La famille de Laurence Turbec, tuée en 2000 dans l'attentat du McDonald's de Quévert refuse que le dossier soit enterré
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 19/07/09 3:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Neuf années après les faits, toujours pas de coupable, dans l'affaire de l'attentat de Quévert qui avait coûté la vie à une jeune fille de 28 ans : Laurence Turbec. La soeur de Laurence, vient d'écrire au président Sarkozy pour que l'enquête soit réouverte.

En mars 2004, la cour d'assises spéciale de Paris, composée de magistrats en raison du caractère "terroriste" du dossier, avait acquitté des militants indépendantistes bretons, pour la plus part affiliés avec le parti d'extrême gauche indépendantiste Emgann. Si certains militants ont été condamnés pour d'autres attentats, qui n'avaient causé d'ailleurs aucune victime, ou pour affiliation avec l'ARB (armée révolutionnaire bretonne), aucun élément de l'enquête, qui avait duré 4 ans, n' avait pu lier ces militants à l'attentat de Quévert.

En novembre 2008, suite à la décision de la Cour d'Assises d'Appel, qui avait rejeté l'appel formé par le parquet contre trois des militants, Christian Georgeault, Pascal Laizé et Gaël Roblin, le parquet général s'était pourvu en cassation. La Bretagne, dont le conseil culturel ( voir l'article ), s'était alors ému de ce qui fut caractérisé comme un "acharnement politique" contre les militants en question.

En juin 2009, la Cour de cassation avait finalement rejeté le pourvoi du parquet ( voir l'article ).

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2433 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Bertrand Finel
2010-08-31 23:27:40
On comprend les parents de Laurence Turbec à vouloir connaitre la vérité. Une jeune vie qui ne demandait qu'à s'épanouir, fauchée en l'espace d'un instant par un geste criminel, ça réclame quelques explications et pour le moins "la tête" de quelques coupables... et responsables ! Lors de précédents commentaires sur le site à propos de cette affaire de Quévert, nous étions quelques-uns à penser que, tout comme pour l'affaire des paillottes en Corse, il se pourrait que des fonctionnaires plus ou moins barbouzes de l'état français en soient les auteurs. Connaissant "l'indépendance" de la justice en France vis à vis du pouvoir politique, ça augure mal des suites qui pourront être données et finalement, cette affaire sombrera dans l'oubli du temps, seuls resteront les pleurs d'une famille dévastée à laquelle je présente toutes mes condoléances.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.