La décentralisation à la sauce parisienne: un sujet majeur tourne à la pantalonnade
Communiqué de presse de UDB

Publié le 23/07/04 23:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La décentralisation à la sauce parisienne:

un sujet majeur tourne à la pantalonnade

L'Union démocratique bretonne (UDB) exprime sa plus vive réprobation et son écoeurement devant le spectacle offert par le gouvernement Raffarin et l'assemblée nationale au sujet du projet de loi dit de transfert de compétences aux collectivités. La volonté de l'appareil d'Etat de se décharger sur les collectivités de missions de simple exécution, sans intérêt stratégique mais coûteuses, tout en conservant le pouvoir fiscal s'est conjuguée aux intrigues du vieux

lobby départementaliste pour finalement enterrer le débat

démocratique qui nous avait été promis à l'automne 2002.

Au regard des évolutions majeures que l'Europe entière a connues depuis un quart de siècle, avec l'affirmation partout de régions autonomes, fortes et efficaces, la France offre par contraste le spectacle navrant d'un Etat sclérosé et impotent, incapable de réaliser les réformes institutionnelles de fond que l'état de l'économie et de la société réclame. Même la Pologne, au lourd héritage jacobin et totalitaire, a su, en 1999, supprimer 49 départements pour adopter une nouvelle organisation territoriale et administrative basée sur 380 « powiats » (pays) et 16 régions.

Ce qui vient de se passer à Paris nous convainc un peu plus

que, comme en 1788 et 1789 quand la Révolution prit son envol non pas

à Versailles mais en Bretagne et dans le Dauphiné, les changements

réels dont le système politique a besoin au XXIème siècle partiront

des régions. La vraie régionalisation ne se décidera pas à Paris mais

dans chacune des régions. En Bretagne l'Union démocratique bretonne

(UDB) entend mener ce combat avec détermination, en particulier au

Conseil régional où ses représentants ne se satisferont pas de gérer

les affaires publiques dans le cadre fixé par Paris. En mars les

Bretons nous ont demandé de refuser la passivité. Nous répondrons à

leur attente.

Christian GUYONVARC'H

Porte-parole de l'UDB / mouezh UDB

(vice-président du Conseil régional de Bretagne /

eil-prezidant ar C'huzul rannvro Breizh)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.