La Grande Tablée bretonne 2016 de Nantes. Reportage en photos

-- Nantes Multimédia --

Chronique
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 17/05/16 18:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La vidéo de Phil Briand de Breizh Agency

Elle est un bon résumé de 7' 10 de la journée, avec interviews intéressantes, beaucoup d'images de danses...

.

Sa présentation :

La 5e Grande tablée Bretonne, baptisée aussi Fête de la Bretagne « Gouel Breizh » 2016, organisée par le Comité des Vins Bretons, a pris ses quartiers le 15 mai 2016, place de la Petite Hollande à Nantes.

C’est un festival de musique, danses traditionnelles, rock breton et fest-noz mais aussi une fête conviviale à l’initiative des vignerons du Vignoble nantais qui a pour objectif de permettre aux Nantais et aux habitants de la région de redécouvrir chaque année les différents vins élaborés par les vignerons du proche vignoble du Muscadet et de les associer à des spécialités bretonnes préparées par des artisans de la gastronomie de la région. (voir le site) de la video.

(voir notre article) pour l'annonce de la Tablée avec le programme et tous les participants.

Les Catalans

Les Catalans du groupe invité d'honneur venus de Barcelone ont fait un voyage en car de 12 heures jusqu'à Nantes.

Les Esbart Català de Dansaires (voir le site) , groupe créé en 1908, qui comporte 24 danseurs et 8 musiciens, ont été accueillis et hébergés la veille par les Catalans de Nantes : (voir le site)

Leurs costumes chamarrés et leurs danses ont été largement appréciés de l'assistance.

Ils reprirent la route aussitôt après leur deuxième prestation, les Catalans de Nantes continuant à gérer leur stand. Sylvie Boisnard, présidente de Tréteau et Terroir et aussi de l'Agence culturelle bretonne, les accompagna pour les adieux (voir les photos).

Le trophée du Triskell d'or

Nos premières photos du jour montrent les Chevaliers Bretvins qui, après le défilé du matin, les discours, la remise du Triskell d'Or, le rituel druidique du vin et le Bro Gozh, se sont rassemblés devant le stand du vigneron gagnant du Triskell d'or du premier concours Vin de Bretagne 2016 (voir notre article), celui du Domaine de la Pinardière à Vallet : Christophe Olivier de Olivier et Tessier l'a reçu : (voir le site) (site en construction).

Nos premières photos du jour montrent les Chevaliers Bretvins qui, après le défilé du matin, les discours, la remise du Triskell d'Or, le rituel druidique du vin et le Bro Gozh, se sont rassemblés devant le stand du vigneron gagnant du Triskell d'or du premier concours Vin de Bretagne 2016 (voir notre article) , celui du Domaine de la Pinardière à Vallet : Olivier et Tessier : (voir le site) (site en construction).

C'est un menhir de granit noir de la hauteur de la bouteille agrémenté d'une grappe de raisin en relief avec une hermine joliment incrustée dans une feuille de vigne. Au bas est gravé et doré le triskell (voir la photo). Oeuvre de Philippe André, sculpteur de Fougères, à La Chapelle de la Verrerie, sortie en direction de Landean : (voir le site) de La Chronique républicaine pour une photo du sculpteur, qui fait aussi oeuvre de mécène envers des artistes lors des Journées européennes des métiers d'art. Voir au titre “Métiers d'art : exposition à la chapelle de La Verrerie” sur un moteur de recherche. (voir le site) du sculpteur, qui fait aussi et bien plus dans le monumental.

Le grand maître des Chevaliers Bretvins, Jean-Marie Loré, avait annoncé, à Haute-Goulaine le 19 mars sur Ouest France - qui titre Chevaliers breitvins... (sic) - sa décision de quitter sa charge dès que possible, mais il était encore à la Grande Tablée ce dimanche à ce titre.

Les stands

Le stand des vignerons Chéneau - du Comité des vins bretons -, celui de l'Agence culturelle bretonne co-organisateurs de la Tablée avec le groupe Tréteau et Terroir qui, lui s'occupa plus des invités catalans, entouraient le lieu avec de nombreux autres stands.

On remarquera, outre les stands de crêpes, charcuterie et gâteaux, ou encore huîtres, ceux où l'on pouvait se procurer nombre de souvenirs et gadgets ainsi que des vêtements aux marques de la Bretagne :

- Raphael Vinet et son stand de Krea Breizh, avec Fabian, un Espagnol venu de Salamanque près de Madrid en 17 heures de voiture, revenu pour l'occasion dans la ville où il avait travaillé 3 ans comme pâtissier.

- Bretagne Réunie, dont une des grandes préoccupations de la journée fut de faire signer la pétition des 100.000 aux électeurs de Loire-Atlantique (voir notre article)

- Celui de Savbreizh Naoned d'Olivier Anezo, une marque bretonne créée en 2011 à Nantes : (voir le site) sur facebook, avec inscription. Olivier, licencié de la Seita à Carquefou près de Nantes, (voir notre article) et (voir notre article) avec une vidéo, avait le projet de la Scop Breizh Tobacco et heureusement, avait déjà créé cette entreprise qui l'aide à vivre. Il a confirmé dimanche que les machines d'Imperial Tobacco de Carquefou ont été ferraillées...

- Celui de l'Agence culturelle bretonne de Nantes (ACB) proposait la suite du programme de la Saint-Yves - Fête de la Bretagne en Loire-Atlantique. Voir le site : (voir le site)

- Pour la première fois la crêperie bretonne Ker Juliette (voir le site) installée en ville depuis septembre 2015 (voir les dernières photos), sur la petite place qui est derrière la Fnac, place de la Bourse. Le patron et sa fille Juliette étaient venus en personne à la Tablée.

Les animations

Par les Catalans, bien sûr, mais aussi le cercle celtique de Haute-Bretagne (Nantes) Tréteau et Terroir (voir le site) (sonorisé) avec leurs danses en bas du podium.

Outre les musiciens sur scène :

Le groupe breton de l'estuaire de la Loire (Basse-Indre) formé au début des 90's Rêve de Mer (voir le site) a animé une partie de l'après-midi avec leurs chants de marins, des chansons traditionnelles et aussi de leurs compositions originales. Loin d'être au complet à 5 ou 6, ils se sont installés parmi le public et cette proximité a été très appréciée ; ce qui libérait la scène pendant ce temps pour des installations et réglages sono, nous a-t-il été dit en aparte. Leur répertoire est impressionnant, voir la liste en photos. Au grand regret d'une dame : Le Forban n'en est pas..., pas encore ? Je suis forban que m'importe la gloire...

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1177 lectures.
mailbox imprimer