L'État subventionne Ouest France à coups de millions d'euros

-- Economie --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 21/12/10 13:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Alors que le gouvernement parle de supprimer les niches fiscales et de faire des économies pour endiguer la dette vertigineuse de la France, celui-ci continue et augmente même ses subventions à la presse écrite et a aussi commencé à subventionner le développement des sites web des grands journaux et de médias numériques dits pure player. Dans son rapport 2010, le ministère de la Culture avoue candidement «2010 s'est traduit par une augmentation sans précédent des crédits alloués aux dispositifs d'aides directes à la presse».

Dans le cadre du FDM (Fonds de modernisation de la presse) le quotidien Ouest France a ainsi touché 1.338.225 millions d'euros en 2010 pour sa salle de distribution de Nantes et encore 2.745.000 euros en 2009 pour une rotative aussi à Nantes.

Le Télégramme quant à lui a obtenu 1.589.104 en 2007 au titre d'une aide à l'amélioration de ses couleurs sur le journal. Mais beaucoup d'autres quotidiens sont aussi bénéficiaires des générosités du FDM, comme France Soir et l'Est Républicain et aussi des hebdomadaires comme l'Express .

Nous publions en pièce jointe un PDF des aides du FDM, un leak obtenu par owni.fr (voir le site) , certaines informations ont été censurées, à la source, quant au montant ou à l'objet de la subvention.

Philippe Argouarch

Document PDF 20895_2.pdf Les aides du FDM Fonds de modernisation de la presse.. Source : http://owni.fr
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2110 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Charl Bzh
Mardi 4 janvier 2011

Rappelons également que le Groupe Ouest France / Ouest Éclair devra être saisi tôt ou tard par l’état car bâti sur le vol des biens nationalisés par ce dernier et qu’en ce domaine la prescription n’existe pas.

Pour en savoir plus à ce sujet, lire Émile Kerambrun dans son ouvrage “Les profiteurs de la Libération”. Il donne toutes les pièces de l’escroquerie du siècle commise par la bande Fréville, Hutin, Teitgen. Émile Kérambrun était président d’honneur de la Cour d’Appel de Rennes, résistant dès 1940, réfractaire au serment à Pétain, exclu de la magistrature pour ce fait, déporté puis élu après guerre président de “l’association des Déportés de Bretagne”.

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.