La DCN signe un contrat de 11 milliards pour la construction de 27 frégates
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 18/11/05 16:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le mercredi 11 novembre, la DCN s'est vue octroyer un contrat portant sur la construction de 27 frégates dont 17 pour la marine nationale et 10 pour la marine italienne.

La construction navale est un atout historique en Bretagne. Une tradition millénaire de plus de 2000 ans. Jules César avait déjà noté les superbes navires construits par les Vénétes. Colbert aussi, quand il choisit les rives du Scorff (devenu Lorient) pour construire sa flotte. C'est en Bretagne que furent inventés les sabords; que fut construit le premier vaisseau cuirassé, et le premier vaisseau propulsé par une hélice et un moteur à vapeur.

Cette nouvelle qui suit de quelques jours le contrat de deux milliards des Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire pour la construction de deux paquebots géants, relance les constructions navales bretonnes et confirme un cluster ou pôle de compétitivité de constructions navales qui va de Brest jusqu'à Nantes. Le cluster pulvérise encore une fois la division arbitraire qui met la Loire Atlantique dans les Pays de la loire. Ce pôle de compétivité couvre toute la côte atlantique bretonne (avec une extension au Nord, à Cherbourg).

Des milliers d'emplois seraient maintenus, d'autres vont êtres créés à Saint-Nazaire, à Nantes (Indret) mais aussi à Lorient, et à Brest. Les chiffres du chômage, déjà inferieurs en Bretagne au reste de la France vont sans doute baisser encore un peu. Ces nouvelles tombent à point, vu les négociations en cours sur les subventions agricoles. Leur suppression porterait un coup trés dur sur l'agriculture bretonne comme chacun sait.

ABP/PFA

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.