L'identité bretonne s'affirme sur l'internet
Dépêche

Publié le 6/04/17 16:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

La semaine dernière la chaîne du Sénat LCP a repris le documentaire génération start-up, un documentaire de 52 mn produit en 2015 par Thierry Compain pour France3 Bretagne sur les initiatives internet en Bretagne. Mercredi 6 avril, le journal télévisé de TF1 focalise sur la régionalisation de l'internet avec focus sur Corentin Biette et son "Breizhbook", sur Marité Poulain et le moteur de recherche régional "Gwenood".

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Des nouveaux médias en français et en breton

Ces initiatives s'ajoutent à des douzaines de sites web diffusant le breton et le gallo, l'enseignement du breton avec "edubreizh", la culture avec entre autres le site de l'Institut culturel de Bretagne Skol uhel ar vro ou KUBweb, des sites sur la musique bretonne, des radios en breton agrégées sur "radio-breizh", une télévision bretonne en breton, "brezhoweb", en ligne depuis 2006, et bien sûr une ribambelle de nouveaux médias pure player dont le premier fut l'"Agence bretagne presse" lancée en 2003, accompagnée aujourd'hui de "NHU", "Bretagne-Bretons", "7seizh info", "Bretagne Culture et Diversité", "Bretagne Actuelle", "Daily Breizh", "Culture Bretagne", "Ar Gedour" et le tout nouveau KUB (Kultur Breizh) sans oublier des sites d'information sur l'environnement comme "eco-breton" ou "Bretagne-durable" et dernièrement un moteur de recherche en breton : "qwant.bzh".

Les réseaux et les communautés virtuelles

L'affirmation de l'identité bretonne est toute aussi remarquable sur les réseaux sociaux, bien sûr avec des initiatives comme "Breizhbook" ou "Whaller" mais aussi avec des centaines de groupes et de pages facebook axées sur tous les aspects de cette identité -- à commencer par ses paysages : la page "Bretagne" du photographe Philippe Trebaul rassemble une communauté de 135 000 personnes, la page "La Bretagne vous aime et vous ?" : 123 000 fans. Un autre photographe : François Trinel a 42 000 likes. Sur Twitter, le réseau "Breizhwecan" de Ronan Le Flécher a 14 000 abonnés. A noter aussi, la dernière initiative de Corentin Biette qui a eu l'idée d'allier entreprises, réseaux et paysages, oui tout ça à la fois, en créant un groupe à la fois sur le terrain et sur le réseau whatsapp : "la breizhtech" !

Mise à jour le 7/4/2017 à 11:00

Cet article a fait l'objet de 2601 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Olli@Balavoine
2017-04-08 03:15:54
J'aime quand on oubli le passé pour construire le présent @Tao #BZH.... On est toujours là au 4 coins du Globe!!
(0) 
Paul Chérel
2017-04-09 17:15:11
Bravo pou l'information ! Tous ces organismes, associations, instituts ont besoin de se faire connaître et échanger entre eux. Il me semble que l'article pourrait (devrait) se compléter d'un mode d'emploi. Exemple : On veut communiquer avec l'ICB (skol-Uhel ar Vro). Comment fait-on et qui a-t-on en face de soi ? "7seizinfo", quel type d'info ? Du Ouest-France remâché ? un commentaire parle de @Tao #BZH. Kezaco ? Paul Chérel
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.