Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L’UDB solidaire des faucheurs volontaires d’OGM appelle à participer aux rassemblements de Pontivy et de Quimper
Les 27 et 28 octobre, se tiendra à Orléans le procès de faucheurs volontaires de parcelles de maïs génétiquement modifié. 49 personnes sont citées à comparaître. 65 autres faucheurs ont revendiqué leur acte en signe de solidarité. Des Bretons font partie des inculpés. A cette occasion, des rassemblements de soutien
Hervé Le Gall pour UDB le 25/10/05 17:27

Les 27 et 28 octobre, se tiendra à Orléans le procès de faucheurs volontaires de parcelles de maïs génétiquement modifié. 49 personnes sont citées à comparaître. 65 autres faucheurs ont revendiqué leur acte en signe de solidarité. Des Bretons font partie des inculpés.

A cette occasion, des rassemblements de soutien sont organisés devant les tribunaux de Pontivy, le jeudi 27 octobre, à 17h30 et de Quimper, le vendredi 28 octobre, à 18h30.

L’Union démocratique bretonne (UDB) se joint aux appels à se rassembler pour exprimer la solidarité des Bretons avec les prévenus et leur soutien à ces actions menées dans le cadre de la désobéissance civile non violente. Les questions de fond posées par la culture des OGM en plein champ sont multiples et considérables :

- non maîtrise des risques de dissémination des OGM dans le milieu naturel

- interrogation éthique sur la brevetabilité du vivant

- appropriation de ce vivant par quelques multinationales,

- compétition effrénée entre ces entreprises, au mépris d’une agriculture de qualité et à dimension humaine…

Ces questions doivent relever d’un débat démocratique qui n’existe pas encore en France. L’action de désobéissance civique des Faucheurs Volontaires peut contribuer à accélérer l’amorce d’un débat qui est de toute façon inéluctable.

L’UDB rappelle que l’attitude des autorités françaises en matière d’OGM est scandaleuse (culture du secret, non respect du principe de précaution, objectif mercantile masqué par le prétexte de la recherche fondamentale…). Elle tient également à souligner que le Conseil régional de Bretagne s’est fortement engagée pour que la Bretagne soit région sans OGM « du champ à l’assiette ». Les décisions des élus du peuple breton visent à combler en ce domaine, le laxisme de la législation française. Jean-

Jacques Page Porte-parole délégué à l’environnement/ Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh evit an endro (contacts : udbvannes [at] wanadoo.fr , 06 07 13 42 44).

Ronan Divard Porte-parole de l’Union démocratique bretonne / Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons