L'héritier des pharaons : le t. 3 d'Ushuaïa est sorti

-- Cultures --

Communiqué de presse de Auteur illustrateur
Porte-parole: Pascal Bresson

Publié le 12/06/12 9:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26311_1.jpg
Couverture

Auteurs : Pascal Bresson et Curd Ridel.


Résumé de l'album :

Soudan, le plus vaste pays du continent africain. Nicolas Hulot et son équipe d'Ushuaïa partent à la découverte de cette région du monde. En descendant le cours du fleuve-roi, le Nil, ils s'en vont à la recherche des trésors archéologiques de Méroé, formidable nécropole des pharaons noirs, riche de plus de deux cents pyramides où règnent encore d'inquiétantes puissances maléfiques...

L'équipe d'Ushuaïa ne tarde pas à découvrir un campement de chameliers vivant sur les rives. Là, il découvre avec étonnement un paysage austère. Le plus surprenant reste à venir ! Nicolas constate que de nombreuses familles pauvres vivent sans leurs enfants ! Ils ont tous disparu ! La tristesse se lit sur leurs visages. Il s'est passé quelque chose de grave ici ! Nicolas Hulot apprend que ces braves gens ont vécu le malheur ! Que le mal s'est installé dans cette région, que les puits du villages ont tari, que le sable a envahi le Nil et que les poissons ont été dévorés par la terre... Superstition et folklore, se dit-il, sceptique !

Mais ce qu'il va y trouver dépasse son imagination. Le méchant n'est pas toujours celui que l'on croit !... (voir le site)


Ushuaïa t.3 (Les aventures de Nicolas Hulot en bd)

L'héritier des pharaons

Éditions Glénat

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Pascal Bresson, auteur de bande dessinée et illustrateur pour enfants (éd. Glénat).
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.