La communication de pro-aéroports de Nantes s'envoie en l'air

-- Economie --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 4/08/14 12:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Quoi de plus normal pour les partisans d'un nouvel aéroport que d'emprunter la voie aérienne et d'envoyer leur communication se promener dans les airs ? Depuis 12 ans que le projet a été ranimé par Lionel Jospin et Dominique Voynet, ils auraient pu y penser avant.

Un communiqué conjoint de l'association « Des Ailes pour l'Ouest » et de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises de Loire-Atlantique (CGPME44) nous fait donc savoir, aujourd'hui, que les plages du département (La Baule, Piriac, Saint-Brévin, Pornic, La Turballe, etc.) seront survolées par un ULM tractant une banderole avec la mention : « Oui à l'aéroport et à l'Emploi ». Cette manière de faire est efficace pour se prémunir contre les actions de blocage des opposants, d'autant qu'on ignore de quelle plate-forme l'ULM va s'élancer.

Le rassemblement de ceux-ci en juillet dernier, n'a réuni que quelques milliers de personnes, mais, dans des conditions de temps très défavorables (pluie). Pour le moment, le dossier n'est plus en une de l'actualité, sans qu'on puisse interpréter la retenue des autorités et pas même la réduction des effectifs locaux de Vinci, comme un abandon en douceur. On peut cependant voir dans les propos de la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, commentant sa décision contre l'autoroute A831 (« ne pas créer un autre Notre-Dame-des-Landes »), comme une ferme orientation anti-aéroport, mais, elle est contrée par Manuel Valls et elle n'est pas ministre des Transports.

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1316 lectures.
mailbox imprimer