La biodiversité littorale vue par Mathurin Méheut. Conférence à Brest par Michel Glémarec, océanographe
Dépêche de Bernard Le Tellier

Publié le 16/02/10 20:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

.

Collaborant avec la station de biologie marine de Roscoff, Mathurin Méheut crée là les bases de son magnifique ouvrage Étude de la mer 1913-1914.

Michel Glémarec, océanographe, donne une conférence sur « La biodiversité littorale vue par Mathurin Méheut » en lien avec la parution récente de son livre sur le sujet aux éditions du Télégramme, illustré d'une sélection de 140 dessins dont 50 planches en couleurs de l'Étude de la mer 1913-1914 de Mathurin Méheut, témoignant de la richesse de différents milieux marins. (126 p., 29 € ).


Jeudi 18 février à 20 h 30, à Océanopolis, à Brest
Entrée libre

Océanopolis
Port de Plaisance du Moulin Blanc
B.P. 91039
29210 Brest Cedex 1
Tel : 02 98 34 40 40
Fax : 02 98 34 40 69

(voir le site) de Océanopolis, page des conférences filmées.


Michel Glémarec est par ailleurs auteur de Qu'est-ce que la biologie marine ? paru en 2007 aux éditions Vuibert.

Il participera au salon du livre La Mer en Livres qui se tiendra au Conquet les 8 et 9 mai 2010. (voir le site)

(voir le site) du Télégramme : Biodiversité. Sur les traces de Méheut.

Bernard Le Tellier

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1523 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.