La Bretagne, une région pluvieuse qui ne vit que de subventions
Conference debat de Tri Zeod - Radio Bro

Publié le 25/11/11 22:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La Bretagne, c'est une région pluvieuse peuplée de ploucs qui ne vit que de subventions de la France et de l'Europe, avec un folklore régional sympa mais complètement ringard, et qui s'accroche à un patois breton aussi inutile que sans avenir...

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Certes il est rare d'entendre autant des nombreux clichés véhiculés sur la Bretagne et les Bretons en une seule phrase, mais elle les résume assez bien.

Dès qu'un sujet d'actualité touche à la Bretagne, on voit aussitôt resurgir toutes ces attaques, ces dévalorisations de notre culture, aussi bien dans les écrits des journalistes que dans la bouche des gens commentant ces actualités. Ces attaques ne sont pas anodines, elle visent à nous rabaisser dans tous les esprits et surtout les notres. Cela fonctionne malheureusement trop bien car une fois passé le chauvinisme et la fierté, nous Bretons nous complaisons trop souvent au fond de nous même dans cette image misérabiliste du plouc breton et de la Bretagne folklorique. Combien de jeunes Bretons diplômés qui émigrent chaque année pour réussir ailleurs, à Paris le plus souvent, combien de Bretons qui ignorent que leur langue est d'une richesse littéraire inouïe, combien de Bretons, inquiets qu'une région Bretagne avec plus de pouvoir nous isolerait du débat national français...

Nous, Bretons, nous pouvons être traités de ploucs, de chômeurs, d'alcooliques, de consanguins. Contrairement aux ch'ti ou aux immigrés, toutes ces insultes et dévalorisation ne sont pas du racisme ou de l'incitation à la haine, quand ces clichés concernent les Bretons il s'agit juste d'humour, et puis au fond ce n'est pas si grave puisque c'est vrai. Alors, s'en plaindre serait vraiment une preuve que nous Bretons manquont cruellement d'humour, voir même un soupçon d'extrémisme de notre part. Et bien soit, osons nous en prendre à ces innocentes marque d'humour, et répliquons y calmement avec l'intelligence et le bon sens qui nous caractérisent.

L'émission de Tri Zeod, les jeunes Bretons de Paris, du vendredi 18 novembre 2011 est en streaming sur le blog de Tri Zeod ( (voir le site) Vous pourrez écouter les réponses faîtes par les animateurs bretons à cette dizaine de clichés sélectionnés sur les thèmes de la culture, l'économie, la politique, ou encore le climat.

La Bretagne serait isolée du débat national français si elle avait plus de pouvoir. (voir le site)

La Bretagne coûte de l'argent à la France. (voir le site)

La langue bretonne ça ne sert à rien. (voir le site)

La Bretagne ne produit pas sa propre électricité. (voir le site)

Il pleut tout le temps en Bretagne. (voir le site)

La culture bretonne c'est ringard. (voir le site)

La plupart des pays ne reconnaissent qu'une seule langue, la France ne peut pas reconnaître le breton. (voir le site)

La Bretagne a toujours été une province française. (voir le site)

Le breton est un patois oral qui n'a jamais été écrit. (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 5078 lectures.
logo
Tri Zeod est une émission mensuelle de Radio Bro (93.1 Mhz) à destination des Bretons de Paris, qui traite des sujets généralistes sur la Bretagne, des actualités bretonnes à Paris, et de la vie des Bretons de Paris. L\'émission est également accessible en direct sur internet (www.radiopays.org). Elle a lieu le troisième vendredi de chaque mois, elles sont également disponibles en streaming sur le blog quelques jours après leur diffusion à l’antenne, avec bien souvent de nombreux bonus non diffusés en direct. Radio Bro est la déclinaison pour la communauté bretonne d'Ile de France, de Radio Pays, Radio diffusant en région parisienne et regroupant les communautés bretonnes, basques, corses, catalanes, occitanes, alsaciennes et flamandes.
Vos 30 commentaires
Gwendal
2011-11-25 23:12:40
1679h d’ensoleillement en 2010 à Paris
C'est faux ! Le nuage de polution à Paris fait qu'ils ne voient jamais le soleil !
;)
(0) 
Florent Grouin
2011-11-25 23:46:49
C'est vrai, il y a de quoi déprimer à Paris, heureusement nous sommes à deux heures de notre Bretagne, donc on y rentre souvent se ressourcer. Et puis avec toutes les associations bretonnes à Paris on ne se sent jamais à Paris.
(0) 
Hiroc'h
2011-11-26 14:34:02
Bretons , francais, Parisiens...Berrichons n'arrrivent plus voir la Bretagne. Enfermés dans trop de clichés, de déjà vue, de phrases toutes dites.
Parler de la Bretagne dans une langue étrangère, observer les réactions de l'interlocteur, faire une démonstration de danses circulaires, Chanter une gwerz...etc et quelque chose d'autre advient. Le regard curieux s'interroge mais comment avez vous fait pour lier tradition et modernité sans réellement perdre l'un et l'autre ? vous savez, c'est pas gagner. Mais vos panneaux de signalétique dans les rues, les gens sont bien obligés de savoir ce qui est dit dessus ? euh oui et non. Mais ces méga-festivals ? euh oui et non ? Et toute cette discographie ? euh oui et non. Il manque quelque chose mais on sait pas trop quoi .... Le réel semble joli mais non.
Gast, Petra zo ganeomp ? ...
Parlez de le Bretagne, mais en anglais, chinois, espagnol, mandarin.... à ceux qui parlent anglais, chinois, espagnol.... mandarin et une autre Bretagne-symbole apparaitrait plus utopiste, moins romantique plus réelle et virile, moins pleurnicharde.
Si vous rencontrez un martien.... parlez vous aussi de la Bretagne en martiena (la langue de las-bas). Setu.
(0) 
Yann le Bleiz
2011-11-26 16:05:33
@ Radio Pays,
C'est en Bretagne que vous devriez venir faire vos émissions!
Ici, les radios n'abordent jamais de telles problèmatiques...
Pas question d'évoquer la place de la Bretagne en France, la place de nos députés, l'intérêt d'avoir plus d'autonomie, de parler de l'économie, de la réunification du pays, etc...
Ici, en Bretagne, c'est auto-censure...!!! (Il faut être plus jacobin que les jacobins! Même sur les radios britophones)
Folklore breton OUI, sujets politico-sociaux-économique breton NON!
A croire qu'il y a un vilain préfet derrière chaque animateur radio!
Si vous pouviez venir "déconstiper" (désolé pour le terme) sur le sujet "BRETAGNE" les animateurs par ici, cela nous ferait le plus grand bien!
(0) 
Florent Grouin
2011-11-26 18:05:01
@ Yann Le Bleiz
La radio est une radio associative, animée par des bénévoles, qui ont donc une certaine liberté dans leurs sujets.
Il me semble qu'en Bretagne il existe également des radios engagée, AlterNantes FM par exemple qui diffuse des émissions avec Bretagne Réunie, et en cherchant bien il y en a sûrement d'autres.
Mais si les médias en Bretagne ne vous satisfont pas, alors devenez le média. Après tout nous même ne sommes que des bénévoles avec un travail et une vie à côté.
(0) 
Yann le Bleiz
2011-11-27 12:07:11
@ Florent Grouin
Ma remarque n'est pas de mettre Radio Pays en balance avec les autres radios bretonnes.
Mais vous qui êtes sur Paris, vous le constatez bien qu'il y a un véritable écart entre les radios dites communautaires parisiennes (terme jacobin que je n'aime pas) et ce qu'il serait normal d'avoir en Bretagne.
D'un point de vue strictement professionnnel radiophonique (je ne parle pas des messages véhiculés), j'admire beaucoup la qualité des émissions de radios telles que BEUR FM, Fréquence Protestante, Radio Shalom, radio BFM (pour l'économie) ou encore Radio Courtoisie (la radio des souverainiste français).
Il me semble qu'elles correspendent assez bien aux préoccupations de leur public, car en plus des programmes de divertissement, ils savent très bien débattre sur les problèmatiques de fond qui leur tiennent à coeur.
En Bretagne, rien de tout ça, comme si l'économie,la réunification, le recouvrement de nos institutions, le développement énergétique, comme si tout ça étaient sur une autre planête!
Donc, on voit bien qu'en France, on peut très bien aborder des sujets qui peuvent être sensibles pour l'état jacobin, mais aussi que cette liberté d'expression est globalement absente en Bretagne.
En parallèle, nous sommes innondés de radio parisiennes qui nous informe sur des sujets qui là se déroulent bien sur une autre planête (c'est à dire : Pas en Bretagne, pays de 4,5 millions d'habitants, taille comparable au Danemark. Les radios Danoisent parlent du Danemark, et les danois ne sont pas innondés de radios Berlinoises!).
Je ne suis pas d'accord avec vous quand vous dites, que je n'ai qu'a fait ma propre radio... Créer 4,5 millions de radio en Bretagne ne changera pas le constat que je fais!
J'attends plutôt d'un passionné de radio comme vous, qu'il puisse m'expliquer ce delta que je constate et que j'appelle l'autocensure des bretons!
Autocensure qu'il me semble exister infiniment moins, chez les Beurs, les protestants, les souverainistes français, etc... etc....!
Mon souhait, voir la création d'une radio ABP ou une TV TNT ABP!
Pourquoi pas sur un modèle associatif mais avec l'ambition de devenir professionnelle!
(0) 
Alwenn
2011-11-27 15:43:41
"En Bretagne, rien de tout ça, comme si l'économie,la réunification, le recouvrement de nos institutions, le développement énergétique, comme si tout ça étaient sur une autre planête!"
En Bretagne les radios associatives brittophones sont beaucoup plus décoincées que les radios et TV publics.
Maintenant aborder des sujets comme la réunification, etc, ça risque d'être lassant si on n'a rien de neuf à dire. On prêche de toute façon des convertis, ou pas. ABP aborde ces sujets, mais si il n'y avait que ça, on aurait l'impression de tourner en rond; Et certains commentateurs donne justement l'impression de répéter tout le temps la même chose, Ca peut lasser !
Les radios brittophones ont surtout pour ambition de donner du plaisir en breton à leurs auditeurs, en souhaitant en augmenter leur nombre. Donc en évitant un caractère trop militant, qui est forcément lassant, même pour les convaincus. Il y a beaucoup de choses à améliorer, mais le travail qu'elles font est quand même remarquable, compte tenu de leurs faibles moyens.
(0) 
Naon-e-dad
2011-11-27 18:09:37
Je suis peu étonné du fait qu'une radio, même associative, se complaise à rassembler tant de prétendus clichés.
Vous avez aussi les clichés inverses. Par exemple, "dans le métro les gens font la gueule". Cliché qui démontre simplement une ignorance de la pratique quotidienne régulière, et sur la durée, du métro.
Les clichés existent aussi ailleurs. La violence des clichés australiens (voir les recueils sur ce sujet) vis-à-vis de leurs plus proches voisins - les néo-zélandais - est assez inouïe. Les histoires belges à côté paraissent plutôt soft.
Pour avoir vécu des décennies sur Paris-RP, je n'ai pas le souvenir que le genre de check-up infernal proposé par Radio-Bro soit une préoccupation du public parisien (à l'exception de la pluie, peut-être: les gens intègrent et répètent ce qu'on leur sert tous les jours à la météo) .
Pour le reste, sur le plan touristique en tout cas, et vu de Paris, la Bretagne est en concurrence avec les Alpes, la Tunisie, la Grèce, etc... La montagne, le soleil, le low-cost sont ses principaux concurrents.
A Paris [qui produit 0% de son électricité! :-) ] , l'air est pollué, le bruit est permanent, mais le regard est circulaire, ne l'oublions pas. Et la population très mixée. Pour beaucoup, déjà fort occupés à se débattre au quotidien dans les affres de la ville, la Bretagne est un nom parmi d'autres.
Pour certains, qui y ont goûté, elle est un souvenir, voire une destination régulière. Mais ceux là ne font pas nécessairement de bruit, ils savent faire la différence entre le colportage people et la réalité vécue sur place...
A-benn ar fin, a-walc'h gant ar c'hlichedoù-se!
(0) 
Yann le Bleiz
2011-11-27 19:31:52
@ Alween,
"mais le travail qu'elles font est quand même remarquable, compte tenu de leurs faibles moyens"
Je ne parle pas des radios bittophones exclusivent, mais des radios bretonnes.
Il existe une différence entre prêcher des convaincus, et informer.... Quelle radio bretonne informe sur les débats du CR?
Quelle radio bretonne anime régulièrement un débat, UMP/PSF/UDB/PB sur l'avenir de la Bretagne, les investissements, la politique énergétique, etc?
Pensez-vous qu'informer les Bretons des décisions et des débats du CR (qui rappelons le, a émis le souhait de représenter tous les bretons) soit un acte de militants?
Moi, j'appelle cela de la démocratie!
C'est savoir en permance ce que fait Hollande, Ségo, Sarko, Marine, que je trouve particulièrement lassant?
J'aimerai savoir ce que font nos bretons à nous, à Rennes, Nantes et Brest!
Faible moyen vous dites,... Pensez-vous également que toutes les radios et TV de pays ou régions européennes équivalents à la Bretagne soient exclusivement associatives?
Je ne critique pas personnellement les animateurs, je pose la question de : Pourquoi, leur comportement informatif est différent?
Voir, la question : Pourquoi, les radios bretonnes se limitent au caractère association, alors que le marché est de 4,5 millions d'habitants? (On ne trouve aucune radio bretonne émettant sur l'ensemble des 5 départements)
(0) 
Alwenn
2011-11-27 20:56:16
@ Yann le Bleiz
Qu'est-ce qui existe comme radio bretonnes, à part les radios associatives brittophones et les (la) radios public ? Les radios commerciales parisiennes "décentralisées".
Existe-t-il des radios bretonnes francophones, associatives ou pas ?
Il faudrait savoir ce que les Bretons écoutent. nrj ? skyrock ?
Quel poucentage de Bretons écoutent une radio associative ?
Bien d'accord qu'il faudrait des radios bretonnes qui emettent sur les 5 départements (et des télé).
"C'est savoir en permance ce que fait Hollande, Ségo, Sarko, Marine, que je trouve particulièrement lassant?"
Comme j'écoute essentiellement les radios brittophones, je sais à peine qui c'est, et encore moins ce qu'ils font !! Si tout le monde pouvait faire de même, ça créerait de l'emploi en breton.
(0) 
thierry J
2011-11-27 21:58:35
Si les radios associatives font un bon travail de production d'émissions (en breton, gallo ou français), de liens avec la vie de leur territoire, je pense notamment à RBG, Plum' Fm, et d'autres...il est dommage qu'il n'y ai pas de journal d'informations générales bretonnes (5 départements !) en français ( pour toucher le plus grand nombre !) sur plusieurs radios associatives...il y a un manque criant aussi sur Alter'nantes Fm, qui semble à part, du réseau des radios britthophones/bretonnes associatives, dommage ! à signaler qu'il existe quelques bons journaux d'infos sur les radios chrétiennes (infos départementales surtout) voir certaines radios commerciales indépendantes (par ex; Océane FM sur le 35 ouest, 44 nord ouest, 56 sud).
(0) 
Joseph Victor
2011-11-27 22:19:17
A YLB,
Vous posez d'excellentes questions. Et qui pourraient surtout être étendues à d'autres médias : France 3 "Bretagne", France Bleu "Breizh" Izel, Le Télégramme, Ouest France, Presse Océan... Pourquoi en font-ils des tonnes quand un parisien porteur de la bonne parole débarque chez nous ? Pourquoi jamais un débat de fond sur l'autonomie, la réunification...?
(0) 
Yann LeBleiz
2011-11-28 10:48:16
@ Alween
Il faut arrêter de penser que seule les radios bittophones sont bretonnes!
Sauf erreur, Radio Variation, Caroline, Mutine, Oceane, etc..etc...sont bretonnes!
Thierry J a raison, on trouve de très bons programmes d\'information bretonne (bi-lingue) sur la radio chrétienne.
Bien sûr, comme le dit Joseph Victor, le débat vaut pour tous les médias! Je saisi l\'opportunité de cet article sur les radios, pour le lancer!
Car de mon expérience parisienne, :
si vous êtes juifs, vous avez une bonne information, c\'est pro!
si vous êtes issu du Magrèb, idem,
si vous êtes protestants, idem,
si vous êtes férus d\'économie, idem,
si vous êtes souverainistes français, idem (d\'ailleurs étrangement, Radio Courtoisie (100% associative) a déjà fait de bons programmes sur l\'histoire de Bretagne, ce qui est plus que rare sur les radios bretonnes!),
Donc, cela prouve bien que l\'on peut faire des choses!
.... mais, en Bretagne si vous êtres bretons.... sur la Bretagne, sa vie économique, son CR, ses hommes politiques (M.Le Fur, B.Malgorne, JY.Le Drian, JM.Ayrault C.guyonvarch, Y.Pelle).... nous n\'avons rien de comparable!
Pourquoi?!!!
Ce serait intéressant qu\'un animateur radio breton, nous explique cet écart informationnel si facilement remarquable!
(0) 
Alwenn
2011-11-28 11:56:02
"Il faut arrêter de penser que seule les radios bittophones sont bretonnes!
Sauf erreur, Radio Variation, Caroline, Mutine, Oceane, etc..etc...sont bretonnes!"

Ne les connaissant pas (on ne peut pas tout savoir et tout connaître), je pose justement la question : en quoi sont-elles bretonnes ? Quelle est leur "dimension" bretonne ?
(0) 
André BERLAN
2011-11-28 12:45:28
Très bonne idée. La France est un pays complètement intoxiqué par les falsifications et les clichés (historiques, économiques, politiques, etc.) dans lesquelles les dirigeants maintiennent la population. La fameuse exception française...
Faisons comme Nietzsche, et philosophons à coups de marteau. Marteaux à donner aux bretons (les français ne sauraient qu\'en faire, à mauvais ouvrier mauvais outil), à chacun le sien, pour briser la chape du mensonge, et recouvrir la fierté de notre patrie. Et... on les aura.
(0) 
Yann LeBleiz
2011-11-28 14:25:44
@ Alween
Elles sont bretonnes parce que créées et réalisées par des bretons en Bretagne!
C\'est ce type d\'exagération qui fait perdre du temps à la Bretagne et fait le jeu des jacobins à leur très grande satisfaction!
(0) 
Alwenn
2011-11-28 16:35:50
"@ Alween
Elles sont bretonnes parce que créées et réalisées par des bretons en Bretagne!
C'est ce type d'exagération qui fait perdre du temps à la Bretagne et fait le jeu des jacobins à leur très grande satisfaction!"

Il y a quelque chose qui m'échappe dans le deuxième paragraphe (et même tout, mais c'est pas grave), mais j'ai bien compris le premier.
Tout ce qui se fait en Bretagne est breton, et tout ce qui se fait en France est français. et comme la Bretagne est en France, tout ce qui se fait en Bretagne est français !
CQFD !
(0) 
Gwendal
2011-11-28 17:15:14
@Alween
Dans l'absolu oui. Mais cela ne répond pas au "problème soulevé par YLB.
(0) 
Yann LeBleiz
2011-11-28 19:02:06
@ Alween
Non, tout ce qui est fait par les bretons EST breton!
Qu\\\'est-ce que cela pourrait-être d\\\'autre?
Ma question est destiné à un animateur radio breton, qui aime sa profession ou son hobby! Etes-vous animateur radio?
La question : Pourquoi, les radios bretonnes informent ou débatent aussi faiblement sur la vie politique, économique et sociale de la Bretagne?
Une simple question de démocratie pour les 4,5 millions de bretons! (Population de taille comparable au Danemark)
(0) 
Hirocc'h
2011-11-29 13:29:31
@ yann le bleiz: J'ai un peu de mal à cerner vos interventions. Notamment, quand vous ramenez tout au territoire et au 4, 5 millions d'habitants. Peut - on vous rappeller dans quelle rubrique vous émettez votre commentaire ? La diaspora ? Que signifie ce mot ?. Aussi, que seulement 4,5 millions d'habitants soient concernés par le sort de la Bretagne, le chiffre n'est pas exact, non ? . Question: peut -on vivre à l'étranger, être un "ailleurs breton", être concerné par l'identité bretonne dans son lieu de résidence et lutter pour son développement de territoire et sans cependant vouloir y résider ? .... on dirait que non : par certains commentaires ici et par certaine chansons commandés et interprétés par NL comme "rentrer en Bretagne" ou "Je ne serais jamais ta parisienne": le repli identitaire plus que jamais ..tous aux abris sur le territoire. Alors, faudrait-il remarquer qu'on peut avoir été un des fondateurs de l'UDB , avoir écrit "Le printemps des bonnets rouges " et être parti et écrire dans la préface de son oeuvre "Je parle en anglais, je pense en anglais, je rêve en anglais". Je parle bien sûr de Paol Keineg ? Faudrait il demander á abp de limiter ces accés aux 5 départements (puisqu'il n'y a que cela qui compte ? Faudrait imaginer que le concept de l'international ou de diaspora bati en Bretagne s'est mis en place par des gens ne parlant pas de langue étrangère et n'ayant aucune expérience ? .... faudrait il que les "ailleurs bretons" dissocient l'identité bretonne du territoire ? .... etc Il semblerait qu'on utilise les moyens technologiques pour être présents à Péking ou Mexico, et tout se ramène presque à une querelle régionale de potager !.@ yann le bleiz, notez bien que je commente dans un article de la rubrique Diaspora...
cordialement
(0) 
Yann LeBleiz
2011-11-29 15:43:17
@ Hirocc'h
Que vous êtes compliqué!
Pour répondre à votre question :
Posez-vous, vous même, la question si les radios (c'est le sujet) par exemple, irlandaises d'Irlande font des programmes pour 5 millions d'Irlandais ou pour les 45 millions de leur diaspora!
Oui, la diaspora a certainement quelque chose à apporter, surtout si elle s'apperçoit que leurs concitoyens au pays non pas accès à l'information qu'ils méritent!
J'espère pour vous que vous ne venez pas sur ABP pour avoir des nouvelles de Bécassine. Bécassine n'est pas ici, mais oui, il y a bien 4,5 millions de personnes qui habitent, vivent et travaillent, désolé pour cela!
Et honnêtement Hirrocc'h, je ne croie absolument pas que demander à ce que les Bretons soient informés comme il se doit sur la vie politique, sociale et économique de leur pays soit "une querelle régionale de potager" ni un "repli identitaire".
Je note au passage, que personnes (animateurs radios) ne répond à ma question! Pourtant, simple et relevant d'une problèmatique élémentaire de démocratie!
La démocratie n'existe que si les gens sont informés! Mais, peut-être est-ce un concept trop substil!
Si c'est le cas, je m'en excuse!
(0) 
Hiroc'h
2011-11-29 17:38:17
@yann le bleiz . Je partage votre point de vue sur la diaspora qui du fait de son éloignement et de ses échanges peut présenter aux concitoyens restés aux pays des informations valables ou des idées à débattre (mais)
Par contre, concernant l'allégation de l'impossibilité de trouver des Bécassines sur ABP, je n'en saurais pas si sûr..
Bécassine ne parle pas . Combien de fonctionnaires ou leaders d'opinion en ont plein la bouche des mots comme global, stratégies internationales...etc sont ils capables de présenter leur texte dans une langue étrangère... sans rire of course
Je noterai cependant notre difficulté à nous entendre qui ne peut que me faire penser à élaborer une "pensée ou stratégie politique des "ailleurs bretons" sans relation avec le territoire ni les médias, sans genouflexions pour les 4, 5 millions qui y sont, comme on dit dépositaires.
@ en précisant que je commente dans la rubrique diaspora .
(0) 
Florent Grouin
2011-11-29 20:17:04
@ Yann Le Bleiz
Le seul animateur radio ici à ma connaissance c'est moi. Je vous ai déjà répondu en fait, la raison est liée au statut associatif et au bénévolat.
1. Nous sommes une radio associative, donc pas de publicité, donc pas de pression liée à l'audience qui pourrait nous faire perdre des rentrées d'argent.
2. Nous sommes bénévoles, donc pas de pression liée au point n°1, ni de pression concernant le risque de perdre notre source de revenu. Si nous perdons notre poste d'animateur nous n'allons pas subitement pointer au chômage et rencontrer des difficulté financières (c'est même l'inverse vu que nous cotisons pour la radio).
3. Nous sommes une radio avec un héritage militant (radio bretonne, basque, corse...etc), donc les animateurs sont sélectionnés avec un minimum d'attention.
Tous ces points expliquent aisément pourquoi il est plus facile d'aborder certains sujets sur Radio Bro/Radio Pays, que sur une autre radio.
(0) 
Florent Grouin
2011-11-29 20:23:38
@Yann Le Bleiz
Autre sujet, comme le rappelle mon introduction "Cela fonctionne malheureusement trop bien car une fois passé le chauvinisme et la fierté, nous Bretons nous complaisons trop souvent au fond de nous même dans cette image misérabiliste du plouc breton et de la Bretagne folklorique. ", chacun est concerné.
Votre radio locale ne traite pas certains sujets, appellez votre radio, envoyez lui un courrier, synchronisez vous avec vos voisins pour cela, créez un effet de masse, montrez qu'il y a de la demande.
Vous trouvez que certaines politiques régionales ne sont pas abordées ? Organisez une conférence/débat dans votre ville, invitez des représentants politiques locaux, régionaux, tenez un blog d'information dans votre commune/département, devenez vous même acteur, vous ferez certainement des erreurs au début, mais seuls ceux qui ne font rien ne font jamais d'erreur.
C'est à chacun de faire l'effort de sortir du rôle de consommateur de la "politique bretonne" pour en devenir un relai local.
(0) 
Yann LeBleiz
2011-11-30 11:10:35
@ Florent Grouin
Merci pour ce retour.
La liberté que vous évoquez devrait logiquement se retrouver sur d'autres radios associatives. De plus, je pense (et c'était le but de mon intervention) que les autres radios possède également cette liberté, mais ne l'applique pas! (L'état n'est pas la cause de tout!)
Comme vous dites, en Bretagne nous nous complaisons dans le folklore et parler de la Bretagne, ça fait folklorique, voir ploucs identitaires, voir encore mieux anti-France!
(Syndrome typiquement breton, donc on s'auto-censure. La censure la plus efficace qui existe!)
Cette difficulté à faire une chose simple, prouve bien qu'il existe un niveau élevé de complexes chez les bretons!
Maintenant, faire le piquet devant chaque radio, je ne suis pas favorable!
C'est à la profession (pro ou amateurs) de faire eux-même leur travail, de se débarasser de leurs complexes, de s'organiser, de se parler entre eux, pour parvenir à faire cette chose simple : Offrir aux bretons une information de qualité sur la vie sociaux-économico-politique de la Bretagne!
(0) 
Pierre Le Lostec
2011-12-02 15:47:33
Radio Pays est une bonne idée à la base. Associer Alsaciens, Bretons, Catalans, Corses, Flamands et Occitans semble super.
Mais en réalité la plage horaire des Alsaciens et Flamands est occupée par une playlist musicale germanophone qui tourne en boucle. Fidèles à leur esprit amicaliste, les Bretons de Paris nous parlent en français des festoù-noz de la région parisienne et de sujets folkloriques alors qu'ils disposent d'une plage horaire exceptionnelle le vendredi soir et le samedi matin. Mais je n'écoute plus, c'est trop chiant et pas un poil de breton. Par contre j'écoute les Catalans, Corses, Occitans, même si je ne comprends pas tout car ils ont la fierté de parler dans leur langue de sujets politiques et économiques et ça c'est bien. A mille lieues au dessus de nos pseudo-breizhous totalement francisés du cerveau ! Du temps où le bon bretonnant Serge Plénier était à la tête de Radio Bro, ça devait être mieux...
Sinon, je suis d'accord avec ceux qui mettent en avant la qualité des radios chrétiennes. Les programmes bretonnants de RCF-Alpha par exemple sont un bijou avec des intervenants de très grande qualité (Job an Irien, Fañch Morvannou et Ronan Coadic).
(0) 
Alwenn
2011-12-02 17:06:12
"Les programmes bretonnants de RCF-Alpha par exemple sont un bijou avec des intervenants de très grande qualité (Job an Irien, Fañch Morvannou et Ronan Coadic)"
Tu peux préciser les fréquences et les horaires ? .
(0) 
Pierre Le Lostec
2011-12-06 12:00:17
Tu tapes "RCF Rivages" sur Google et tu trouveras toute seul, ma grande !
(0) 
Florent Grouin
2011-12-06 13:47:01
@ Pierre Le Lostec
Si vous écoutez Radio Bro le troisième vendredi soir de chaque mois (Emission Tri Zeod), voici un apperçu des sujets abordés ces derniers mois :
- Clichés économiques, politiques, culturels, linguistiques concernant la Bretagne (ce sujet).
- Où apprendre et se perfectionner au breton sur internet pour ceux qui n'ont pas d'accès aux cours du soir.
- Le système politique en Irlande du nord.
- Le système de dévolution politique en Ecosse
- Le système politique de Délégation/Dévolution au Pays de Galles
- La comparaison du système politique et des mloyens en Bretagne avec les autres nations pré-citées (PIB, subventions, budget annuel, endettement de la région, répartition de l'impôt...)
- Histoire, le système frontalier des marches avantagères de Bretagne.
- Histoire, la très ancienne coutume de Bretagne, comparaison avec les systèmes juridiques anglo-saxons, et ses restes juridiques au 21ème siècle en Bretagne.
- Histoire, évolution des frontières de Bretagne
- Histoire, présentations de livres et romans sur l'histoire de Bretagne
- Breton, Pièce de Tanguy Malmanche en breton
- Breton, actualités en breton
- Breton, vie d'Añjela Duval
Etc etc
Radio Pays a certes beaucoup d'axes d'améliorations, mais beaucoup de choses ont été faîtes ces deux dernières années, et surtout chacun est le bienvenu pour nous apporter son aide.
(0) 
Florent Grouin
2011-12-06 13:59:00
@ Pierre Le Lostec
Nous cherchons justement à lancer les débats politiques en français et en breton à l'antenne, vous êtes sur Paris ? Vous êtes volontaire ?
PS1 : Les animateurs de radio Bro consacrent en moyenne une trentaine d'heures par mois à la Radio (bénévolement), tous les animateurs sont également impliqués dans les assocs culturelles (10h à 30h par mois bénévolement), et à côté nous avons un vrai travail pour vivre et une vie de famille. Nous sommes donc preneur de toute aide que vous pourrez nous apporter pour améliorer la Radio.
PS2 : Serj Plenier n'a jamais été à la tête de Radio Bro sauf erreur de ma part. Vous pourrez ceci dit entendre des extraits de sa conférence en breton sur l'évolution de la langue bretonne sur les ondes de Radio Bro qui a eu lieu pendant le salon des écrivains breton organisé en partenariat par Radio Bro (une animation pour les enfants en breton, et une conférence historique en breton).
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.