La Brière comme vous ne l'avez jamais vue
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 31/08/17 10:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La Brière est l'un des plus beaux espaces naturels de Bretagne. Il s'étend sur dix neuf mille hectares de marais, de tourbières et d’îles entre les estuaires de la Vilaine et de la Loire, entre Guérande, Saint-Nazaire et Nantes.

Dans son blog (voir le site) l'historien Erwan Chartier-Le Floc'h nous explique que "dès le haut Moyen Âge, aux VIe et VIIe siècles, les Bretons se sont fixés dans la région. Ils sont déjà nombreux à l’époque des premiers rois de Bretagne, puisque vers 845, dans la Presqu’île guérandaise et en Brière, nombre de paroissiens préfèrent un évêque breton, Gislard, à l’évêque Atcard de Nantes farouche opposant de Nominoë et de son fils Erispoë. Au point que certains chroniqueurs ont évoqué la création d’un évêché de Guérande à cette époque".

Le photographe et réalisateur Alain Guillou (voir le site) a parcouru la Brière sur son vélo couché avec son appareil photo et sa caméra pour nous produire cette superbe vidéo.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.