La côte bretonne de plus en plus prisée

-- Immigration --

Dépêche
Par La rédaction

Publié le 29/06/19 11:14 -- mis à jour le 29/06/19 12:52

La Bretagne et d'une façon générale toute la côte de la Manche de Cherbourg à Saint-Mathieu et toute la côte atlantique jusqu'à Biarritz voient le prix de l'immobilier flamber et en particulier les stations balnéaires côtières. Les prix de l'immobilier en station balnéaire de la côte atlantique ont augmenté de 6% en 2018 et de 11,8% en deux ans. Les prix sur la côte bretonne de 4%. Le marché littoral breton connaît un rebond depuis deux ans après avoir connu une période de décroissance. Voir les sources de Meilleurs agents

Les stations les plus chères en Bretagne sont La Trinité-sur-Mer (3854€/m2 /+3,3% sur un an), Dinard (3792€/m 2 ) qui connaît une belle évolution en un an : +5,8%, suivi de Carnac (3696€/m 2 ) avec elle aussi une belle progression +4,6% en un an (source Meilleurs agents La Baule-Escoublac est à 3627 €/m 2

Ce qui rend la côte bretonne attractive

Jamais de canicule. Des températures d'été comme d'hiver modérées. Un air pur ! avec la domination des vents d'ouest, l'air que l'on y respire est constamment renouvelé. Il n'y a quasiment pas de pollution car ces zones sont dépourvues de zones industrielles classiques. Des produits frais issus de la mer deux fois moins chers qu'en région parisienne. Des circuits courts pour les légumes. Finalement, une cohésion sociale extraordinaire avec un taux de criminalité des plus bas en France.

Voir aussi :
tags : immobilier,,
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 3 commentaires
boned ruz
Samedi 29 juin 2019

ça leurs fait cher pour devenir ploucs..."l'exotisme" n'a pas de prix... Peut-être qu'en rappelant le discours de Victor Hugo... le m2 viendrait à la baisse...qui sait ? Où va t-on caser nos jeunes ??? à Paris ?

Philippe LR
Samedi 29 juin 2019

Je pense que cela n'a aucun lien avec un quelconque "exotisme" d'ailleurs des régions littorales les plus lambdas et sans particularités connaissent des hausses de prix (et de démographie) plus élevées.
C'est un phénomène de fond, peut-être lié aux changements climatiques (plus de 40 degrés cette semaine, dans les zones centrales, y compris de la moitié nord de l'hexagone). A la point bretonne, c'est clairement des séniors français qui s'installent ou viennent régulièrement. Un destin à la Cornouaille anglaise où les autochtones sont devenus très minoritaires.

Philippe LR
Samedi 29 juin 2019

Je pense que cela n'a aucun lien avec un quelconque "exotisme" d'ailleurs des régions littorales les plus lambdas et sans particularités connaissent des hausses de prix (et de démographie) plus élevées.
C'est un phénomène de fond, peut-être lié aux changements climatiques (plus de 40 degrés cette semaine, dans les zones centrales, y compris de la moitié nord de l'hexagone). A la point bretonne, c'est clairement des séniors français qui s'installent ou viennent régulièrement. Un destin à la Cornouaille anglaise où les autochtones sont devenus très minoritaires.

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.