Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L'enseignement de l'histoire dans les écoles DIWAN
A la lecture des courriels sur ABP il semble avéré que l’Histoire de Bretagne n’est pas intégrée aux programmes généraux d’histoire enseignés à Diwan. C’est regrettable. Bien sur la direction de
Ronan Badouel pour Identité bretonne le 11/05/13 16:54

A la lecture des courriels sur ABP il semble avéré que l'Histoire de Bretagne n'est pas intégrée aux programmes généraux d'histoire enseignés à Diwan. C'est regrettable.

Bien sur la direction de Diwan et les enseignants ne portent aucune responsabilité de cette situation aberrante. La Centralisation est entièrement à l'origine de cet état de chose que connaissent bien les professeurs du Public comme du Privé.

Ceci n'a pas empêché de produire des cours hebdomadaires d'Histoire de Bretagne à «Skol an Emsav» à Rennes pendant des années,sous la direction de Lena Louarn,toujours à l'avant-garde pour la culture bretonne. La préparation des cours a souvent été rendue possible par l'excellent travail des historiens de «Skol Vreizh» et par la production de leurs manuels incontournables d'histoire bretonne. Ainsi que par l'ouvrage de Louis Éllégoët «Bretagne, une histoire»,puis de l'Histoire de Bretagne en BD de Secher et de Le Honzec.Quant à l'éditeur Yoran Embanner son entreprise courageuse est orientée dans la production de livres d'histoire des peuples minoritaires d'Europe et du Monde. Son dernier ouvrage traite de l'histoire du Peuple Kabyle.

Il y eu aussi la création de la «Maison de l'Histoire de Bretagne» à l'Institut Culturel de Bretagne à Vannes, reconnue par la Région. Ce chantier demeure ouvert aux jeunes historiens et historiennes de Bretagne car il n'a pu aboutir. En fait il a et il y a toujours eu depuis des siècles une volonté bretonne de diffuser notre Histoire, on ne peut les citer toutes ici. Actuellement le média le plus moderne dans ce but est le CD de Jean Jacques Monnier. Mais les initiatives dans ce domaine se font toujours en ordre dispersé et c'est là que le bât blesse.

L'association «Identité Bretonne» poursuit cette action, avec des moyens très réduits, pour mettre fin à ce qu'il faut bien appeler une discrimination culturelle. Nous répondrons sur notre site à tous ceux et toutes celles qui voudraient s'y impliquer, historiens de profession ou non, de Bretagne ou d'ailleurs. Les Bretons et les Bretonnes ainsi que les scolaires ont le droit de connaître leur Histoire. La Région vient de faire une timide avancée en ce sens le 28 mars dernier en votant une ligne budgétaire, au bout 7 années de lobbying culturel mené par des élus bretons à la Région. C'est le projet «Connaissance de la Bretagne des origines à nos jours», un film vidéo bilingue. Il devrait être disponible bientôt dans les CDI sous forme de DVD et consultable par le public sur un site approprié. On y trouvera de l'Histoire de Bretagne mais également de la géographie,de l'économie, de l'ethnologie et les éléments fondamentaux de la culture bretonne.

Loeiz Ar Beg

logo
Lʼidentité bretonne, une identité à partager... Les buts dʼIdentité bretonne : la défense, la promotion et la reconnaissance officielle de la langue bretonne et de lʼidentité bretonne dans ses différents aspects, culturels, historiques, patrimoniaux, écologiques, linguistiques (y compris dans sa spécificité gallèse). Identité bretonne exclut toute action violente, même verbale. Lʼassociation est ouverte à toute personne portant la Bretagne en son coeur. Identité bretonne considère que, dans les actions à mener pour le respect des droits et des libertés des Bretons, la priorité doit être donnée à : - la conquête de lʼautonomie culturelle dont bénéficient déjà nombre de peuples et de régions dʼEurope ; - lʼélargissement des pouvoirs et des moyens d
Voir tous les articles de Identité bretonne
Vos 4 commentaires
frédéric Morvan Le Lundi 13 mai 2013 21:17
trois petites remarques :
au printemps 2011, Le Conseil d\'administration de l\'Institut Culturel de Bretagne a décidé d\'arrêter la renaissance de la Maison de l\'histoire de Bretagne, sans doute pour des raisons financières (alors qu\'à l\'époque l\'ICB était très bien subventionné).
Qui doit faire le ou les DVD sur l\'histoire de la Bretagne commandée par la Région Bretagne ? La Bretagne dispose d\'historiens parmi les plus importants d\'Europe. A ma connaissance, aucun n\'a été contacté.
Enfin, avec des amis, j\'ai créé le Centre d\'histoire de Bretagne Nous n\'avons que très peu de moyens malgré les promesses de la Région Bretagne, mais, avec courage et détermination, nous essayons de faire connaître l\'histoire de la Bretagne, le plus sérieusement possible, sans concession, sans instrumentalisation car l\'histoire de la Bretagne est suffisamment importante pour se suffire à elle-même. Bref, inutile d\'en rajouter, d\'inventer, comme je le constate trop souvent, hélas, pour montrer sa grandeur. Surtout, il est essentiel de montrer une réalité historique : le rôle énorme de ce territoire dans l\'histoire générale, européenne et mondiale.
bien cordialement
(0) 

Jean Albert Le Mardi 14 mai 2013 15:14
Mr Loeiz ar Beg : " il semble avéré que l'Histoire de Bretagne n'est pas intégrée aux programmes généraux d'histoire enseignés à Diwan. C'est regrettable."
Les programmes scolaires généraux d'Histoire ne peuvent, consacrer, à mon avis, qu'assez peu de temps à l'époque de l'Europe médéviale .C'est sur cette période que semblent se cristalliser, motifs de bretonnitude-historique aidant, les regrets les plus vifs concernant l'histoire régionale; disons pour simplifier : la période qui va de l'effondrement de l'empire romain à la Renaissance sur les territoires à l'ouest de l 'Allemagne et de l'Autriche (y comprises). Bien sûr l'histoire de la Bretagne ne se résume à ces dix siècles mais je me limite ici à cet exemple pour faire court.
Je connais bien et apprécie "toute l'Histoire De BRETAGNE" (Skol Vreizh ed 2012 refondue et augmentée). Toutefois si l'on a pas une connaissance minimum de l'époque médiéviale évoquée précédemment, on sera conduit par une vision partielle au contresens historique, source de déformations voire d'intrusmentalisations diverses. L'enseignement de l'histoire doit évidemment éviter cet écueuil.
Un problème de l'enseignement scolaire de l'histoire : faut-il sacrifier le survol de l'antiquité, du monde gréco-romain notamment, pour passer un peu plus de temps sur une période médiévale plus sombre et de bien moindre contribution culturelle ?
Il y a 50 ans les programmes scolaires s'arrêtaient sans doute à l'immédiate après-guerre. L'évolution du monde toujours plus rapide nécessite aujourd'hui d'ouvrir au moins sur l'histoire récente aussi bien de " l'occident " que des pays les émergents, notamment les BRIC.
La scolarité ne peut donner une culture d'historien. A chacun de se cultiver ensuite avec esprit critique.
Mr Loeiz ar Beg et son association "identité bretonne" sont évidemment dans une position politique très-nationaliste et c'est leur droit. Quittant cette posture, ne pourraient-ils pas proposer un programme d'enseignement sur ces dix siècles médiévaux (par exemple) intégrant selon leur souhait les histoires régionales aux "programmes généraux d'histoire enseignés à Diwan" ? Avec les horaires à y consacrer (en respectant les niveaux et horaires actuels) ! C'est au pied du mur que l'on voit le maçon ...Bon courage
(0) 

Serj an Huede Le Mercredi 15 mai 2013 11:46
L\'idée de faire un DVD bilingue sur l\'histoire de la Bretagne est essentiel, pour rappel il y a eu déjà une production de VHS sur l\'histoire de la Bretagne dans les années 1990 si je me rappelle bien, mais uniquement en français...
Il manque un centre de création audio-visuelle en Bretagne qui soit digne de ce nom pour des créations de vulgarisation qui pourraient intéresser un large public: pour information ARTE a passé dernièrement une série de 3 films sur la conquête de l\'île de Bretagne par les Romains, films co-produit par S4C (chaine galloise), de même j\'ai eu l\'occasion de voir sur ZDF (en allemand donc) une série de 4 films sur les Celtes en général, les périodes d\'expansion: Hallstatt et La Tène, les héros vaincus (Vécingétorix; Bouddicca), la légende arthurienne, et là, à chaque fois S4C était en co-production...
Donc S4C arrive à vendre ses productions en Europe...
Il existe par ailleurs des associations de reconstitution historique (je pense à Letavia par exemple pour la Bretagne du haut moyen-âge) et des groupes de théâtre (Ar Vro Bagan...) qui pourrait très bien faire des reconstitutions tout en ajoutant des commentaires d\'historiens pour resituer le contexte historique et les enjeux.
A terme des productions comme Braveheart serait bienvenue, quand la Bretagne disposera de moyens conséquents.
(0) 

Yann LeBleiz Le Mercredi 15 mai 2013 16:55
@ Jean Albert
Vous évoquez immédiatement le risque d' "Instrumentalisation", mais l'histoire de "France" enseigné aux bretons (et aux français) n'est-elle pas une instrumentalisation parmi les plus inacceptables?!
Comme vous dites, l'histoire de Bretagne et des bretons ne se limite pas à cette période.
Exact, elle commence au 5ème siècle avant JC et jusqu'à nos jours, pour ce qui est de la partie bretonne de cette histoire... soit presque 25 siècles d'histoire européenne!
Tout breton devrait posséder un verni de son histoire, à égalité avec les autres européens!
Serj an Huede évoque les réalisations d'une chaîne TV (SV4)des bretons insulaires (les gallois).
Le breton continental doit-il donc attendre les réalisations de son cousin insulaire pour connaître son histoire?
Brave Hart... on pourrait poser la question si ce film "instrumentait" l'histoire écossaise?
Les anglais, qui ont le mauvais rôle, on eu l'ouverture d'esprit pour ne pas glisser sur ce terrain douteux!
Produire un film "JEAN IV" (un souverain breton battant par 2 fois l'armée française et mettant en place une gouvernance indépendante "moderne" pour l'époque), lui serait à coup sûr catalogué d' "instrumentalisation"!
Il est temps que les bretons rejettent les accusations d' "instrumentalisation" de leur histoire...
Car leur histoire n'est "instrumenté" que par les révisionnistes jacobins, qui ont un intérêt évident à l'ignorance!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons