La Bretagne encore bafouée par Ouest France. Lettre ouverte au rédacteur en chef

-- Courrier des lecteurs --

lettre ouverte de André Corlay
Porte-parole: André Corlay

Publié le 5/05/08 16:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lettre ouverte au rédacteur en chef d'Ouest France

Titre de l'article en cause : «Le Tour de Bretagne s'offre un tour de Brière»
Édition : Dimanche Ouest France, Loire-Atlantique, 27 avril 2008.

Cette fois, Ouest France ne peut plus s'en tirer par de plates excuses, et je mets la diaspora bretonne entière en copie de ce que vous avez osé éditer. Chaque Breton jugera, une fois de plus, de l'objectivité vacillante de son journal.

Copie discrète : toute la Bretagne et ses associations culturelles, sportives & politiques.

Je copie ici (et ça me fait beaucoup de peine) la fin du premier paragraphe de l'article nommé ci-dessus :

« Pas de polémique politique à ce détour hors des frontières des quatre départements bretons, qui rafolent [sic] de donner un peu de sensations aux passionnés de vélo, nombreux en Loire-Atlantique ».

Même un pigiste sportif débutant à Ouest France n'a pas le droit d'ignorer que la simple expression les quatre départements bretons est une grave offense à tous les Bretons... des cinq départements.

Quant à son rédacteur en chef, vu le nombre de messages comme celui-ci qu'il reçoit (et autres pétitions adressées au P-d. g lui-même (voir notre article)), il a, de toute évidence, des instructions bien précises, de provenances claires ou occultes – à moins d'être atteint d'Alzheimer – pour laisser insidieusement instiller, au profit évident des forces du fric et de la politique, ces gouttes de fiel régulières qui portent un grave préjudice aux populations qui ont porté, par leur fidélité, ce journal là où il est.

Le plus grave, et c'est bien ce qui prouve ce que je prétends ici, c'est que cet «écrivain» commence sa prose par «Pas de polémique politique...» ??? Il sait donc pertinemment qu'il en lance ainsi une, et participe ainsi malignement à maintenir cette discussion stérile qui ne profite, depuis Pétain, qu'à quelques politicards et à leurs fidèles vassaux, qui persistent à mépriser l'évidence des sondages, aux dépens de leurs électeurs... et de la Démocratie.

En bref, que cet ignorant vienne, au moins une fois, visiter la Brière (en question dans son article) et le pays de Guérande, avant d'affirmer qu'ils ne sont pas en Bretagne.

André Corlay, ingénieur bas-breton en retraite dans le midi breton : le vignoble nantais.

PS : À propos : vous direz à ce grand scribe que le verbe «raffoler» prend 2 «f». Les Bretons, même les péquenots bilingues de Basse-Bretagne, ou ceux «ligérisés» par leur journal rénégat, ont prouvé qu'ils respectent encore l'orthographe française, où ils ne craignent personne !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1957 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.