La Bretagne en passe de changer de nom

-- Media et Internet --

Communiqué de presse de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 13/02/13 12:22 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le drame de la France est de produire tant de diplomés mais d'en avoir si peu dans ses entreprises. D 'ailleurs pour la première fois on assiste à une vaste campagne d'émissions sur les chaînes publiques de télévision qui montre tous ces Francais qui se sont expatriés et qui ont réussi. Encourager l'émigration est une autre façon de faire baisser les chiffres du chômage sans prendre le risque de prendre des mesures impopulaires qui remettraient en cause des sièges d'élus profitant confortablement du système tel qu'il est.

Quoiqu'il en soit, en pèriode de crise, il est plus rentable d'embaucher des idiots que des gens qui ont fait un minimum d'études. C 'est moins cher d'abord mais aussi c'est plus facile à fidéliser car l'idiot aura plus de mal à trouver un meilleur boulot et ne posera pas de questions. Il ne causera pas de problème quand on lui demandera de dessiner une carte de Bretagne et de l'appeler Grand-Ouest. Son niveau d'histoire et de géographie étant de toutes façons en dessous de ce qu'on appelait autrefois le certificat d'études. C 'est ce que vient de prouver la société LAÏTA, basée pourtant à Brest, qui nous produit une carte de Bretagne dont le titre incongru est «Grand-Ouest». (voir le site)

Laïta est une entreprise membre de PRODUIT en BRETAGNE et anime la marque Paysan Breton. Contacté par nos soins pour savoir si inclure la Loire-Atlantique dans les stratégies de marketing était une demande dans les critères d'admission à Produit en Bretagne, ou au minimum une information diffusée à titre pédagogique, Jakez Bernard, président de l'association, n'a pas voulu répondre à nos questions.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 6195 lectures.
mailbox imprimer