L'UDB veut une VIe République (fédérale)
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 22/11/10 14:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00


Lors de son 30e congrès qui se tenait samedi et dimanche à Ploemeur, l'Union Démocratique Bretonne a élu un nouveau bureau et a confirmé ses options pour les prochaines échéances électorales. Environ 230 personnes ont participé à ce congrès qui se tenait au centre Amzer Nevez. Plusieurs invités sont intervenus en premier lieu Jill Evans, présidente du Plaid Cymru ( voir l'article ), mais aussi deux représentants syndicalistes qui ont dénoncé la récente réforme des retraites.

Le nouveau bureau se compose des secrétaires de fédérations départementales dont les élections sont le mois prochain, et des 14 membres élus hier. Il s'agit de Rémi Beauto, Gaël Briand, Yann Syz, Ana Sohier, Michel Genin, Michel François, Damien Perrotin, Philippe Coulau, Mona Bras, Gwenaël Henry, Robert Pedron, Pierre Fourel, Peggy Le Bihan et Herry Gourmelen. Julien Le Bot devient aussi coordinateur des Jeunes de l'UDB. alors que Gaël Briand va assumer plus de responsabilités au sein de la rédaction du mensuel Le Peuple Breton. Mona Bras reste porte-parole.

L'UDB a confirmé son partenariat avec Europe Écologie - Les Verts pour préparer les législatives et la présidentielle de 2012. Lors d'une conférence de presse hier soir, Mona Bras a appelé à la constitution en 2012 d'une VIe République, une république fédérale mais dotée d'un fédéralisme différencié. Ce projet serait partagé avec Europe-Écologie - Les Verts. Le programme de ce partenariat comprend les idées écologistes, les priorités de la gauche, le fédéralisme, et la construction d'une Europe politique afin d'y dépasser la main-mise des États-nations.


L'Union démocratique bretonne (UDB, Unvaniezh Demokratel Breizh) est un parti politique autonomiste de gauche, représenté en Bretagne (Région Bretagne et Loire-Atlantique). Membre de la Fédération régions et peuples solidaires, c'est un des partis autonomistes les plus importants de France métropolitaine et le seul à avoir participé à un exécutif régional.

L'UDB fut créée en 1963 d'une scission du Mouvement pour l'organisation de la Bretagne, parti créé par Yann Fouéré en 1957. Ce mouvement se situe à gauche, et est passé d'un discours assez radical à sa création, à un programme autonomiste modéré aujourd'hui. Ce parti est membre de l'Alliance libre européenne.

Pour rappel, en 2009 l'UDB était présente sur la liste Europe Écologie menée par Yannick Jadot pour les élections européennes dans la circonscription ouest. L'UDB poursuit l'alliance avec Europe Écologie pour les élections régionales de 2010, avec Guy Hascoët comme tête de liste. La liste Europe-Écologie Bretagne obtient 12,21 % au premier tour. Ne pouvant aboutir à un accord de fusion avec la liste de Jean-Yves Le Drian, elle se maintient et obtient 17,37 % des voix au second tour, soit 11 élus, dont 4 pour l'UDB.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2110 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
TILLENON Yann-Ber
2010-11-25 21:57:55

Bravo à l’UDB pour ce grand pas en avant ! C’est une bonne décision cohérente. Je ne peux que me réjouir de ce communiqué. Nous finissons par parler le même langage !.. La seule question que je pose toujours aux gens du « mouvement breton » qui remettent en question l’État français en Bretagne, c’est : « Par quoi voulez-vous le remplacer ?... ». C’est un peu la même question que je pose aux fédéralistes bretons : « Où est l’État breton que vous voulez fédérer aux autres États ?... ». C’est à cela que je cherchais à répondre lors de mes candidatures présidentielles symboliques en 1995, 2002, 2007, comme candidat pour une sixième République Fédérale Française… Je crois qu’il faut immédiatement s’organiser comme un germe d’État bretonnant (Breizh, l’Emsav). Il pourra ensuite se développer assez rapidement pour répondre aux nouveaux besoins de notre peuple, à la place de l’État français jacobin. J’en avais parlé à ces endroits :
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.