La Bretagne à l’honneur au Celtic Media Festival !

-- Culture --

Communiqué de presse
Par La rédaction

Publié le 19/06/20 13:29 -- mis à jour le 19/06/20 13:55

Le Celtic Media Festival récompense chaque année les meilleures productions audiovisuelles et radiophoniques des pays celtiques. Il aurait dû se tenir à Quimper du 2 au 4 juin mais en raison de la pandémie du Covid-19, les résultats ont été donnés depuis les bureaux du festival à Glasgow.

Le jury du festival a distingué trois productions bretonnes :

Yann-Fañch Kemener, tremen en ur ganañ

Yann-Fañch Kemener, tremen en ur ganañ (Yann-Fañch Kemener, passer en chantant) est réalisé par Ronan Hirrien et produit par France 3 Bretagne.

Il remporte le Golden Torc Award Spirit of the festival du Celtic Media Festival.

C’est le seul prix trans-catégories du festival et le seul qui ne puisse être remis qu'à une production en langue celtique : il distingue la plus remarquable production en langue celtique cette année.

Ce documentaire raconte le passage d’un artiste exceptionnel qui a enchanté notre monde. Yann-Fañch Kemener est né dans le chant traditionnel en breton, gwerzioù et chants à danser, et il s’est senti appelé à vivre pour cela alors que ce chant était celui d’une civilisation paysanne traditionnelle méprisée. Adolescent encore, Yann-Fañch a recueilli des chants sur les lèvres des anciens puis il les a interprété toute sa vie en Bretagne et bien au-delà : une trentaine de disques, des centaines de concerts, des livres de collectes de chants et de contes. Ce documentaire a été tourné alors que le chanteur luttait contre la maladie. Il est décédé le 16 mars 2019. « Yann-Fañch était un ami, confie le réalisateur Ronan Hirrien. Il est difficile de dire au revoir à un ami, qui sent qu’il devra peut-être quitter plus tôt qu’il ne l’espérait cette vie qu’il aimait tant. Je suis heureux d’avoir pu le faire. Heureux aussi d’avoir permis à Yann-Fañch de dire au revoir, en toute sincérité, à ceux qui l’ont aimé, admiré. Je suis reconnaissant envers Yann-Fañch pour la confiance et le respect qui nous liaient. Que ce prix fasse résonner encore la voix de Yann-Fañch, son immense œuvre pour le chant traditionnel breton et pour la langue bretonne. »

Le Celtic Media Festival n’avait pas récompensé de documentaire en langue bretonne depuis Brezhoneg ‘leizh o fenn de Soazig Daniellou en 1999.

Ce documentaire avait déjà récemment été distingué « meilleure œuvre audiovisuelle en breton de l’année 2019 » lors des PRIZIOU, les Prix de l’Avenir de la Langue Bretonne, organisés par France 3 Bretagne et l’Office Public de la Langue Bretonne.

Mémorable de Bruno Collet

Le film d’animation de Bruno Collet produit par Vivement Lundi ! reçoit lui aussi un Torc Award of Excellence dans la catégorie Animation. Ce court-métrage raconte l’amour de Louis, artiste peintre et de sa femme Michelle face à la maladie d’Alzheimer dont Louis est atteint.

Ce film a été primé trois fois au Festival d’Animation d’Annecy 2019. Il a également été nommé aux Césars et aux Oscars 2020.

39-45, la Bretagne sous l’occupation

39-45 La Bretagne sous l'occupation Une troisième production bretonne a été distinguée. Dans la catégorie Histoire, le Torc Award of Excellence revient au documentaire de Philippe Guilloux 39-45 la Bretagne sous l'occupation, produit par Carrément à l’Ouest. Juin 1940 : un témoin breton abasourdi par l'arrivée des troupes d'occupation allemandes. À travers témoignages, archives, photographies prises par des soldats allemands, reconstitutions et mise en perspective par deux historiens, ce film revient sur ces 4 années de cohabitation forcée.

Voir aussi :
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.