-- Sport --

La Bretagne à la Coupe du Monde de Football des nations en devenir?

Alors que se déroule actuellement en Russie la Coupe du Monde de Football de la FIFA, Londres a accueilli en juin la Coupe du Monde de Football des nations en devenir (Alternative World Cup for Would-be Nations) organisée par la ConIFA (Confederation of Independent Football Associations).

C’est la fédération de football pour toutes les associations non affiliées à la FIFA. C’est une organisation mondiale à but non lucratif qui regroupe des fédérations de football et des clubs représentants des peuples, des nations et des minorités sportivement isolés. La CONIFA organise des matchs de football internationaux et crée ainsi une plate-forme pour l'échange culturel.

La ConIFA a été fondée le 7 Juin 2013, et a organisé sa première Coupe du Monde en Juin 2014, à Ostersund en Suède. La Conifa compte aujourd'hui environ 47 membres dans le monde, allant des régions dotées de gouvernements pleinement opérationnels, comme le Kurdistan irakien, le Québec, à celles qui cherchent à sensibiliser à leurs luttes politiques, comme les Roms, la Kabylie, le Sahara Occidental, le Tibet ou le Groënland.

16 équipes de football venant de pays non reconnus comme des nations souveraines ont été sélectionnées. Ces équipes sont interdites de participer à la Coupe du Monde de la FIFA. «En y participant, nous pouvons obtenir une visibilité internationale pour notre peuple et notre cause», a déclaré Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire de Kabylie, une région des montagnes de l'Atlas en Algérie. Son équipe et leurs familles ont fait l'objet de menaces et d'intimidations de la part des autorités algériennes avant le tournoi. La Coupe a été remportée cette année par le Karpatalya, une minorité hongroise de l'Ouest de l'Ukraine qui a battu Chypre du Nord, un Etat reconnu seulement par la Turquie.

Des absences remarquées : la Bretagne, la Corse, l’Alsace.

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

Document PDF 45395-conifaconstitutionver201711.pdf constitution de la CONIFA. Source : CONIFA
Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer

Professeur honoraire de science de l'information - CNAM



Courriel = yvesfrancois.lecoadic [at] gmail.com
_______________________________________

Vos commentaires :

Emilie Le Berre
Vendredi 13 juillet 2018

Croatie, un peu plus de 4 millions d'habitants, en final de la coupe du monde de football. Ravagée par une guerre récente. Equipe composée de croates. Combien cela fait-il réfléchir chez nous ? A la vue des serpières tricolores de sortie jusque sur nos plages, je me demande s'il existe encore de la reflexion ou si nous nous trouvons dans une sidération permanente ? Le softpower en action ?

Loïc.L
Vendredi 13 juillet 2018

@Emilie Le Berr

Eh oui, un abrutissement de longue date de notre histoire, valable aussi pour les français sur l'histoire de France.

Au sujet de cette coupe des nations et de l'absence de la Bretagne c'est assez incompréhensible, d'autant plus que la Bretagne a de très bon joueurs...

Lheritier Jakez
Vendredi 13 juillet 2018

Que pense Bretagne Football Association de cette coupe du monde?

Pourrait on déjà lancer la coupe interceltique de Rugby,de Foot ball en commençant avec les juniors et cadets.

Ce serait déjà plus facile à organiser .Agendas,disponibilités et ils sont l'avenir.

Régler aussi l'obstacle des assurances à cause des statuts professionnels ou sous contrats.

A quand une réunion de travail sur ce sujet

Luigi Barsagli
Samedi 14 juillet 2018

L'absence de la Bretagne et de la Corse notamment est très étonnante...il me semblait qu'il existait BFA en Bretagne, à moins qu'il ne s'agisse tout simplement d'une auto-censure ? Sur le territoire français, seul le Comté de Nice est représenté.

Voici le lien vers cette confédération des Nations non reconnues (CONIFA) : (voir le site)

Il y a la liste des membres. Je ne sais pas quels sont les critères.

Même si la majorité des équipes retenues ont une certaine cohérence, quelques cas prêtent à discussion (Arménie occidentale (Turquie) Yorkshire ou la Franconie (partie actuelle de la Bavière (Bavière qui elle-même n'est pas représentée) ...). Il semble également qu'il y ait une forte représentation des territoires reconnus par la Russie et/ou à minorités russes (Transiestrie, République de Lougansk, Abkhazie, Ossétie du Sud ... mais pas de Tchétchénie, Ossétie du Nord, Tatarstan, Iakoutie et autre Carélie (etc etc)), idem pour la Hongrie (Sicule, Carpathie, Haute-Hongrie, Banat de Voivodine etc)

Luigi Barsagli
Samedi 14 juillet 2018

L'absence de la Bretagne et de la Corse notamment est très étonnante...il me semblait qu'il existait BFA en Bretagne, à moins qu'il ne s'agisse tout simplement d'une auto-censure ? Sur le territoire français, seul le Comté de Nice est représenté.

Voici le lien vers cette confédération des Nations non reconnues (CONIFA) : (voir le site)

Il y a la liste des membres. Je ne sais pas quels sont les critères.

Même si la majorité des équipes retenues ont une certaine cohérence, quelques cas prêtent à discussion (Arménie occidentale (Turquie) Yorkshire ou la Franconie (partie actuelle de la Bavière (Bavière qui elle-même n'est pas représentée) ...). Il semble également qu'il y ait une forte représentation des territoires reconnus par la Russie et/ou à minorités russes (Transiestrie, République de Lougansk, Abkhazie, Ossétie du Sud ... mais pas de Tchétchénie, Ossétie du Nord, Tatarstan, Iakoutie et autre Carélie (etc etc)), idem pour la Hongrie (Sicule, Carpathie, Haute-Hongrie, Banat de Voivodine etc)

Jacques
Dimanche 15 juillet 2018

Concrètement, il serait intéressant et utile de mener une investigation journalistique afin de comprendre pourquoi la Bretagne ne participe... en interviewant les personnes du foot breton (incluant les élus) et en publiant leur réponse (aussi en interviewant les responsables du CONIFA)

Faire un constat sans comprendre ne sert pas à grand chose... du moins ne permet en rien une évolution or sauf à ne pas comprendre l'article, ce que nous souhaitons c'est bien que la Bretagne participe à ce type de rencontre internationale...

Ceci dit et dans l'attente de cette compréhension, je dirai que nous avons encore une énième démonstration que "la Bretagne ouverte sur le monde" n'est rien d'autre "qu'un slogan creux d'autosatisfaction" qui ne correspond en rien à une réalité... (nous les Bretons agissons comme les Français... nous créons et vivons dans notre propre monde virtuel...)

Luigi Barsagli
Lundi 16 juillet 2018

@ Jacques, je vous rejoins l'article porte sur un sujet très intéressant finalement et manque d'informations.

Sans demander aux bénévoles d'ABP de faire ce que font des journaux d'Etat subventionnés grassement, il est malgré tout possible d'offrir des informations un peu plus précises voire, nouvelles.

Déjà, rien qu'en cherchant un peu sur le web, on a plus d'infos sur le contexte, notamment l'existence d'un NF Board et ses "VIVA World Cup" concurrencé depuis quelques années par ce CONIFA. D'après un article de l'Obs, la VIVA WORLD CUP avait été retransmise avec des millions de télespectateurs en 2012, je n'en ai jamais entendu parlé mais c'est intéressant à lire (même si on sent bien une grosse défiance de l'Obs concernant toutes les minorités européennes (ailleurs par contre, c'est génial).

Comme il est indiqué certaines personnes sont menacées de mort dans leur Etat pour une participation à ce style de compétition décalée, ce n'est tout de même pas anodin. Je ne pense pas que nous en soyons à ce point, il y a un souci d'organisation en Bretagne.

"Ceci dit et dans l'attente de cette compréhension, je dirai que nous avons encore une énième démonstration que "la Bretagne ouverte sur le monde" n'est rien d'autre "qu'un slogan creux d'autosatisfaction" qui ne correspond en rien à une réalité"

Tout dépend dans quel sens, mais si vous regardez bien concernant l'organisation des matchs de football d'une sélection bretonne, à chaque fois avec des difficultés juridiques et la volonté de freiner des 4 fers de la part des autorités, il s'agissait de matchs amicaux contre des sélections africaines (ou alors Cuba de mémoire). Mais aucune volonté de faire partie de cette CONIFA ou NF Board visiblement. On a là une ouverture du monde très particulière en fait, exclusivement africaine, d'ordre coloniale. Cela en dit long sur la Bretagne, qui se vit à la fois comme une colonie française, comme des colons en repentance et surtout qui ne se regarde qu'à travers de l'optique et du politiquement correct admis à Paris.

Luigi Barsagli
Lundi 16 juillet 2018

@ Jacques, je vous rejoins l'article porte sur un sujet très intéressant finalement et manque d'informations.

Sans demander aux bénévoles d'ABP de faire ce que font des journaux d'Etat subventionnés grassement, il est malgré tout possible d'offrir des informations un peu plus précises voire, nouvelles.

Déjà, rien qu'en cherchant un peu sur le web, on a plus d'infos sur le contexte, notamment l'existence d'un NF Board et ses "VIVA World Cup" concurrencé depuis quelques années par ce CONIFA. D'après un article de l'Obs, la VIVA WORLD CUP avait été retransmise avec des millions de télespectateurs en 2012, je n'en ai jamais entendu parlé mais c'est intéressant à lire (même si on sent bien une grosse défiance de l'Obs concernant toutes les minorités européennes (ailleurs par contre, c'est génial).

Comme il est indiqué certaines personnes sont menacées de mort dans leur Etat pour une participation à ce style de compétition décalée, ce n'est tout de même pas anodin. Je ne pense pas que nous en soyons à ce point, il y a un souci d'organisation en Bretagne.

"Ceci dit et dans l'attente de cette compréhension, je dirai que nous avons encore une énième démonstration que "la Bretagne ouverte sur le monde" n'est rien d'autre "qu'un slogan creux d'autosatisfaction" qui ne correspond en rien à une réalité"

Tout dépend dans quel sens, mais si vous regardez bien concernant l'organisation des matchs de football d'une sélection bretonne, à chaque fois avec des difficultés juridiques et la volonté de freiner des 4 fers de la part des autorités, il s'agissait de matchs amicaux contre des sélections africaines (ou alors Cuba de mémoire). Mais aucune volonté de faire partie de cette CONIFA ou NF Board visiblement. On a là une ouverture du monde très particulière en fait, exclusivement africaine, d'ordre coloniale. Cela en dit long sur la Bretagne, qui se vit à la fois comme une colonie française, comme des colons en repentance et surtout qui ne se regarde qu'à travers de l'optique et du politiquement correct admis à Paris.

Jacques
Mercredi 18 juillet 2018

@ Luigi Barsagli

Je vous remercie de votre soutien à mes propos.

Oui, bien entendu je ne perds pas de vu que les rédacteurs d'ABP sont des bénévoles.

Mais le mouvement breton est pour l’essentiel dans une démarche de témoignage, témoigner de ce qui ne va pas... de ce qui ne va pas... chez l'autre... le méchant... le jacobin...

Sauf qu'en procédant ainsi, on oublie que ''l'autre'' ( qui est méchant)... il vie actuellement autant sinon plus dans la peau des militants bretons que du fonctionnaire étatique de la République...

Je trouve très intéressant votre affirmation suivante (qui je partage totalement) :

"On a là une ouverture du monde très particulière en fait, exclusivement africaine, d'ordre coloniale. Cela en dit long sur la Bretagne, qui se vit à la fois comme une colonie française, comme des colons en repentance et surtout qui ne se regarde qu'à travers de l'optique et du politiquement correct admis à Paris."

Tout à fait, et cet ''esprit colonial'' nous l'avons tant dans notre relation avec l'Afrique que dans notre relation avec la Bretagne (notre propre pays) dont nous voulons être les ''libérateurs'' mais dont nous sommes aussi les ''colonisateurs''...

C'est pour cela que le mouvement breton n'enseigne pas l'histoire à ses enfants (un pays colonisé n'a pas d'histoire),

c'est aussi pour cela que nous ne voulons pas enseigner nos traditions (exemple de l'égalité femme-homme est parlant : notre tradition millénaire est un problème à notre démarche de progrès civilisatrice... comment apporter ce ''progrès'' dans la société bretonne quand ce principe d'égalité est culturel depuis des milliers d'années).

C'est pour cela que nous nous déclarons ''ouvert sur le monde''... en fait, on n'est ouvert sur rien (on le voit avec l'absence active de la Bretagne dans toutes les organisations internationales) car l'ouverture au monde d'un colonisateur ce n'est pas de rencontrer pour échanger mais d'être convaincu du bien fondé de ses principes avec le ''devoir moral'' d'apporter ces principes aux autres...

D'ailleurs en restant sur le sujet du football, il est intéressant de noter comment les Bretons ne s'intéressent nullement à la "Croatie"... qui pourtant présente de nombreux points commun avec notre pays...

La Croatie qui fini n°2 à la coupe du monde, pour un pays plus petit que la Bretagne... qui joue avec une équipe réellement national (européen), pays dont le Président est UNE Présidente, pays qui se développe économiquement, pays qui a préservé sa langue, qui enseigne son histoire, ses traditions et sa religion à ses enfants, pays qui ne rêvent pas d'accueillir les africains pour les ''sauver''.... etc...

La Croatie un pays qui ne nous intéresse PAS... mais qui ressemble pourtant à ce que les Bretons veulent pour leur pays...!

Donc, savoir que nous ne participons pas à l' ''Alternative World Cup for Would-be Nations'' ne présente que peu d'intérêt... par contre, savoir POURQUOI les Bretons ne participent pas est extrêmement intéressant... car je n'ai aucun doute que les Bretons qui ''vibrent'' avec leur Gwen-ha-du pour l'équipe de ''France'' vibreraient encore plus pour une équipe de Bretagne qui serait l'égal de l'équipe de Croatie (même si c'est pour l'instant au sein du Conifa)...

Lheritier Jakez
Jeudi 19 juillet 2018

Il faut faire nos équipes de Bretagne et surmonter les obstacles sportifs notamment en matière d'assurances..

Nous devrions commencer par les catégories juniors .

Il y a un congrès interceltique à Quimper en ce moment; Je les ai informés sur le sujet des jeux interceltiques à mettre à l'ordre du jour.

Il va y avoir le FIL début Aout à Lorient :Pays de Galles invité d'honneur.

je serais le Lundi 6 Aout aux échanges Bretagne Galles salon K7 au Moustoir..On peut en parler .

Prévoir une réunion des intervenants et organisations bretonnes intéressées par le sujet Sport en Octobre.

Je propose cette réunion sur Redon.

Qui peut réserver une salle et lancer l'invitation ?

la Nouvelle Calédonie ,Tahiti sont dans la FIFA et participent aux compétitions internationales.

Je pense aussi que par le rugby,on devrait intéresser nos frères Celtes pour commencer.

Je pense aussi qu'une prospection visant les sportifs bretons ,les clubs,pour les associer est à lancer.

La création d'une équipe d'organisation du sport breton sur la Bretagne Historique est à faire:soit un vrai OFFICE DU SPORT BRETON englobant les sports "dits modernes "aux sports traditionnels.

La Falsab,etc devrait être une des organisations de base.

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat