L'Irlande sera le thème du Festival Interceltique de Lorient en 2005
Dépêche de FIL

Publié le 7/10/04 11:40 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

650 000 festivaliers ont plébiscité l'édition 2004 de l'Interceltique placée sous le signe de l'Acadie

Le rendez-vous incontournable de passionnés de celtitude a permis une fois de plus aux créateurs venus d'Irlande, d'Écosse, du Pays de Galles, des Asturies, de Galice, d'Australie, du Canada et de Bretagne de se rencontrer et d'offrir aux publics de très beaux moments.

Le Festival crée chaque année des oeuvres concertantes, des cantates, des créations où se mêlent rock, jazz et musiques traditionnelles.

Cette année le Grand Théâtre a fait salle comble chaque soir. On retiendra particulièrement les ovations faites à Keltikhé, création symphonique de Ramon Prada, une grande cantate pour celtes et orchestre, ainsi qu'à Sud Ar Su, création du Bagad Kemper.

Vifs succès pour les grands rendez-vous musicaux annuels

Les 4 Nuits Magiques au Stade du Moustoir ont accueilli près de 40 000 spectateurs, la Grande Parade des Nations Celtes plus de 65 000 spectateurs et 10 000 personnes se sont rendus à la Nuit du Port de Pêche.

Les concours ont souligné les progrès des divers praticiens de musiques traditionnelles et le Bagad Kemper a été consacré pour la 18ème fois « Champion de Bretagne des Bagadoù ».

2005 sera l'Année de l'Irlande. Le festival aural lieu du 5 au 14 aout.

voir aussi (voir le site)

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.