La FUEN lance un projet de loi pour protéger les minorités nationales en Europe

La FUEN lance un projet de loi pour protéger les minorités nationales en Europe
Yves Lainé au Congrès de la FUEN en Roumanie en mai 2017.
La FUEN lance un projet de loi pour protéger les minorités nationales en Europe
Avec le Commissaire Européen pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport Tibor NAVRACSICS.

La FUEN (Union Fédérale des Nations Européennes), qui a pour vocation de rassembler les minorités ethniques d’Europe, a tenu son 62ème congrès en mai dernier à Cluj-Napoka en Roumanie, avec plus de 200 participants représentant plus de 50 cultures minoritaires européennes.

Les participants au congrès ont lancé officiellement une Initiative Citoyenne Européenne ICE . ICE est une procédure qui

autorise les citoyens de l’Union Européenne à être à l’origine de projets de lois dite. Ce projet de loi intitulé MINORITY

SAFEPACK INITIATIVE ou MSPI (voir le site) doit obtenir un million de signatures et ceci pendant un an. En France, le minimum de signatures a été fixé à 55 500. L’Institut culturel de Bretagne, qui depuis 2012 participe aux travaux de la FUEN, était représenté au congrès de CLUJ-NAPOKA et s'est s’engagé à faire signer et diffuser cette proposition de loi auprès des autres minorités en France.

Cette loi aura pour objectif d’obtenir un ensemble de mesures et de recommandations pour la protection et la promotion de la diversité culturelle et linguistique dans l’Union Européenne où existent environ 400 communautés minoritaires, soit plus de 100 millions de citoyens. En fait, un Européen sur sept appartient à une minorité nationale et/où parle une langue régionale.

Document PDF 42362-communique_protection_de_la_diversite_culturelle.pdf Le communiqué sur le projet de loi européenne sur les minorités nationales. Source : Institut Culturel de Bretagne

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

La rédaction

la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Jacques
Jeudi 8 juin 2017

Il serait intéressant de connaître l'action concrète envisagée (institutions, associations ou partis politiques) pour faire en sorte que la Bretagne participe à cette ICE?

Car ce n'est pas un mystère que la Bretagne, pourtant officiellement ouverte sur le monde, est la grande absente de toutes ces organisations internationales....

Yves Lainé
Samedi 10 juin 2017

En tant que région B4, il est vrai que la Bretagne collectivité territoriale officielle, est totalement absente. L'Institut Culturel de Bretagne est cependant reconnu par plusieurs cénacles, dont la FUEN à laquelle il est partenaire, mais pas membre ( la cotisation est assez chère) - Il n'a pas la qualité pour ester, mais aux conférences, débats, congrès auquel a participé la Section Droits et institutions de l'ICB, Jean-Pierre Lévèsque et Yves Lainé sont admis comme représentants de la minorité nationale bretonne.

Écrire un commentaire :

Combien font 9 multiplié par 4 ?

Publicités et partenariat