La francisation c’est notre absence

-- Politique --

Communiqué de presse de Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh
Porte-parole: Gwenael Kaodan

Publié le 1/07/19 8:35 -- mis à jour le 01/07/19 08:35
48118_1.jpg
logo

L’AFB-EKB condamne avec force la francisation des noms de lieux sur ordre de la poste et donc de l’état jacobin due au manque de fermeté des tenants de la cause bretonne.

Après la destruction de notre langue ils s’attaquent à notre toponymie, ensuite viendra le tour des noms de familles jusqu'à annihilation de notre identité.

A Telgruc les élus ont voté pour une dénomination des nouvelles rues en français sans tenir compte des noms de parcelles préexistantes (lire le telegramme du 10-06-19).

Dans une autre commune le forfait scolaire pour les élèves de Diwan a été voté à une voix près.

Nous appelons donc dès à présent à préparer les prochaines élections communales afin de faire sauter les maires et conseillers ou plutôt les ‘trubarded’ soumis au système colonisateur.

Quand à Le Drian nous ne croyons plus en ses paroles suite à sa défausse pour la reunification.

La force du rouleau compresseur jacobin vient de l’absence des bretons, chaque conseillé a son importance, la démocratie pour le peuple breton n’existera que lorsque les bretons auront décidé de prendre le pouvoir et de s’en servir.

L 'Emsav n'aura pas lieu de se plaindre si elle ne s'engage pas énergiquement pour gagner ce combat exemplaire pour l'un des signes majeurs de notre identité.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.
Vos 4 commentaires
André Gilbert
2019-07-01 14:19:52
La Poste qui donne des ordres , où va t on ? Que la Poste respecte l'Histoire du pays
fait elle la même chose en Corse ??
et aussi que la Poste commence par respecter le contrat passé entre elle et l'état.
la poste DOIT , c'est stipulé dans ce contrat en cours , distribuer le courrier sur tout le territoire SIX jours sur SEPT .
ce contrat est loin d'être respecté puisque celle ci a décidé de ne pas remplacer un facteur en rtt , ce jour là la tournée n'est pas assurée et reste "à découvert". De plus , pour diminuer le coût des rtt et des indemnités repas , elle a mis en place la pose méridienne. celle-ci consiste à faire revenir le facteur au bureau pour cette pose ,quel que soit l'endroit où il se trouve sur sa tournée ( bonjour l'économie de carburant ) et s'il n'a pas le temps de finir sa tournée , c'est pas grave ce sera pour le lendemain (peut être ) car la poste a aussi inventé les tournées sécables , c'est à dire coupées en morceaux . en cas d'absence d'un facteur , une partie de tournée est distribuée , ou pas , par un autre facteur .
Maires de communes si vous croyez que la numérotation des hameaux est un progrès , détrompés vous , c'est uniquement dans l'intérêt de la Poste pour que la machine remplace l'humain
(0) 
Kristof Bourdelier
2019-07-02 08:46:28
Il faudrait surtout que les Bretons(=habitants de la Bretagne)apprennent les langues endemiques du Pays et que celles-ci soient utilisees dans la vie de tous les jours(voir ce qui se fait au Pays de Galles, a titre d'exemple)
A defaut, beaucoup(trop)en Bretagne considerent qu'elles ne sont guere mieux que des elements du passe qui oui doivent etre conserves comme on conserve des vieux meubles mais qui jamais o grand jamais ne doivent etre utilises dans la vie de tous les jours - ce serait commetre peche de chair et infidelite a celle a qui ils ont promis fidelite "jusqu'a ce que la mort[les]separe" - la republique francaise
Mais bien evidemment ce changement passe par le politique et comme personne-ou si peu-ne veu(len)t faire de la politique Bretonne(pas plus que beaucoup encore ne veulent faire de la culture Bretonne d'ailleurs au motif desastreux que "personne ici ne parle Breton" comme si etre Breton se limitait a la pratique du Breton-et le Gallo alors?)pour les habitants de la Bretagne/Bretons(quelle que soi(en)t leur(s) origine(s))en Bretagne car ils se sont fait avoir par la rhetorique debile comme quoi etre Francais c'est tendre vers l'universel, la tolerance, &c. et etre Breton c'est etre retrograde, plouc, &c.
Pourquoi est-ce que etre Francais devrait etre vecteur de valeurs positives quand etre Breton devrait etre vecteur de valeurs negatives et que le seul moyen d'etre Breton serait d'etre des Becassin(e)s
Il est grand temps de tomber le vetement de "minorite laminee" pour enfin devenir ce que nous sommes- une nation sans Etat, ouverte sur soi(le Gallo doit apparaitre partout aux cotes du Breton et de la langue vehiculaire-le Francais-dans la partie Est de la Bretagne et le Breton doit apparaitre partout dans la partie Ouest de la Bretagne aux cotes de la langue vehiculaire)et ouverte sur le Monde
(0) 
Burban xavier
2019-07-03 18:48:35
Vos remarques Kristof sont pertinentes sur le sujet , force est de reconnaitre également que les Breton(ne)s sont divisé(e)s hélas sur les questions culturelles , l'échelle de valeur mets le français au premier plan dans la vie courante et publique et la pression se fait toujours du groupe majoritaire sur les minorités en tout lieu hélas ...
Par contre croire que l'on sauvera le breton en prétendant que le breton doit rester dans l'aire classique des linguistes (ligne Loth par exemple ) est une erreur de convention , le breton doit etre appris partout c'est à dire en haute et basse Bretagne et inversement pour le Gallo car chacun sait que ce qui est figé nous dessert mais avant tout les élèves qui sortent de l'école le soir doivent poursuivre avec la langue apprise autour d'eux c'est à dire leurs parents , voisins , ami(e)s ect ....c'est là notre problème majeure actuel pour étendre et intéresser les Breton(ne)s à leur langue .....d'apprentissage ou sue ....
(0) 
Kristof Bourdelier
2019-07-04 09:56:22
@Burban Xavier: Trugarez vras deoc'h evit ho respont, Xavier:') Merci beaucoup a vous pour votre reponse:') Vous avez raison de dire que les Breton(ne)s sont divise(e)s sur les questions Culturelles et Politiques:') C'est le cas dans n'importe quel groupe de personnes, en realite - surtout quand le groupe compte presque 5,000,000 de personnes:')) Ce qui est dommage-et vous le dites egalement-c'est que cette division profite de maniere quasi systematique(c'est encore plus vrai en Pays Nantais dont je suis originaire)aux Francais(=les partisans des idees dominantes sur ce territoire qui, selon eux, est ni plus ni moins qu'une partie d'un ensemble unique, indivisible, et bla et bla et bla ; par extension, designe ceux qui comme vous le dites tres justement place le Francais devant toutes les autres langues, langues endemiques du Pays incluses)
#Brezhoneg/Gallo: Jusqu'a present, j'etais plutot interesse par les idees developpees par Fabien Lecuyer sur le sujet mais je dois reconnaitre que les votres ne sont pas moins interessantes:') Evidemment, je partage votre opinion - il est primordial de developper le Breton partout ou il y a une demande(j'etais a la reunion d'information a K/nitron-al-Lann/NDDL il y a quelques jours)et si la transmission du Breton(mais du Gallo aussi dans de nombreux endroits - toujours au benefice du Francais)est longtemps restee au point mort en Haute-Bretagne, rien ne dit qu'elle ne puisse pas repartir:') Quant a etendre l'usage du Gallo a toute la Bretagne ... pourquoi pas? S'il y a une demande, elle doit etre satisfaite:') Peut-etre une etape intermediaire serait de rendre accessible a tous une signalisation trilingue partout en Bretagne - qu'en pensez-vous?:') Mais pour ce faire, il faudrait deja que la Bretagne soit reunie dans un premier temps puis autonome dans une deuxieme temps ... ce qui n'est, malheureusement, dans un cas comme dans l'autre, toujours pas pret d'arriver ...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.