Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
L'intégrité de la Bretagne : la permanence d'une exigence
Dés 1941, des Nantais guidés par Michel Noury ont dénoncé l’amputation bretonne. L’association B5 est immédiatement créée et n’aura de cesse de clamer l’unité bretonne et d’obtenir réparation. Depuis lors, les
Bernez BOULC'H pour Construire la Bretagne le 13/08/14 10:48

Dès 1941, des Nantais guidés par Michel Noury ont dénoncé l'amputation bretonne. L'association B5 est immédiatement créée et n'aura de cesse de clamer l'unité bretonne et d'obtenir réparation.

Depuis lors, les manifestations n'ont cessé de se succéder et de s'amplifier. En 1960, en 1965 (création du Comité Nantes en Bretagne), en 1976 (une manifestation d'environ 10 000 personnes), en 1987 (Redon), en 1989, en 2005, en 2008, en 2010, 2011, 2014… des appels de plus en plus pressants émanent de la population et demandent tout simplement la reconnaissance d'une évidence. Des milliers de personnes battent le pavé pour que la Loire-Atlantique retrouve naturellement son territoire. La Bretagne est la seule région française qui, de façon constante et toujours pacifique, demande tout simplement l'intégrité de son territoire. Nous ne lâcherons rien.

Que l'Etat reconnaisse tout simplement une réalité et le droit de vivre dans une région nommée.

Nous sommes Bretons. Laissez-nous l'être.

Le comité de rédaction

(voir le site)

Cet article a fait l'objet de 1079 lectures.
Construire la Bretagne Pour des régions citoyennes La Bretagne reconstituée avec ses 5 départements et le développement de coopérations avec les régions voisines, sont au c½ur de notre préoccupation. (voir le site)
Voir tous les articles de Construire la Bretagne
Vos 3 commentaires
Ar Vran Le Mercredi 13 août 2014 13:47
Excusez pour paraitre si direct, mais quel est la plus value de votre association par rapport à Bretagne réunie?Pouvez-vous nous expliquer
Merci d'avance
(0) 

P.L. Hélias Le Mercredi 13 août 2014 14:34
J'avais lu au travers des commentaires d'un ancien étudiant de la fac de Nantes, qu'Ayrault fut fossoyeurs de l'enseignement du Breton dans cette faculté. Quelqu'un saurait-il me confirmer ces dires ? La guerre est psychologique aussi, entre oubli de la vérité et son remodelage permanent. Il m'a fallu bien des années pour enfin accéder à quelques pans de l'histoire de Bretagne et des Bretons, différente de beaucoup de celle de France, passage obligatoire de l'Education en France (d'ailleurs elle même caviardée).
Je constate souvent dans la presse de Paris - et parfois même de Morlaix - autour des articles qui de temps à autre évoquent la question Bretonne, Réunification, Bonnets Rouges..., la pollution des commentaires par des personnages désobligeants, amenant fausses vérités et lignes parfois haineuses, souvent méprisantes à l'encontre des Bretons. La guerre pour nous re-formater se déroule là aussi. Il est important de replacer la vérité comme vous le faites. Cet article peu sembler modeste, et pourtant il est un trésor contre les sbires de mauvaises intentions. Merci aussi.
(0) 

Niko Penn-bazh Le Mercredi 13 août 2014 15:52
La réunification est nécessaire et l'Etat à qui notre nation bretonne pourtant démocrate fait si peur (allez savoir pourquoi)devrait faire ce geste qui je le pense est facile à réaliser n'en déplaise à Messieurs Auxiette et Ayrault entre autres. Cela aurait en tout cas le mérite de calmer les esprits et de faire que l'on se rappelle de ce gvt comme celui de la réunification et non celui de l'incompétence continue et de l'autisme.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons