…

C'est donc pour dénoncer l'attitude cynique et hostile de la SNCF face aux langues minorisées et figurer l'état critique de la langue bretonne (elle est classée depuis 2002 par l'UNESCO parmi les langues en danger sérieux d'extinction) qu'une dizaine de membres d'Ai'ta! se sont étendus pendant une demi-heure sur le sol de la gare de Morlaix vendredi soir en signe de protestation.

Nous pouvons continuer à faire vivre la langue, mais à condition qu'on la sorte de son confinement actuel. Sa présence dans la vie publique, notamment dans les gares, est indispensable dans ces conditions. En s'y opposant, la SNCF contribue au déclin du breton.

Par conséquent, notre collectif trégorrois Ai'ta!, pour la défense de la langue bretonne, est plus que jamais déterminé à faire évoluer la position de la SNCF par des actions non-violentes répétées et la dénonciation de cet état de fait. www.ai-ta.org

Cet article a fait l'objet de 1756 lectures.
logo
Collectif pour la défense du breton, Ai ’ta ! (allez !) a été créé en mars 2005 par une dizaine de jeunes. Le collectif est maintenant composé d’une centaine de jeunes bretonnants et non-bretonnants à travers la Bretagne, dont le dénominateur commun est l’envie d’agir concrètement pour la langue bretonne, que nous estimons en réel danger au vu de la chute de son usage social.
Ai ’ta ! est un groupe de pression non-violent qui n’est affilié à aucun parti politique. Nous nous inscrivons clairement dans le mouvement de la désobéissance civile ("acte politique qui oppose la légitimité à la légalité").
Voir tous les articles de Ai'ta !
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons