La France en état de panique ?
Point de vue

Publié le 2/08/14 11:08 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Panique dans la machine gouvernementale ?

Hier, 1er août, Manuel Valls, premier ministre, a expliqué que c'était les politiques économiques de l'Europe, pas assez axées sur la relance et l'emploi, qui plombaient la croissance de la France. Il faut fabriquer une raison à l'impuissance du gouvernement à tenir ses engagements sur le déficit budgétaire : ce sera 4,4% en 2014, loin des prévisions. Mais, assécher les recettes fiscales en poussant à l'augmentation du travail au noir est-il une bonne méthode?

Ce même jour, Marianne publie un sondage qui démontre que voir Marine Le Pen en tête du premier tour de l'élection présidentielle n'est plus inimaginable (MLP 27%, Sarkozy 26%, Hollande ou Valls 17%, centristes 13%). En clair, le Parti socialiste est menacé de ne plus être que l'appoint à une droite qui serait revancharde.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Panique au Parti socialiste ?

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, dit, sans vergogne, que c'est l'Europe qui fait monter le FN : « La France a fait des efforts, l'Europe ne veut pas en faire. Pas de croissance, pas de relance, pas de projet ». En clair, les dirigeants français ont toujours été meilleurs que les autres, mais, ceux-ci sont mauvais joueurs. On dirait du Poutine dans le texte.

Interrogé sur le fait que le PS pourrait mourir, il répond : « C'est une hypothèse qu'il faut envisager sérieusement. Si le PS ne se rénove pas et s'il ne (fait pas) l'unité des forces de gauche, (il peut se trouver comme) la SFIO finissante».  Notons que la SFIO finissante a fait une réforme territoriale, en décembre 1956, qui a séparé la Loire-Atlantique de la Bretagne. Toujours les mêmes marottes anti-bretonnes. Pour la chute du PS en Bretagne, voir ( voir l'article ) et ( voir l'article ).

Panique dans l'opposition parlementaire ?

L'opposition parlementaire de droite est presqu'aussi consternée par le sondage de Marianne, car elle n'est même pas sûre d'avoir reconstruit ses partis à l'échéance de 2017. Les scandales à l'UMP et la faiblesse congénitale de l'UDI créent trop de rancoeurs et de divisions. Elle sait que la victoire trop facile de Chirac en 2002 a été catastrophique pour la dynamique, si bien que devoir se réfugier dans les bras du matamore Sarkozy a été la punition de son indolence.

Comme l'explique Bernard Debré, député UMP, dans Marianne, une victoire de la droite risquerait d'arriver devant une Marine Le Pen à 40%, donc, un cauchemar total.

Panique générale en France ?

Pour le moment, les grands partis décadents et leurs annexes (EELV, Front de Gauche et UDI) refusent d'imaginer ce qu'une grande partie des citoyens entrevoit, la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle. Il y aura pléthores de scandales de détournement d'argent et de corruption pour l'y aider. Le discrédit finit par toucher les élus de tous les niveaux.

Certains invoquent une unité nationale à maintenir, sans voir qu'au moins deux fractures graves l'ont reléguée aux antiquités et vont concourir à augmenter les votes FN. Il y a les populations reléguées dans les habitats sociaux et celles relégués dans les zones dites péri-urbaines et rurales, dans lesquelles elles n'ont plus droit aux services publics de base. Les premières zones vont être des foyers de tensions urbaines croissantes et les secondes vont rendre inaudible le discours de l'État central, car « citoyen de deuxième zone n'a pas d'oreille » et il sait qu'il n'y a plus d'argent.

Quand l'État alimente la panique

On découvrira, cet automne, que s'être lancé dans une réforme aussi improbable que celle des régions va se retourner contre ses promoteurs. En octobre, au moment où viendra une avalanche de mauvaises nouvelles, principalement des licenciements massifs (en Bretagne, dans le secteur de l'agroalimentaire et du bâtiment), le Parlement débattra du sexe des anges et paraîtra abandonner le front de la vraie vie.

En touchant à des limites qui sont plus ancrées dans le psychisme des gens qu'il ne le croit le gouvernement créée un traumatisme dans beaucoup de régions, témoin le grand succès de la pétition pour demander que l'Alsace ne soit pas fusionnée  (voir le site)  (1). L'incendie couve aussi en Languedoc-Roussillon, en Savoie et même dans le Nord-Pas-de-Calais, sans compter la frustration du Centre qui veut être Le Val de Loire. La Bretagne inquiète le gouvernement ( voir l'article ) et ( voir l'article ).

Panique = réactions de défense

Dans tout mouvement de panique, il y a ceux qui cherchent des solutions d'évitement. Cela incite à rêver à des refuges, voire à se désolidariser. A peu d'intervalle est apparue la même réflexion qui envisage que la machine de l'État s'effondre. Depuis l'Alsace et depuis la Bretagne, il était prophétisé que la prise de pouvoir par Marine Le Pen soit le signal de la décomposition de la France et que les régions concernées y gagneraient leur autonomie.

L'hypothèse d'un effondrement de l'État apparaît comme très osée, mais, en 1940, les gens n'en ont pas cru leurs oreilles et cela constitue un précédent. Faut-il imaginer que ce serait l'Allemagne qui viendrait jouer le rôle de Alliés ?

La politique française se décompose lentement depuis des dizaines d'années (depuis 1968? 1981? 2002?) et il faudrait plus qu'une opération de ravalement, du genre de la « réforme territoriale », pour y remédier. Au minimum, l'abandon du régime présidentiel et une vraie politique de transfert des pouvoirs locaux.

La pétition initiée par le maire UMP de Mulhouse, Jean Rottner, est crânement intitulée : « Nous, Alsaciens, devons prendre notre destin en main » et précédée du slogan : « Arrêtons de subir ! ».

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1745 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 21 commentaires
SALAUN
2014-08-02 11:52:54
Cambadélis ne manque pas de toupet. Il prétend faire porter la responsabilité à l'Europe alors que la France n'a pas présenté un budget équilibré depuis plus de trente ans. On ne peut rien attendre de mieux de ces apparatchiks malhonnêtes dont certains, au plus haut niveau ont déjà été condamné par la justice. Les thèses du parti socialiste français se rapprochent de celles du front national. Oui, c'est la panique.
(0) 
d
2014-08-02 12:20:12
BRAVO
la mort du tyran, la mort du bourreau voila qui lavera et vengera les 6500 Bretons morts au combat pour défendre l'indépendance et les droits imprescriptible de la Bretagne .
Que renaisse enfin cette belle nation pacifique que fut la Bretagne, et larguons les amarres nous n'avons rien de commun avec ces hommes politiques Français qui n'assument meme pas leurs incompétences .
Le ciel s'éclaircit,
sur eo an amzer a vo sklaer
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-02 12:49:58
@SALAUN.Je l'ai deja dit . Ils n'ont plus aucun HONNEUR ... ils marchent au CULOT ( Droite et Gauche ).
Aucune honnetete .... c'est toujours la faute de l'autre . Avant de faire quelque chose on recherche le Bouc Emissaire ,au cas ou cela ne marcherait pas ( J'ai vu cela dans une Grande Societe Francaise ).
DE ces apparatchiks on ne peut attendre , que mensonges , fourberies , malhonnetetes, maGOUILLES.Le Parti Socialiste recherche le Pouvoir ( dont il est incapable ) a n'importe quelle condition .Sa gestion , augmenter le nombre de ses electeurs , alors tout est permis , et servir les copains.
Bien entendu NOTRE MAUVAISE GESTION , c'est la faute a l'UE .
l'UE doit prendre des sanctions contre la GRANDE NATION , la premiere , immediate: pas de Commissaire Europeen FRancais . Mr MOSCOVICI au chomage .
(0) 
Pierre R
2014-08-03 09:15:19
Vous dites que le chômage augmentera à l'automne à cause de licenciements. C'est inexact, car le chômage augmente à cause du non-renouvellement des contrats à durée déterminée (90% des recrutements sont en CDD ou en intérim). L'augmentation concerne donc des gens qui sont déjà dans la précarité professionnelle. Rien de nouveau. Les politiciens font la même analyse inexacte, en considérant que tout va bien quand les salariés sortent temporairement de la statistique, alors qu'ils vivent dans la précarité. Sur ce point, à mon avis, le ressentiment vis-à-vis des politiciens n'augmente pas. Il est très haut depuis des décennies...
Ensuite vous faites un lien entre une augmentation supposée du vote FN et celui du chômage. C'est tout bonnement faux.
D'une part le nombre de votes FN n'augmente pas. Le résultat des scrutins le prouve. Il faut cesser de gober la propagande des médias sous contrôle. Ce parti a fait 1 million de suffrages en moins aux élections européennes par rapport à la présidentielle, ce qui n'a bien entendu pas été commenté dans les médias. Cela prouve son incapacité à dépasser son électorat habituel. En fait, il est au même score depuis 30 ans (10% des inscrits, + ou - 3 points).
D'autre part, les résultats réels du FN (pas les sondages...) prouvent qu'il ne fait pas ses scores les plus élevés chez les précaires, qui ne votent plus, mais dans les classes moyennes ayant peur d'être touchées par la crise. Electorat de base FN : petits commerçants/fonctionnaires/agriculteurs, retraités égocentriques vivant des communes de villégiature, électorat Pied-Noir (critères bien entendu cumulables). Les marges de progression électorale du FN sont on ne peut plus limitées, à part peut-être dans certaines zones rurales (cf le centre-est breton, par exemple). Il suffit de voir la gestion municipale des quelques communes FN pour comprendre que c'est une bande de jobards qui perdra son électorat au premier problème local.
Le soucis n'est donc pas le FN, qui ne sera jamais au pouvoir, mais les politiciens jacobins en place. Ils refusent de répondre à la demande de démocratie de la population, notamment bretonne. Cela fait bien longtemps que ces gens-là ne sont plus représentatifs de la population. A se demander s'ils ne cherchent pas à favoriser la montée de l'extrême-droite, d'ailleurs...
(0) 
Yann Gwern
2014-08-03 09:51:27
Tra wal'ch gant an diskourou. Cessons les déclamations incantatoires, les coups de gueules qui ne servent qu'à l'autosatisfaction de leurs auteurs. Puisque la france est à l'agonie, organisons nous sans elle, et surtout sans se demander si son compatriote est politiquement correct. Breizh da gentan! Et pour le symbole, mettons en place un gouvernement "en exil sur sa propre terre" puisque nous sommes en état d'occupation!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-03 10:35:21
Un gouvernement en Exil ? facile a dire . Difficile a realiser financierement .
De GAULLE ( A Londres ) etait finance par les Anglais .
Quels seraient ses moyens ??? son influence politique .
Un Gouvernement Breton en exil en Bretagne , se retrouvera rapidement derriere des barreaux .Le cheminement est long ........ mais je ne pensais pas qu'il y avait autant de traitres en Bretagne .
(0) 
Christian Rogel
2014-08-03 10:39:51
@Pierre R.
Pour ne parler que de la Bretagne, si des entreprises ferment, ce ne serqa pas des précaires qui iront au chômage, mais, des propriétaires de maison.
C'est vrai que le vote FN n'a pas cru sur a otalité, mais, il a conquis de nouveaux territoires. Et l'affaire Bygmalion n'a éclaté qu'après les élections.
Comme le dit "Le Monde, le gouvernement prépare l'opinion à de mauvaises nouvelles à la rentrée.
Il fait dire, toujours dans le Monde du "
-' août, que la réforme territoriale sera un débat décisif : sans doute, pour parachever le musellement des députés PS
(0) 
Paul Kerguelen
2014-08-03 14:29:13
@ Yann Gwern
Gwir eo! me zo a-du ganeoc'h!
Peu-être qu'a force de le déclamer nous seront entendu et que les choses bougeront!
La KAD s'organise pour...espérons que les partis bretons joueront le jeu!
Il n'est plus temps de juste blablater... mais d'agir, de nous organiser pour!
(0) 
Emilie Le Berre
2014-08-03 15:50:31
Panique? Je dirais effondrement. 2008 n'était qu'un pique-nique en comparaison à ce qui va nous tomber dessus.
(0) 
Alan PRYTGWENN
2014-08-03 18:44:34
Eh oui, le mur en béton s'approche rapidement !
La France, dernier pays profondément socialo-communiste de la planète avec la Corée du Nord et Cuba, continue à s'accrocher à ses vieilles lunes datant de la fin du 18ème siècle et du 19ème siècle.
Le plus surprenant, c'est que les français, à commencer par leur gouvernement s'étonnent de leur propre stupidité.
Bien entendu, c'est la faute des autres pays, ceux qui sont correctement gérés par des gens sérieux.
Nos dirigeants ont même fini par croire dans les mensonges énoncés lors de la campagne présidentielle.
Ne nous faisons pas d'illusions, les précédents étaient du même acabit.
Rappelons que les économies allemandes, scandinaves, autrichiennes, et même hollandaise ou belge sont en bonne santé.
Contrairement à la France en cours de désindustrialisation, l'Italie conserve une industrie performante et exportatrice et sa dette publique est entre les mains d'italiens.
La Grande-Bretagne et l'Irlande se relèvent, l'Espagne est en train de toucher les fruits de ses courageuses réformes.
Tout le monde en Europe sait que "l'homme malade", c'est la France et beaucoup de pays européens, surtout au nord, commencent à s'agacer.
Les chinois ont déjà classé la France dans la colonne "has been".
Il serait souhaitable que la Bretagne, ancien pays de commerçants et d'entrepreneurs, quitte le navire avant qu'il ne coule et regagne son berceau de l'Europe du Nord en réintégrant le monde actif du capitalisme.
C'est au breton de choisir leur destin !
(0) 
Donbzh
2014-08-03 19:57:57
Double aveu d'impuissance.
Nos "responsables" sont irresponsables. "C'est pas de ma faute mais celle de mon voisin". Digne de la cour d'école et pourtant, tant de fois repris par les politiques français depuis 40 ans...
En avouant leur incapacité à faire évoluer la politique européenne, tout en étant présents au sein de toutes ses institutions, ils avouent leur perte de crédibilité au coeur même de ses institutions...
Travaillons pour les élections bretonnes KAD afin d'avoir un jour des élus vraiment responsables et représentatifs de la société Bretonne.
BEVET BREIZH
(0) 
Ewenn M.
2014-08-04 05:46:49
"On dirait du Poutine dans le texte. "
Votre gauchisme vous aveugle. Poutine est le seul homme d'état digne de ce nom qui affronte la clique des Obama, Hollande, Cameron et autres. Et c'est pourquoi il est si populaire à l'Ouest, 80% d'opinions favorables dans la très libérale Angleterre.
(0) 
Christian Rogel
2014-08-04 10:18:01
@Ewenn M.
Ce n'est pas du gauchisme, mais, du simple bon sens que de constater que Poutine flatte une vieille tendance russe, encore plus florissante à l'époque de l'URSS, à vouloir considérer la Russie comme une victmie des autres puissances..
Que l'on trouve ce thème, en mode mineur, aux US ou ailleurs ne change rien au fait que c'est un thème de prédilection du leaser russe.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-04 12:47:00
Russes. J'ai vecu 2 ans avec les Russes . UNe annee dans leurs bases en Antarctique et l'autre dans leurs Centres de R and D: Leningrad ( St Petersbourg) et MOscou . A cette époque -- il y a 5o ans , mon russe de conversation etait bon .Le Russe est tres patriote et aime son pays (RODINA ) .POUTINE veut reconstituer une Union Sovietique , sans le nom . Je pense qu'il veut ramener 3 etats dans la sphere russe : UKRAINE- KHANSATKAN et BIELORUS.
Les Russes font egalement payer aux Occidentaux la reconnaissance du KOSOVO , comme etat independant(Ils ne l'ont pas reconnu ) .Pour eux le KOSOVO , fait toujours parti de la SERBIE ( Slaves du Sud ).
Le seul etat europeen qui pourrait leur tenir tete , est l'Allemagne .Les relations economiques ont toujours ete bonnes ( DRang Nach Osten ) Angela MERKEL , parle couramment le russe et POUTINE couramment l'allemand , il y a quelques annees , il a tenu un discours en allemand au BUNDESTAG .
(0) 
Christian Rogel
2014-08-04 13:26:21
Dans ma remarque sur le style poutinien de Camba, il ne faut voir aucune détestation particulière d'un dirigeant russe souvent habile, mais, peut-être, aussi imprudent.
Détester les dirigeants est stupide : ils s'en moquent et ils ont bien raison.
Poutine joue habilement du fait que,depuis des siècles, les Russes se voient, très souvent à raison, comme menacés (Mongols, Turcs, Suédois, Napoléon, Allemagne, USA, etc.). C'est là qu'est la comparaison : imputer ses faiblesses aux autres.
Les faiblesses russes sont économiques (économie rentière) et démographiques (vieillissement de la population).
(0) 
Ar Vran
2014-08-04 15:40:41
Bravo et bonne analyse.
C est exactement cela. J en suis arrivé à la même analyse et je l ai maintes fois évoquée dans ABP.
Je vous ai toujours parlé de la date de 2019 , cela n est pas pour rien
Et je suis loin de ressembler à un quelconque Nostradamus.
Il suffit d' un petit peu de jugeote et de capacité d analyse pour s apercevoir que la derniére idéologie européenne va également s écrouler. Là où je me suis trompé est sur la vitesse de cette décadence, j etais loin d imaginer que le gouvernement actuel était si nulbet que face à cette nullité historique, j espere qu en Bretagne et pour les autres régions historiques de France, la transformation à venir se fasse dans la paix...
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-05 07:22:15
Quel CULOT . Officiellement Francois 1er le Normal ,profitant des circonstances , de l emotion de l'anniversaire de la declaration de la guerre 1914-1918 , fait "la manche "a l'Allemagne pour avoir des sous , pour payer notre mauvaise gestion .Pour payer nos 5,5 millions de fonctionnaires ( l'Allemagne 1,7 million avec une population plus nombreuse 15%.)
Comme pour LEDRIAN qui est formidable pour vendre des poulets congeles , Mr HOLLANDE devrait voyager ( cela lui plait ) et aller faire la manche dans les pays riches ,pour combler les deficits francais , avec des blagounettes a la cle et des effets de scene , il reussirait tres bien . Le role du Comique Troupier , qui amusait mon Pere entre les 2 guerres , lui conviendrait tres bien .
(0) 
LaFRANCE avant80
2014-08-17 11:28:09
C'est pas croyable de voir comment la gauche mène la FRANCE tout en bas sans que les Français ne le réalisent vraiment. ce gouv est composés d'incapables et de revanchards, cela faisait tellement longtemps qu'ils y rêvaient d'être aux rennes de ce pays, mais le problème est qu'ils ne savent pas faire.
La FRANCE va droit à l'holocauste économique et social d'ici quelques temps car toutes les décisions concernant le mal de ce pays sont prises à l'envers par holland et sa troupe de fanfarons.
Ne voyez vous pas que ce parti de conservateurs n'a plus sa place en 2014/15 dans notre société ?
Ne voyez vous pas et n'entendez vous pas tous ces médias (TV !!) comme ils complaisent dans leurs remarques indiscibles et dans chaque commentaires ce parti, voilà comment nous en sommes arrivés là
ce parti est fourbe, incohérent et incompétents, ils disent tout le contraire de ce qu'ils font, DEHORS la gauche, DEHORS !!
(0) 
Alan PRYTGWENN
2014-08-20 08:28:36
La gauche dehors ! oui. Ar c'hallaoued er-maez ! ivez. Les Français dehors, également !
Car la droite française n'est pas mieux. C'est le modèle français qui ne va pas.
La France n'est pas une démocratie. C'est un système oligarchique où la haute fonction publique a confisqué l'Etat à son profit et se maintient au pouvoir après avoir créé un réseau clientéliste basé sur la distribution de subventions et l'assistanat.
C'est même culturel. Ils n'arrivent pas à envisager autre chose ! Héritage de 1793...
L'économie bretonne paye actuellement les conséquences de ce type d'économie soviétique qui arrive au bout faute d'argent.
Le chef typique de cette oligarchie est M. HOLLANDE, fonctionnaire qui n'a jamais travaillé de sa vie et qui a passé sa carrière en petites magouilles politiciennes dans les cabinets ministériels, aux frais du contribuable, comme son ex et la majorité du personnel politique français, quelle que soit sa couleur.
Ne parlons pas du Premier Ministre qui, malgré ses coups de menton mussolinien et son regard de toréador, s'avère incapable de débuter une politique de redressement.
Comme me disait un de mes amis, chef d'entreprise, je ne voudrais même pas de ses gens-là pour "gérer les chiottes de ma boite". Je finirais par manquer de merde !
Na ruz na Gwenn, kelted hepken ! Ni rouge ni blanc, celtes et bretons avant tout ! Regagnons le grand large !
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-08-20 12:06:03
@Alan PRYTGWENN.
Vous exprimez mon sentiment a 99,99% .
Nous avons actuellement de l'incompetence a l'etat pur .La conduite de ce Gouvernement ( et ceux egalement d'avant,de droite ) est un sujet d'Ecole .
(0) 
Ar Vran
2014-08-26 17:53:35
Que c'est bon de relire cet article
Maintenant on a une démission du gouvernement
Quel va être le prochain chapitre ????
C'est marrant il me vient en tête la chanson de Cabrel : "Et ça continue encore et encore
C'est que le début d'accord, d'accord..."
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.