Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Les nombreux invités et la presse après les discours.
Les nombreux invités et la presse après les discours.
Jean-Marc Ayrault écrivant dans le livre d'or à côté de Philippe Grosvalet.
Jean-Marc Ayrault écrivant dans le livre d'or à côté de Philippe Grosvalet.
Jean-Marc Ayrault écrivant dans le livre d'or à côté de Bernard Deniaud conseiller général.
Jean-Marc Ayrault écrivant dans le livre d'or à côté de Bernard Deniaud conseiller général.
Le texte de Jean-Marc Ayrault dans le Livre d'Or.
Le texte de Jean-Marc Ayrault dans le Livre d'Or.
Le Livre d'Or.
Le Livre d'Or.
Sur une grande table de nombreux livres sur Aristide Briand et Jean Jaurès.
Sur une grande table de nombreux livres sur Aristide Briand et Jean Jaurès.
Dans l'exposition le bureau d'Aristide Briand en vitrine.
Dans l'exposition le bureau d'Aristide Briand en vitrine.
Les panneaux de l'exposition sont lisibles lumineux et colorés.
Les panneaux de l'exposition sont lisibles lumineux et colorés.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand. Un exemple du désastre du
Exposition Aristide Briand. Un exemple du désastre du "scotch vieillissant". Il ne reste que la marque jaunie de la colle.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
La page correspondante 14 du livret...
La page correspondante 14 du livret...
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Exposition Aristide Briand.
Revenons dehors avant l'inauguration de l'exposition Aristide Briand. La police barre le quai Ceineray au niveau de la préfecture.
Revenons dehors avant l'inauguration de l'exposition Aristide Briand. La police barre le quai Ceineray au niveau de la préfecture.
Les manifestants anti-aéroport sont bloqués quai Ceineray plus bas que l’Hôtel du Département.
Les manifestants anti-aéroport sont bloqués quai Ceineray plus bas que l’Hôtel du Département.
Les militants bretons sans drapeaux ni tracts.
Les militants bretons sans drapeaux ni tracts.
Au centre en noir Marc Le Duc de Ouest France.
Au centre en noir Marc Le Duc de Ouest France.
Police et barrières. L’Hôtel du Département est inaccessible.
Police et barrières. L’Hôtel du Département est inaccessible.
Un drapeau Ville de Nantes vient d’arriver.
Un drapeau Ville de Nantes vient d’arriver.
Le haut du quai Ceineray est fermé aussi à la circulation et aux militants.
Le haut du quai Ceineray est fermé aussi à la circulation et aux militants.
Le Tapis Rouge pour... les invités.
Le Tapis Rouge pour... les invités.
Retournons à l’exposition. Patrick Mareschal.
Retournons à l’exposition. Patrick Mareschal.
Yannick Guin à gauche devant les grands panneaux introduisant l'exposition.
Yannick Guin à gauche devant les grands panneaux introduisant l'exposition.
Yannick Guin dans l’exposition.
Yannick Guin dans l’exposition.
Jean-François Caraës conservateur-adjoint des Archives départementales de Loire-Atlantique avec Jean-Yves Paumier chancelier de l’Académie de Bretagne et M. Guillon Verne descendant de la plus jeune soeur de Jules Verne.
Jean-François Caraës conservateur-adjoint des Archives départementales de Loire-Atlantique avec Jean-Yves Paumier chancelier de l’Académie de Bretagne et M. Guillon Verne descendant de la plus jeune soeur de Jules Verne.
Philippe Charon conservateur des Archives départementales de Loire-Atlantique.
Philippe Charon conservateur des Archives départementales de Loire-Atlantique.
Christian Brisset ; Raymond Lannuzel ; Jean-Louis Jossic ; Stéphane Junique conseillers municipaux de Nantes.
Christian Brisset ; Raymond Lannuzel ; Jean-Louis Jossic ; Stéphane Junique conseillers municipaux de Nantes.
Catherine Lambert avec Frédéric Laé chargé de mission au Conseil général ; grand artisan de l’exposition.
Catherine Lambert avec Frédéric Laé chargé de mission au Conseil général ; grand artisan de l’exposition.
Philippe Grosvalet avec Catherine Lambert.
Philippe Grosvalet avec Catherine Lambert.
Frédéric Laé avec Catherine Lambert et Patrice Bulting président de l’association Aristide Briand de Saint-Nazaire et guide l’exposition ce soir.
Frédéric Laé avec Catherine Lambert et Patrice Bulting président de l’association Aristide Briand de Saint-Nazaire et guide l’exposition ce soir.
Catherine Lambert en compagnie de Jacques Mainage de Trebeurden.
Catherine Lambert en compagnie de Jacques Mainage de Trebeurden.
Affiche de la Semaine Aristide Briand à Trebeurden.
Affiche de la Semaine Aristide Briand à Trebeurden.
Maison où séjourna Aristide Briand de 1919 à 1928. Elle fut érigée en 1913, par une dame Jourdan, maîtresse d'un magnat de la presse parisienne. En ruines depuis de nombreuses années, elle a été détruite en septembre 2009.
Maison où séjourna Aristide Briand de 1919 à 1928. Elle fut érigée en 1913, par une dame Jourdan, maîtresse d'un magnat de la presse parisienne. En ruines depuis de nombreuses années, elle a été détruite en septembre 2009.
À Trebeurden le monument à Aristide Briand érigé après sa mort. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
À Trebeurden le monument à Aristide Briand érigé après sa mort. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
La plaque pupitre installée en mars 2012. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
La plaque pupitre installée en mars 2012. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
L’ensemble pupitre et une partie du monument. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
L’ensemble pupitre et une partie du monument. Photo reçue de M. Jacques Mainage.
- Reportage -
L’exposition “Aristide Briand l’infatigable militant” inaugurée à Nantes en présence du Premier ministre
Deux vidéos. Dans la cour d'entrée de l'Hôtel du Département un Tapis Rouge attendait le Premier ministre. De nombreux militants très calmes l'attendaient aussi, dans la rue. Si bien que Jean-Marc Ayrault, entré par un autre accès, n'a même pas vu ce tapis rouge...
Maryvonne Cadiou pour ABP le 12/10/12 7:58

Aristide Briand (1862-1932) l'infatigable militant, du 4 octobre au 19 décembre.


Dans la cour d'entrée de l'Hôtel du Département un Tapis Rouge attendait le Premier ministre. Sur la rue et les trottoirs d'en face l'attendaient aussi de nombreux militants très calmes : contre l'aéroport de Notre-Dame des Landes avec banderoles, ou, pour la réunification de la Bretagne, des Bretons sans drapeaux (sauf un, sur le tard, de la Ville de Nantes), bien encadrés et surveillés par les forces de Police. Si bien que Jean-Marc Ayrault, entré par un autre accès, n'aura même pas vu ce tapis rouge...

De nombreux invités de la Culture du département et des élus de Loire-Atlantique avaient fait le déplacement, ainsi que Madame Catherine Lambert, arrière petite-nièce d’Aristide Briand, qu’au cours de la soirée Philippe Grosvalet a remerciée d’être là.


Catherine Lambert n'a pas connu son arrière grand-oncle (1862-1932) mais en a beaucoup entendu parler dans la famille. À Cocherel (1) elle se souvient avoir joué dans le bureau du " président ", qui était resté tel quel, avec ses objets, présentés dans l'exposition, a-t-elle déclaré à Agence Bretagne Presse.

Après un tour de l'exposition en rangs serrés, guidés par M. Patrice Bulting (2) – président de l'association de la mémoire d'Aristide Briand à Saint-Nazaire et de ses objets personnels qui ont échappé à une vente aux enchères (3) – les invités ont écouté les discours de Philippe Grosvalet puis de Jean-Marc Ayrault qui, dans un long discours très intéressant, fit aussi des parallèles avec la situation de la France actuellement. Il a semblé tout connaître de ce personnage internationaliste, onze fois président du Conseil et vingt fois ministre, prix Nobel de la Paix en 1926, qui a joué un rôle essentiel dans les relations internationales après la Première Guerre mondiale, et nous a appris beaucoup sur lui.

Philippe Grosvalet ne manqua pas d'annoncer que cette exposition est due à une idée de Patrick Mareschal, son prédécesseur (4). Un cocktail était offert ensuite pendant que l'infatigable, lui aussi, Patrice Bulting faisait deux autres visites guidées, toujours avec micro, de l'exposition.


L'inscription de Jean-Marc Ayrault sur le Livre d'Or

Félicitations au Conseil général de Loire-Atlantique et son président Philippe Grovalet et à Patrice Bulting pour cette magnifique exposition consacrée à Aristide Briand. Une forme d'hommage au visionnaire, au Républicain, à l'Européen et à l'infatigable militant de la Paix. Une inspiration pour notre temps et l'hommage à l'homme politique qui savait concilier dialogue et ténacité.

Jean-Marc Ayrault

Premier Ministre

Nantes, le 11 octobre 2012 (Cliquer sur la ph. 4 pour voir la page entière).


Sur Aristide Briand et l'exposition

Rappelons qu'Aristide Briand est né à Nantes, en 1862, dans le quartier du Marchix qui a été détruit après guerre car trop insalubre (voir le site) . Il y a vécu jusqu'à 2 ans et une plaque sur la Poste principale de Nantes, avenue Président Herriot, rappelle l'emplacement de sa maison natale (voir photo 2 sur ( voir l'article )). Ensuite il a vécu à Saint-Nazaire où sont partis habiter ses parents, il y a fait ses études secondaires à partir de 1875, puis, boursier, il vient au lycée de Nantes en 1878. (voir le site) page " Aristide Briand Le Nazairien ", 1862-1892. Il va ensuite à Paris en 1893... journaliste et homme politique (5).

Une brochure " Livret guide de visite ", de 23 pages, disponible gratuitement, fort bien faite, fait office de “catalogue” de l'exposition. Préfacée par Philippe Grosvalet, elle présente les différents chapitres, avec textes, photos, portraits, journaux et caricatures. Évidemment page 14, 1er paragraphe, il eût été plus exact d'écrire " Il a néanmoins gardé de solides amitiés en Bretagne (…) " au lieu de " dans l'Ouest (…) " (c'était en 1919...), même si la Bretagne est bien à l'ouest de la France...

De plus Aristide Briand revendiquait fièrement sa qualité de Breton. Quelques-uns regrettèrent en aparté, que ce ne fût apparent ni dans l’exposition, ni dans les discours...


Une exposition itinérante pour les lycées, collèges, écoles ?

L'exposition, telle que présentée à Nantes n'est pas conçue pour être itinérante, mais Patrice Bulting a dit à ABP que justement la demande venait de lui être faite par la directrice du lycée Aristide Briand de Saint-Nazaire, qui a reçu son nom parce qu'il en fut élève. L'association envisage donc d'en faire une version sur panneaux qui pourrait circuler au moins dans les lycées et collèges portant le nom d'Aristide Briand. Il y aurait cinq autres lycées (d'après Google) : Évreux, Gap, Orange, Schiltigheim et Strasbourg. Les collèges portant son nom seraient sept, à Nantes, Saint-Étienne (en 42), Lons (en 39), Chaulnes (en 60), Montrouge (en 92) Domont (en 95), Lons-le-Saunier (en 39). Quant aux écoles, il y en aurait huit : Couëron en Loire-Atlantique, Pessac en Gironde, Mortagne-au-Perche en Normandie, Lyon, Montrouge et Charenton près de Paris, et Savigny-sur-Orge dans l'Essone.


Hommage à Aristide Briand en mars dernier à Trebeurden

À l'initiative de Jacques Mainage, conseiller municipal délégué à la Communication de Trebeurden, " Du 24 au 31 mars, la ville de Trebeurden a rendu hommage à ce prestigieux homme, Aristide Briand, qui a séjourné de nombreuses années chez nous" (voir le site) et (voir le site) et surtout (voir le site) de la Ville de Trebeurden. Jacques Mainage avait connu l'association Aristide Briand de Saint-Nazaire grâce à quelques intermédiaires et les a sollicités pour une exposition et des conférences lors de cette semaine. Invité, est venu à Nantes. Voir photo 39 avec Catherine Lambert qu'il connaissait donc avant aujourd'hui.

Il a bien envoyé à ABP, à 16 h 30, comme promis une photo de la stèle (ou " pupitre d'information") à Aristide Briand posée à Trébeurden cette année pour compenser la démolition de la maison de l'Île Millau – par le Conservatoire du littoral en 2009, à qui appartient l'île depuis 2004 – où il passa beaucoup de temps (5), ainsi qu'une photo du monument érigé peu après sa mort (voir les tout dernières photos). M. Mainage devrait aller voir la statue d'Aristide Briand avant de repartir vendredi de Nantes.


Pratique

Aristide Briand (1862-1932) l'infatigable militant, du 4 octobre au 19 décembre à l'Hôtel du Département, 3 quai Ceineray Nantes. Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 30, fermé le jeudi 1er novembre. Entrée gratuite. (voir le site) : " Écoutez Patrice Bulting, président de l'association “Aristide Briand”, nous en dire un peu plus sur cet événement ", avec trois audios de 1' 23s, 34s et 40s, ainsi que des panoramiques de l'exposition.


Notes

(1) Le charme du hameau de Cocherel, au bord de l'Eure, séduisit Aristide Briand qui en fit sa résidence de prédilection, nous dit Wikipédia : Houlbec-Cocherel.

(2) Patrice Bulting, de Saint-Nazaire, est aussi membre du Conseil économique social environnemental (CESR) de la Région Pays de la Loire.

(3) vente aux enchères : Catherine Lambert nous a dit avoir fait un procès à ce sujet à son frère pour l'en empêcher, mais l'a perdu. Elle a mis alors en lice pour cette vente, les Archives nationales, départementales de Loire-Atlantique par le Conseil général et la Ville de Nantes. Beaucoup d'objets et documents ont ainsi pu être préemptés.

(4) Souvenons-nous que Patrick Mareschal est aussi à l'origine du nom de " Lola " pour le nouveau bac de Loire et de l'invitation d'Anouck Aimée pour son inauguration ( voir l'article )

(5) Le site est en construction pour plusieurs pages encore, mais (voir le site) , page des expositions réalisées par l'association depuis 1987, la dernière étant en 2005, pour le centenaire de la Séparation de l'Église et de l'État, dont Aristide Briand fut l'artisan.

(6) (voir le site) du Télégramme à propos de la démolition de la maison " dite d'Aristide Briand ".


Maryvonne Cadiou

Document PDF 1discourdgrosvpdf.pdf Discours de Philippe Grosvalet pour l’inauguration de l’exposition “Aristide Briand l’infatigable militant” à Nantes le 11 octobre 2012.. Source : Conseil général de Loire-Atlantique
Document PDF 2presse2pdf.pdf Exposition Aristide Briand l’infatigable militant. Nantes 11 octobre - 19 décembre 2012. Dossier de Presse.. Source : Conseil général de Loire-Atlantique
Document PDF 3doublepagearistidecorrigeebretagnereunie.pdf Document de “Bretagne Réunie” : Hommage au Breton Aristide Briand. Nantes 11 octobre 2012.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2498 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 3 commentaires
Michel Prigent Le Dimanche 14 octobre 2012 07:14
En plus du drapeau du pays nantais, il y avait au moins 2 drapeaux bretons plus des identifiants (cache-col, sacs, affiches revendicatives) malgré la faible mobilisation (beaucoup de camarades travaillaient à cette heure).
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Lundi 15 octobre 2012 09:20
On ne parle pas dans cette expo. de l'affaire Briand , un peu l'ancetre de l'affaire DSK.
en cette epoque de moeurs plus rigides, on avait en effet trouvé A.Briand en plein ebat dans la nature ....
je cite
"Aristide Briand, qui fut maintes fois président du conseil, avait la réputation d’obsédé sexuel et faillit être condamné à l’inéligibilité pour une affaire de mœurs. "
ça aussi c'est le personnage; je suis sur que ce genre d'expo "ENCENSANT" voire "SACRALISANT" le personnage doit oublier cela...
(0) 

Caroline Le Douarin Le Lundi 15 octobre 2012 12:16
@ ex site Bretagne unie...
À quoi bon faire du \"people\" ? N\'en sommes-nous pas saturés ?
Par contre, le fait qu\'il n\'ait pas été mentionné comme Breton dans les discours, que le mot Bretagne n\'ait pas été dit non plus – comme lors de l\'inauguration de la statue du général de Gaulle à Nantes , mention à laquelle l\'auteure a remédié en note 3 (révisionnisme des PDL en 44), cet “oubli” me semble bien plus important que l\'autre...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons