L'intersyndicale de France 3 en désaccord avec la suppression du journal régional de 19 heures
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 25/01/09 8:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'intersyndicale de France 3 Iroise a organisé le samedi 17 janvier à Plougastel-Daoulas une soirée de soutien à France 3 Iroise.

La soirée était annoncée pour 20 heures. À 22 heures 15 la salle Avel Vor de Plougastell affichait complet quant aux normes de sécurité : 1.100 personnes, venues de Brest, Landerneau ou Carhaix, de Brasparts et des Monts d'Arrée, de Quimper, du pays bigouden, du Trégor, de plus loin encore...

L'intersyndicale proteste contre la suppression du 19/20. Faute d'argent pour compenser la publicité supprimée après 20 heures, la direction de France 3 a sacrifié le 19/20, en y casant le maximum de spots de publicité. L’édition locale de 19 h 57, la plus regardée, disparaît.

Après des mouvements de grève avant Noël et début janvier, dans toutes les locales de France 3, pas seulement en Bretagne, et après la manifestation au Roc'h Tredudon le 4 janvier passé (voir la video ci-contre), cette soirée fut un concert suivi d'un fest noz.

Henri Morvan, journaliste, déclare « Nous sommes favorables à la suppression de la publicité à France Télévision, mais pas au moyen trouvé par la direction pour son financement. Elle a jugé bon d'appliquer la loi anti-pub dès le 5 janvier, avant qu'elle soit votée... »

« Nous ne voulons pas forcément faire pression contre le projet de loi. Nous voulons que la direction parisienne de France 3 change à nouveau la grille par respect pour le public. Nous craignons que les téléspectateurs aillent chercher ailleurs les infos et fuient vers d'autres chaînes. Ce n'est pas une preuve de bonne gestion. Les gens et les journalistes sont choqués qu'un journal d'info soit remplacé par de la publicité. Le 19 h 57, le plus regardé, durait 5 minutes, jusqu'à 20 h 02 ».


Bruno Gilbert, délégué du personnel auprès de la direction de France 3 Ouest à Rennes, précise « Oui, il y a en plus risque de réduction de personnel. Par exemple, pour la grille d'été, c'est la première émission d'info qui est supprimée, celle de 18 h 55. Moins de CDD sont embauchés en été. Avec la suppression à l'année du 19 h 57, il y a donc aussi crainte que toutes les subdivisions locales soient supprimées, et cela concerne TOUT le Finistère... »

(voir le site) de la pétition "Sauvons les locales".

Photos et propos recueillis par Maryvonne Cadiou.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2221 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.