Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Anna Mouradova
Anna Mouradova
- Chronique -
L'écrivaine russe brittophone Anna Mouradova de retour en Bretagne
C'est grâce à l'intervention du député Paul Molac, aussi membre du Conseil régional de Bretagne, qui a pris l'initiative d'écrire à l'ambassade de France à Tbilissi, qu'Anna Mouradova a obtenu un visa de séjour en France
Philippe Argouarch pour ABP le 19/07/23 6:02

Anna Romanovna Mouradova, née le 12 décembre 1972 à Moscou, est une écrivaine et traductrice russe qui a appris et enseigné le breton à Moscou. Elle a traduit des auteurs russes comme Tchekhov, Gabriadze, Astafiev, Tendriakov, ou Gogol, avant d'écrire elle-même directement en breton, mais aussi en russe, des nouvelles dont l'histoire se situe dans la Russie d'aujourd'hui.

Désirant renouer avec la culture assyrienne et géorgienne de son père et en désaccord avec la politique menée par Poutine en Ukraine, où elle travaillait à l'Université nationale Petro Mohyla de la mer Noire à Mykolaïv, elle s'installe à Tbilissi en Georgie en 2016. En 2021, sa demande de nationalité géorgienne lui a été refusée alors qu'elle y a de la famille. En mars 2023, son titre de séjour qu'elle devait renouveler tous les ans lui a aussi été refusé. Elle fit appel de cette décision.

Suite à une faute de frappe d'un employé du système judiciaire de Géorgie, le procès en appel de la décision des services d'immigration géorgiens, qui devait avoir lieu le 12 juillet dernier, a été reporté au mois de décembre. Le problème est qu'Anna doit quitter la Géorgie avant la fin du mois de juillet, et cela, même si cette décision est en procédure d'appel. Elle risque donc d'être déportée vers le pays où elle est née : la Russie. Étant contre l'invasion russe de l'Ukraine, elle risque la prison... ou pire.

En contact régulièrement avec les éditeurs bretons de livres en breton, Anna a toujours gardé des contacts en Bretagne depuis ses études à Rennes 2 dans les années 1990. Elle est aussi correspondante pour le webmedia Agence Bretagne Presse où elle y écrit en breton. Elle est aussi une des Trois femmes venues de l’est – Teir flac’h deuet eus ar reter , un documentaire en breton réalisé par Bruno Deniel-Laurent et diffusé par France 3 en mai dernier. Titulaire du collier de l'Hermine depuis 2020, Anna Mouradova a élargi ses soutiens au sein de cette confrérie et de l'Institut culturel de Bretagne - Skol Uhel ar vro.

C'est grâce à l'intervention du député Paul Molac, aussi membre du Conseil régional de Bretagne, qui a pris l'initiative d'écrire à l'ambassade de France à Tbilissi, qu'Anna Mouradova a obtenu un visa de séjour en France. Un visa de type D (visa de long séjour), d'une durée de 6 mois, qui lui permet même de travailler. Elle peut donc quitter la Géorgie avant d'être déportée en Russie.

L'association Skoazell Vreizh a décidé de lui venir en aide financièrement pour couvrir ses frais d'avocat et de son vol Tbilissi-Paris-Brest. Elle devrait arriver le 28 juillet et séjournera à Brest. Pour lui venir en aide, vous pouvez envoyer un chèque à Skoazell Vreizh, 2 rue Amiral Emeriau, Carhaix 29270.

Voir aussi :
8  0  
Cet article a fait l'objet de 1174 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 5 commentaires
Rafig breton du 44 Le Jeudi 20 juillet 2023 13:16
Bonne initiative de faire venir des personnes pro-breton en Bretagne, cela compensera avec tous les "bretons administratifs" de la B4 qui rejettent le département breton de Loire-Atlantique et qui ne font pas l'effort d'apprendre les rudiments de la langue de leur grand-parents.
Sans parler des quelques bretons (minoritaires) qui sont pro-russe et pro-Poutine.
Comment peut-on être breton et ne pas se sentir solidaire d'un autre peuple écrasé par une puissance impérialiste ?
(3) 

Pascal Lafargue Le Samedi 22 juillet 2023 10:58
On ne reçoit ici que ceux qui sont en règle
Avec leur âme sans l'être avec la loi
Les amis des grands vents
Et les oiseaux perdus
Xavier Grall
Digemer mat en-dro e Breizh Anna Mouradova
(4) 

Penn Kaled Le Samedi 22 juillet 2023 15:03
Silence radio des pro russes de ce site , il y en a d'ailleurs partout dans tous les échiquiers politiques cherchez l'erreur des idiots utiles de Poutine ?
(1) 

KLG Le Mardi 25 juillet 2023 14:06
C'est une bonne nouvelle, mais on en attendait pas moins pour une personnalité qui a été décorée en Bretagne et reçu par l'Ambassadeur de France en Géorgie.
C'est vraiment le minimum
PS: lassant de se taper des messages sur le 44 sur tous les sujets.
(3) 
De Anne Merrien à KLGLe Jeudi 27 juillet 2023 20:54
Encore plus lassant pour les Bretons du 44 d'être embrigadés dans les PDL sur tous les sujets.
(0)

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons