Le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne. Photo prise au musée Dobrée le 4 juin 2017. Avec la permission du photographe William Chevillon
Le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne. Photo prise au musée Dobrée le 4 juin 2017. Avec la permission du photographe William Chevillon

Des invidivus ont réussi à s’introduire à l’intérieur du musée Dobrée, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril à Nantes.

Sur place, ils ont dérobé trois éléments de l’exposition « Voyage dans les collections », présentée depuis le 20 mai 2017 et jusqu’au 30 septembre 2018.

Il s’agit d’une statue hindoue dorée, d’un ensemble de monnaies d’or et de l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne, une pièce d’orfèvrerie exceptionnelle réalisée en or en 1514.

Le Département de Loire-Atlantique, propriétaire du musée Dobrée et dépositaire de l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne, a immédiatement déposé plainte.

Une enquête de police a été ouverte.

Philippe Grosvalet, président du Département, condamne fermement ces actes et espère que les pièces dérobées pourront être retrouvées le plus rapidement possible :

«Les cambrioleurs s’en sont pris à notre patrimoine commun et notamment à une pièce d’une valeur inestimable. Bien plus qu’un symbole, l’écrin du coeur d’Anne de Bretagne appartient à notre Histoire».

«La reine Anne, duchesse de Bretagne, avait souhaité que son coeur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée Dobrée depuis 1886».

Document PDF 44766-musee_dobree_vol_reliquaire_avril_2018_communique_presse.pdf L’écrin du coeur d’Anne de Bretagne a été volé pendant la nuit du 13 au 14 avril 2018. Communiqué de presse. Source : Conseil général de Loire-Atlantique
Voir aussi :

mailbox imprimer

Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.
Hôtel du Département
3 quai Ceineray
BP 94109
44041 Nantes Cedex 1
Tél. 02 40 99 10 00
Fax 02 40 99 11 48.

Vos commentaires :

Patrice Maillard
Samedi 14 avril 2018

On peut quand même s'étonner des lacunes graves du musée et du conseil général de Loire-atlantique dans la protection de ce patrimoine historique national Breton : Il faudra que toute la lumière soit faite sur les responsabilités à tous niveaux car il y a lieu de s'inquiéter pour le reste des collections...

Patrice Maillard, président de l'Association Historique du Pays de Campbon.

Patrick kerenne
Dimanche 15 avril 2018

Demant deoc'h,

Quelle coincidence ?!..le jour d'une manif à Nantes (zad) nddl...comme en 1994 et l'incendie du parlement de Bretagne à Rennes lors d'une manif de marin-pêcheur que l'on attribua un peu trop vite à ceux-ci !...

On sait et on imagine qu'il serait subtil de porter atteinte à une ancienne souveraineté, en faire disparaître toutes les traces, après les langues..culture..marine marchande prospère..

Alors la piste des RG , encore une fois plausible ?!..

Lheritier Jakez
Dimanche 15 avril 2018

Il doit y avoir des caméras de télé surveillance?

Y a t' il un gardiennage ?

Dès un déclenchement d'alarme ,les issues sont elles autobloquantes ?

Certains objets ne devraient pas être exposés ,sans des coffrets de présentation fixés.

Attention aux allusions ,même si notre patrimoine breton est une cible,et même si des faits de dégradations semblent être attribués à de drôles d'officines !

Rendre publique la possibilité d'une restitution à un médiateur ou une association bretonne.?

Fañch
Dimanche 15 avril 2018

«La reine Anne, duchesse de Bretagne, avait souhaité que son coeur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée Dobrée depuis 1886».

Ceux qui sont responsable de la sécurité du Musée ont-ils mis en place des moyens suffisants ?

La Reine mais surtout Duchesse souveraine de l'État Breton avait aussi signé au Château - le Traité de Nantes de 1499 - qu'en est-il advenu de l'original (2 Actes)

- le contrat de Mariage entre Anne et Louis XII (de droit privé, 5 clauses) et,

- la convention de droit international public de 13 clauses qui va en annexe.

Bien plus importants que le reliquaire, ces documents de l'État Breton, volés par les sbires de l'état français ont ils été restitué et à qui et en quel lieu ?

Ronan
Dimanche 15 avril 2018

Sans faire de jugement, car je ne suis pas breton, je suis français, on m'a fait la leçon à l'école républicaine, voici ce que j'ai observé :

- Tweet sublunaire de la maire de Nantes : aucune allusion à l'aspect religieux et funéraire de l'objet, de l'identité bretonne, du mot Bretagne, du fait qu'elle était reine de France (histoire de Nantes)

- Retrait du tweet après commentaires insultants mais trop tard : repris partout dans les journaux

- Suppression des commentaires sur le conseillé départemental

- Suppression et là ça devient surprenant de l'info qui était visible sur tous les titres nationaux en ligne pour le relayer à la limite de l'introuvable

- Suppression de la une et de Google Actualité et....

- Suppression de Google Suggest dans Google actualité (en tapant coeur ann... il ne nous proposait plus rien en l'espace de seulement quelques heures)

- Suppression du volumineux résultat du moteur de recherche de Twitter par quelques tweets sur le sujet ne remplissant qu'une petite page, alors que quelques heures plus tôt on pouvait longuement scroller sur le hastag #coeurannedebretagne

Je ne pense rien, mais ces infos c'est ce que j'ai vécu.

Jakez de POULPIQUET
Dimanche 15 avril 2018

Tout est dit dans ce communiqué laconique à travers la simple énumération des pièces volées : on y mesure l'importance accordée par le Conseil Général de Loire Atlantique à ce joyau du patrimoine breton qu'est le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne : il n'est en effet scandaleusement cité qu'en 3ème position après la statuette dorée hindoue en première position !!!

Jakez de POULPIQUET (Comité ANNE de BRETAGNE)

Boned ruz
Dimanche 15 avril 2018

«  la destruction délibérée du patrimoine est un acte criminel » mais aussi que désormais l'atteinte délibérée et avérée à l'identité d' une population, aux témoignages de son passé, aux signes de sa civilisation constitue un acte criminel de la plus haute gravité(...) que ces crimes sont imprescriptibles... » Ci dessus l'une des dernières lois votée au niveau Européen... ....Il me semble que les auteurs du vol devraient réfléchir sérieusement à ce que cela peut impliquer... pour leur avenir... le fait qu'il n'en ait plus justement sauf...

laou ar spazher
Mardi 17 avril 2018

Suite aux diverses déclarations du/de le/la mair/e/sse de Nantes la ci-devant Johanna Rolland héritière de l’inénarrable Ayrault et

en mission de représentation du pouvoir parisien en Bretagne comme le citoyen Carrier en son temps et devant la consternation

générale qui s'en suit. Nous déclarons que la sus-nommée ne court aucun risque de voir son cerveau servir à l'adoration pérpétuelle

et ne sera donc pas pieusement recouvert d'or et gardé dans un musée

Germinal an CCXXVI de la République française une et indivisible; liberté égalité fraternité laïcité citoyenneté ou la mort.

JM CAYLA
Mardi 17 avril 2018

Si l'on pouvait essayer de "confier" notre patrimoine national à des personnes et institutions compétentes.

Pouvoir rester quelques heures dans une salle close avec les protagonistes de cette opération débile........

Écrire un commentaire :

Combien font 2 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Pour Noël, offrez le best-off de Gwennyn !
pub
Ul Liam etrezomp ! Un Lien entre nous !
pub