L'UDB soutient Eva Joly, la réunification et la langue bretonne

-- Politique --

Conference debat
Par Fanny Chauffin

Publié le 12/04/12 13:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au départ prévu sur le thème «Bretagne et développement durable», la réunion tenue à Arzano hier a balayé beaucoup plus large : les présidentielles et leurs enjeux, l'environnement, les départements et la région ...

25486_1.jpg

En tant qu'élus municipaux tous les deux (Isabelle Moign à Moëlan et Paul Guingueniat à Saint Yvi), ils ont souligné la difficulté pour les conseillers de se projeter dans une Région Bretagne élue à la proportionnelle alors que la référence est toujours le Préfet et le département.

La position sur ND des Landes reste toujours un souci à l'UDB où les avis sont partagés.

Le plan éolien de la Région semble bien fonctionner. Pour l'agriculture, le constat est sévère : 1529 fermes bios en Bretagne (4 départements, chiffres donnés par le Télégramme), 3,2% des terres bretonnes cultivées en bio. Malgré une consommation en hausse, les cantines scolaires ne dépassent pas 2% d'utilisation de produits biologiques. C'est pourtant la première région de France pour l'approvisionnement biologique et la deuxième pour la production de lait biologique.

La question la plus intéressante était peut-être celle qui posait le problème de la faible capacité de résistance des citoyens bretons : alors que Haiti après un ouragan refuse les milliers de tonnes de graines proposées gratuitement par Monsanto, la Bretagne se recouvre au printemps de champs violets, oranges et roses (désherbant Monsanto, round up) sans aucune opposition.

De même, tous les cochons non biologiques consommés en Bretagne (et les Label rouge) consomment pour un tiers de leur alimentation du soja qui est OGM, sans réaction des consommateurs.

Pas de résistance non plus pour les algues vertes (ou si peu), pour les récentes lois sur les autorisations d'extensions d'élevages industriels. Cela pourrait être ajouté aux conflits sociaux, féministes, ...

La Bretagne est capable de luttes contre (Plouray,

carrières, Plogoff), mais quand sera-t-elle capable de mettre en place une véritable autonomie énergétique ? Une véritable autonomie culturelle et sociale ? A part la Grèce et la France, toute l'Europe a des régions fortes.

Voir aussi :
mailbox imprimer