La grande pétition pour renforcer l'unité dans la diversité en Europe est lancée
Dépêche de Christian Rogel

Publié le 8/07/13 0:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
30777_1.jpg
Congrès de l'Union fédérale des communautés européennes Brixen 2013 Fuen.org

Depuis 2012, les autorités européennes (Parlement + Commission) peuvent faire des lois et des recommandations à partir du texte d'une pétition signée par 1 million de citoyens. C'est un outil de démocratie directe, inexistant en France.

Lors de son congrès tenu du 19 au 23 juin à Brixen (Sud-Tyrol), l'Union fédérale des communautés européennes (UFCE/FUEN) (voir le site) a dévoilé l'«Initiative pour une base de protection des minorités» ("Minority Safepack Initiative"). L'objet est de demander à la Commission européenne de reprendre tout ou partie des 8 chapitres qui concernent l'univers d'une minorité nationale, régionale ou linguistique : lois, enseignement, médias, lutte contre la discrimination, et pour l'égalité. Toutes les propositions sont ancrées dans les lois européennes déjà existantes et en sont l'amélioration sur les questions soulevées. ( voir l'article )

Le slogan principal est : «Vous n'êtes pas seuls». Il est vrai que l'UFCE/FUEN compte maintenant 94 organisations en comptant les 3 qui viennent d'y adhérer : Le Parti de la communauté hongroise de Slovaquie, le Parti des Turcs de la Thrace occidentale (en Grèce) et le Parti breton ( voir l'article ). Beaucoup d'entre elles comptent des ministres et des députés.

En Bretagne, l'Institut culturel de Bretagne, qui est le partenaire reconnu par les promoteurs, est mobilisé depuis quelque mois pour préparer l'initiative, par l'entremise du président de la Section des Droits et Institutions, Jean-Pierre Lévesque, qui était présent à Brixen et a ainsi assuré à ses interlocuteurs que son organisation allait relayer l'initiative ( voir l'article ). Kevre Breizh, coordination d'associations culturelles bretonnes (président : Tangi Louarn) paraît aussi désignée pour remplir un rôle analogue.

L'objectif, nous rappelle Jean-Pierre Lévesque, est de réunir 54 000 signatures pour toute la France et il s'attend à ce que les Alsaciens, les Basques, les Catalans, les Corses, les Occitans, les Picards, les Savoyards et bien d'autres personnes non reliées à ces communautés linguistiques apportent leur contribution. Il est donc confiant dans la réalisation de l'objectif qui devrait être dépassé, et même largement.

L'Agence Bretagne Presse diffusera, très prochainement, le contenu de l'«Initiative pour une base de protection des minorités », dès que l'Institut culturel de Bretagne en aura achevé la traduction. Un comité de soutien à l'initiative va être constitué par des personnalités bretonnes.

On pourra voter par Internet sur le site de l'Union européenne (et sur papier)

Calendrier :

Campagne de pétition : été 2013-été 2014 incluant la campagne pour les élections européennes de juin 2014

Soumission, auditions au Parlement européen et réponse de la Commission européenne : automne 2014

Note importante : la Commission peut effectuer des choix et réduire l'ampleur des propositions

L'UFCE a été créée en 1949, à Versailles, par le Breton, Joseph Martray.

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.