L’édition se porte bien en Bretagne
Dépêche de Bernard Le Tellier

Publié le 4/11/05 10:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L’édition se porte bien en Bretagne

D’après les organisateurs, de 10 000 à 12 000 personnes se sont rendues au 16e Festival du Livre en Bretagne à Carhaix, le week-end dernier.

69 maisons d’éditions étaient représentées et quelques-unes auraient été refusées car le Centre Glenmor avait atteint sa capacité maximale. 200 auteurs étaient présents dont Jean François Coatmeur, Hervé Jouen, Yves Cozan, Michel Treguer et tant d'autres. Les mensuels bretons etaient aussi représentés avec Didier Le Corre pour Bretons, Erwan Chartier pour Armen, Anne-Edith Poilvet pour Armor.

Le festival fut inauguré avec brio par Patrick Mahé, rédacteur en chef de Télé 7 jours et lui-même auteur (voir son discours sur le thème du festival : le Monde celtique publié également sur ABP). Le prix de la ville de Carhaix fut remis a Arnauld Le Goueffec pour "Basile et massue".

D’après Bernard Le Nail, des édition "Les Portes du Large", le festival « a fait un long chemin depuis sa première édition dans un gymnaste, il y a 15 ans ». Malgré la baisse du pouvoir d’achat, les Bretons continuent d’acheter des livres et pour les éditeurs, c’est une bonne nouvelle.

Autre bonne nouvelle, le livre en breton se porte bien. Il y a beaucoup de nouveautés. Plus que l’année dernière d’après "Kuzul ar Brezhoneg": Des nouvelles, des romans et des documents. Le prix Xavier de Langlais pour le livre en breton fut remis a Maguy Kerisit pour « Ameli Penn-Koumoul ».

Le festival du livre de Carhaix est devenu un évenement litéraire et un évenement breton de premier ordre.

ABP/PFA

Bernard Le Tellier


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.