La chorale galloise 'Kenfig Hill Male Choir' à la Fête des Plantes de Nantes

-- Cultures --

Communiqué de presse
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 10/09/07 15:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La ville galloise de «Kenfig Hill» est située dans le «Mid-Glamorgan», au nord de «Porthcawl» qui, elle, est jumelée avec «Saint-Sébastien», au sud de Nantes.
L'origine de sa chorale remonte à 1890. Le chœur, après des hauts et des bas, renaît définitivement en 1972. Ses 39 membres actuels, pour la plupart d'anciens joueurs de rugby, ont tous fait le voyage pour accompagner leur équipe de rugby.

Sous un soleil généreux, sans sonorisation, modestement accompagnés par un clavier discret, les 39 hommes en bleu et noir ont envoûté le public du parc du Grand Blottereau, samedi midi pendant près de deux heures et demie. Un public peu nombreux du fait de l'horaire de la programmation (11 h 45 – 14 h 30) et du manque de publicité peut-être, mais un public attentif dont l'émotion était perceptible.

Après l'hymne national gallois «Hen Wlad fy Nhadau», traditionnellement en final, chanté aussi en breton par quelques personnes du public, le rappel attendu a été une magnifique American Trilogy. En effet, en 2005, le chœur avait mis à son répertoire des chansons interprétées par Elvis Presley, pour un festival commémoratif à Porthcawl.

«Richard Spencer», le chef du chœur ou musical director parle bien français, vient souvent en Bretagne pour ses vacances du côté de Lannion, mais ne connaissait pas Nantes.
Ayant peu de temps avant de reprendre le car avec ses compatriotes, leurs femmes et l'accompagnatrice, il explique cependant avec courtoisie : «Nous sommes des amateurs, le plus jeune a 35 ans, le plus âgé a autour de 78 ans. Nous chantons par passion un répertoire varié, des hymnes religieux et des chants traditionnels gallois, des ballades... Nous chantons en gallois, en latin, en anglais, en allemand... Nous répétons deux fois par semaine.
Nous sommes venus accueillir l'équipe galloise de rugby pour son premier match de coupe du monde à Nantes. Malheureusement, une prestation dans le stade demain avant le match n'a pas pu être organisée...»

«Oui, nous espérons être invités au Festival interceltique de Lorient l'année prochaine. Il existe beaucoup de groupes gallois et nous serions heureux de participer.»

(voir le site)

MY Cadiou / ABP

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2259 lectures.
mailbox imprimer