L'association "Vigi-Bretagne Evezh-Breizh", créée le 18 juin 2016 à Guérande, se présente à la presse locale quotidienne et hebdomadaire

-- La réunification --

Reportage
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 8/07/16 19:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Pêr Loquet, président-fondateur, Arno Courjal, président, Michel Renaudineau, vice président, chargé de la communication et Philippe Maurice, secrétaire, sont présents, accompagnés d'un adhérent.

40539_3.jpg
Historia/Ouest France, couverture du n° hors série sur les 80 ans du Front Populaire de 1936, juin-juillet 2016.

En pdf ci-dessous sont les Statuts et le Règlement intérieur, revus le 18 juin, augmentés du Bulletin d'adhésion.

Introduction de Per Loquet

Je voudrais au préalable souhaiter la bienvenue à chacun d'entre vous et également vous remercier chaleureusement de votre présence et de l'intérêt que vous apportez à notre nouvelle association : VigiBretagne - EvezhBreizh qui est née le 18 juin, jour anniversaire célèbre que personnellement j'ai bien connu ; ce soir-là, un espoir de Libération naissait dans nos coeurs.

Nous lançons un appel à l'union de tous les habitants de Bretagne, afin qu'après des années de lutte, notre Bretagne retrouve son intégrité territoriale arrachée par un gouvernement français sous et à botte de l'occupant allemand.

Malgré les nombreuses démarches, manifestations, les demandes fortes de certains hommes politiques, les gouvernants de la République française de droite comme de gauche ont toujours refusé que notre Pays breton retrouve son unité.

Quelles en sont les raisons ?

La peur que notre Bretagne devienne une région trop forte économiquement ?

La peur de la sécession ?

Je vous parlerai maintenant de l'Historique et de la Création de notre association. Un article de presse nous annonce que la plus vieille maison des Pdl se trouve à Guérande ; à cette lecture mon sang n'a fait qu'un tour, je suis allé trouver les auteurs de ces dires, l'échange fut cordial mais ferme. Quittant les lieux, je décidai de créer une association, j'en ai parlé à l'ami Arno, qui a décidé de me suivre. Après de multiples contacts en presqu'île, en Bretagne, en Europe et aux Amériques, l'appui certain d'habitants de Bretagne, de Bretons du monde entier nous encouragea à lancer notre VigiBretagne.

Le bureau se compose de deux présidents, de secrétaire et secrétaire adjoint, de trésorier et trésorier adjoint, de cinq vice-présidents. Le Conseil d'Administration est composé de vingt membres.

Des représentants dans chaque département ont été désignés ; chaque adhérent doit se considérer comme correspondant et doit nous transmettre tout papier ou déclaration litigieuse concernant le grave problème qu'est le détachement de notre département de notre Bretagne, voulu et entretenu par des hommes et des femmes sans coeur et sans culture. Nous avons également des représentants de la diaspora.

Puis le président Arno Courjal prend la parole

À la suite de Pêr, il explique la partition de la Bretagne, le mal économique que cela lui fait...

«Nous ne sommes pas dans la nostalgie de l'histoire ancienne, nous la connaissons et la respectons, mais...».

«La Bretagne a une image internationale, porteuse», [avec la carte de son territoire entier], «alors que ce n'est pas le cas des Pays de Loire, qui ne sont reconnus nulle part alors qu'ils dépensent des millions d'euros en propagande...».

«Nous voulons faire remettre les choses dans le bon sens, et nous sommes prêts à valoriser ceux qui vont dans le bon sens...».

Il donne deux exemples frappants et récents, des erreurs «volontaires ou non» quant à la Bretagne (voir photos), mais qu'ils vont dénoncer, quitte même à aller en justice :

- 1) La revue Historia, n° hors série de juin-juillet 2016, qui porte sur sa couverture Historia et Ouest France. Qui annonce aussi un dossier des 80 ans du Front Populaire, en Normandie, Bretagne et Pays de Loire, alors qu'ils n'existaient pas...

Cet anachronisme ne peut pas ne pas être voulu, se dit Nantes Multimédia. Il fait partie de la propagande des PDL pour exister, même en 1936, et il lui rappelle le (voir notre article) intitulé Les Pays de la Loire existaient en 1440 à en croire “Nous Deux”.

- 2) Le livre : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Bretagne, sans jamais oser le demander !, sous-titré Miscellanées du Docteur Le Dantec, de Dominique Aymard et Éric Jouan, préface de Patrick Poivre d'Arvor, éd. Ouest France, 2012 puis 2016, deux vol. Il porte Bretagne en couverture, mais à l'intérieur, il se définit sur la Région, «La Bretagne, une région entre terre et mer. Une région, 4 départements, 201 cantons et 1.269 communes...». La vérité est respectée, mais la couverture est trompeuse. Patrick Poivre d'Arvor, (préface de 2012) y a-t-il fait attention ?

Autre exemple d'action

Celle-là, déjà réalisée.

Philippe Maurice, chargé de la comm', est déjà intervenu directement, il y a quelque temps, et il raconte : «Sur une page facebook de Sortir en Bretagne, je vois des infos ne concernant que les 4 départements de la région administrative. Je contacte le site». On lui répond : «Ben c'est la région Bretagne qui nous les a données». Il explique, patiemment, cordialement (ne jamais heurter est très important pour ne pas risquer un rejet...).

Et, le temps qu'il a fallu pour rectifier la page, c'était la Bretagne entière qui y figurait bientôt...

Pour les articles déjà parus sur ABP :

(voir notre article) Annonce création ;

(voir notre article) Réunion du 18 juin.

Mise à jour du 29 juillet

Relisant quelques articles de l'OMEB (Observatoire des Média En Bretagne : (voir le site) pour la liste de ses articles), je tombe sur l'article intitulé Racisme anti-breton sur Presse Océan du 20 nov. 2013 : (voir le site) avec en dessous le 5e commentaire de Ghildas Durand Touz :

«Ce qui nous manque en Bzh c'est une Association (ASBL, Association Sans But Lucratif) luttant contre le négationnisme historique anti-breton, et ce qui est malheureusement appelé le »révisionnisme«. Elle ferait qu'à chaque dérapage jacobino-fasciste français sur la réalité historique ou sur notre identité présente, une plainte serait déposée. Cela refroidirait les journalleux collabos de Ouest-Torche, et consorts. Suis partant pour une telle association».

Eh bien, cher monsieur, si vous lisez toujours ABP, voyez que cette association a été créée, 3 ans après votre souhait.

Document PDF 40539-association_vigi_bretagne_evezh_breizh_statuts.pdf Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh. Statuts. Source : Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh
Document PDF 40539-association_vigi_bretagne_evezh_breizh_reglement_interieur.pdf Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh. Règlement intérieur. Source : Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh
Document PDF 40539-association_vigi_bretagne_evezh_breizh_bulletin_adhesion.pdf Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh. Bulletin d'adhésion. Source : Association Vigi-Bretagne Evezh-Breizh
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1651 lectures.
mailbox imprimer