L'homme qui murmurait à l'oreille des bourdons

-- Société --

Chronique
Par Eric An Eost

Publié le 13/08/13 13:11 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
31178_1.jpg

Les bourdons des pibroch du FIL bien sur ! Le festival Interceltique de Lorient vient tout juste de s'achever en beauté et après les Asturies cette année, c'est l'Irlande sera à l'honneur l'année prochaine en tant que nation invitée, en 2014. L'Irlande … Les celtopathes arpentant les quais, le stade, les chapiteaux, les backstage, les couloirs du festival , les tribunes des nuits magiques ou les salons du Club K à toute heure du jour et de la nuit connaissent bien la grande silhouette Irlando-bretonne de l'un des plus fins artisans du lobbying celte à l'international, qui oeuvre sans relâche le c½ur sur la main (ou la main sur le c½ur s'il s'agit de chanter le Bro gozh), quotidiennement à Lorient pendant une dizaine de jours au c½ur du plus beau dispositif celtique au monde, le FIL, dirigé par le redoutable et efficace asturien Lisardo Lombardia depuis le départ de Jean-Pierre Pichard. Ici à faire avancer la cause d'un ami, là celle d'une association dont il est membre, progresser les ventes d'un livre, promouvoir une exposition, animer une conférence, organiser un repas et mettre en relation différents acteurs économiques ou culturels, saluer les dizaine d'artistes présents, etc.. Ou plutôt, « Et ½uvrer positivement à toute chose qui pourra faire progresser et mettre en avant les parts de marché celtiques, sur terre et dans les milliards de galaxies de l'univers plus les mondes parallèles et Avalon ». Oui… voilà bien la clause définitive à rajouter au contrat qui le relie charnellement à la défense et l'illustration des valeurs celtiques.

Nolwenn

Alors qui ? C'est simple, demandez à Nolwenn Leroy ce qu'elle pense de Patrick Mahé et des 8 couvertures de Télé 7 jours qui lui furent consacrées, plus ses nombreux éditoriaux, alors que la pression montait entre deux candidates pendant les éliminatoires d'une célèbre académie, transformée en Breizh académie pour un temps grâce à l'ami Patrick. Demandez à Guy le Lay ce qu'il pense de la revue professionnelle du whisky qui le fit rentrer avec son Eddu au palmarès des 10 meilleurs whisky mondiaux dans les années 2000, ou qui lui assura une visibilité dans Paris Match. Demandez au célèbre lapin sonneur en peluche Iffig comment il s'est retrouvé à côté de Michael Jackson, des coffrets Dior et autres jeux video des majors internationales dans la page sélection des cadeaux de Noël de Télé 7 jours.

Bagad Melinerion

Demandez encore au bagad Melinerion ce qu'il pense du bond prodigieux réalisé cette année en accédant à la 5ème place du concours général à Lorient. Et du bonbon que le chocolatier vannetais Chartier vient de leur prendre en licence. Ou demandez plutôt ce qu'ils pensent du président du cercle des amis du bagad sus-nommé, un certain Patrick M… Et demandez aux maires successifs de Vannes, François Goulard et maintenant David Robo ce qu'ils pensent du saut qualitatif d'image que Gwened a fait ces dernières années au niveau de l'identité bretonne, et pas seulement avec le Salon du livre chaque mois de juin que préside un certain Patrick Mahé. Tiens c'est bizarre, depuis un an chaque nouveau-né vannetais se voit offrir par le maire un doudou Made in Bretagne, une Hermine, symbole présent sur les armes de la ville … Que nenni, ce conseiller municipal devrait avoir le poste officiel de Chargé de mission à l'identité bretonne, comme Martial Gabillard en son temps à rennes, même pointure. Et même (mêRe !!) les Talibreizh barbus ultra-chauvin du golfe se sont ralliés à son panache, dès fois que ça puisse servir tiens, après l'avoir un premier temps critiqué lorsqu'il est rentré de … Paris.

ZE Match !

Et qui a fait rentrer Irène Frain à Paris-Match, ou Gilles Martin-Chauffier, le bouillant éditorialiste du même hebdomadaire, écrivain du « Roman de la Bretagne » et qui tacle Jean-marc Ayrault régulièrement pour ses excès jacobins ? Devinez. Qui s'est vu remettre une distinction plus qu'honorifique à l'ambassade d'Irlande à la saint-Patrick pour son roman sur les oies sauvages, les San Patricios pendus à la fin de la guerre du Mexique ? Bon j'arrête. Lui non, pendant que vous lirez ces lignes il aura déjà fini d'animer les croisières celtiques littéraires de la compagnie du Ponant, ou sera à Cliffden, à préparer son dictionnaire amoureux de l'Irlande pour 2016 chez Plon, qui sortira sans doute pour l'anniversaire du centenaire des Pâques Irlandaises de … 1916.

Tombé dans la barrique depuis tout petit

En novembre de cette année 2013, la prestigieuse distillerie des Menhirs de Plomelin va lui dédier une barrique, oui une barrique en fût de chêne de Brocéliande, ma doue beniguet ! De son célèbre Eddu, une première cuvée de 14 ans d'âge dite de Diamant, après le Silver ! L'ami Patrick va sortir sa plume et y dédicacera 800 étiquettes. Venez le rencontrer, humer la part des anges en sa plaisante compagnie et goûter aux plaisirs de « l'eau de survie des celtes ». Il va falloir encore rééditer son ouvrage sur l'histoire du whisky, cela ne s'arrêtera donc jamais ?

Storm at the embassy

Hier matin on pouvait lire une interview dans Ouest-France de Paul Kavannagh, l'ambassadeur d'Irlande en France centrale, qui en a eu l'idée à votre avis ? L'année prochaine à Lorient, année de l'Irlande, un certain Président de la république Irlandaise viendra sans doute faire un tour au FIL. Michael D. Higgins, ex-maire de Galway, ne s'est pas arrêté au Ministère de la défense comme son collègue Le Drian, (Lorient est jumelée avec Galway). Ils s'y retrouveront car ils sont amis. Paul Kavanagh, l'ambassadeur y travaille, avec tous les acteurs bretons du lobbying celte, avant de rejoindre Pékin pour une nouvelle mission. Paul Kavanagh était en Bretagne l'année dernière, une semaine. Il y fut intronisé dans la Confrérie des huitres, avec deux amis, Alan Stivell et … Devinez qui ?

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.