L'Or noir, documentaire sur la traite négrière projeté aux Archives départementales le 11 mai

-- Histoire de Bretagne --

Agenda
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 11/05/17 17:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans le cadre de l'exposition « L’esclavage et le commerce atlantique au XVIIIe siècle».

.

(voir le site)

Un documentaire écrit par Alain Croix et Didier Guyvarc'h, réalisé par Patrick Roturier en 2001, avec la collaboration artistique de François Bourgeon.

Durée : 54 mn.

.

Ne pas confondre avec un film de Jean-Jacques Annaud de même titre concernant le pétrole...

.

« À partir du XVIe siècle, la traite négrière saigne l’Afrique : on estime à plus de 12 millions et demi le nombre de captifs déportés d’Afrique vers les Amériques. Le commerce d’esclaves fera la richesse de Nantes, principal port négrier français au XVIIIe siècle. À travers les mémoires de l’armateur nantais Joseph Mosneron (voir ci-dessous), L’Or Noir revient sur l’histoire de la traite négrière, sous les regards croisés d’historiens africains, antillais et français ».

(voir le site) de la Cinémathèque de Bretagne, page du film.

.

Plan du film :

- Introduction ;

- L'organisation d'un commerce maritime ;

- En Afrique 1 : Gorée ;

- En Afrique 2 : Les réalités ;

- La traversée de l'Atlantique ;

- Aux Antilles ;

- Retour à Nantes.

.

La projection aura lieu à l'antenne de la Cinémathèque de Bretagne, aux Archives départementales de Loire-Atlantique le jeudi 11 mai 2017 à 18 h.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Pour voir la vidéo

Si vous n'avez pu vous déplacer ou être prévenus à temps :

(voir le site) qui en donne le résumé et le propose en video sur le site de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2 : (voir le site)

Accès direct : (voir le site) dans « Les Bretons et leur histoire ».

Joseph Mosneron

On y accède sur wiki par son frère Jean-Baptiste Mosneron de Launay 1738-1830.

Né dans une riche famille d'armateurs nantais, fils de Jean Mosneron, négociant-armateur, et de Marguerite Pitault, et frère de Joseph Mosneron Dupin, il réalise des voyage en Afrique et dans les îles américaines.

Le livre source du film

- (voir le site) de l'éditeur Apogée, page du livre :

« Le journal de voyage d'un futur armateur qui dresse le portrait vivant d'une bourgeoisie négociante au Siècle des Lumières. À travers lui, l'occasion de porter un certain regard sur le commerce triangulaire ».

Joseph Mosneron-Dupin écrit pour ses enfants, vers 1804, le «Journal de voyages». La densité et la précision de l'information en font sans conteste un document exceptionnel, connu et remarqué depuis longtemps, mais dont on ne disposait jusqu'ici que de témoignages vagues et indirects. La présente édition, intégrale, est donc totalement inédite.

.

- (voir le site) de L'Express, 17 avril 2003, « Les noires racines au grand jour : les confidences d'un armateur négrier nantais », par Olivier Pétré-Grenouilleau, maître de conférences en histoire à l'université de Lorient.

.

- (voir le site) de Persée

Un compte-rendu du livre de O. Pétré-Grenouilleau dans les Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, 1996, vol. 103, n° 4, p. 146-147, par Jean Quéniart.

.

- (voir le site) de Persée

Un autre compte-rendu :

Dans la Revue française d'histoire d'outre-mer, 1997, 84, n° 315, p. 123-124, par Claude Fohlen.

.

Archives départementales 44

6, rue de Bouillé

Nantes

Renseignements 02 51 72 93 20

.

Cinémathèque de Bretagne

2, avenue Clémenceau

BP 81011

29210 Brest Cedex 1

Tel. 33 (0)2 98 43 38 95

.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner